Welltris
Série
Année
1989 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
476 votes


titre Présentation

Avant de mettre la planète à feu et à sang dans sa version Gameboy, «Tetris» avait déjà marqué les esprits sur micros en 1988. On pouvait s'y attendre, les jeux qui s'en inspirent ont commencé à affluer à partir de fin 1989. L'un des plus attendus était évidemment celui de l'auteur de «Tetris», Alexey Pajitnov, qui est paru en France au début de l'année 1990. «Welltris» (jeu de mot avec "well" = puits) est un «Tetris» en fausse 3D, car il n'y a pas de volume, les pièces restent plates (pour le volume, allez voir du côté de «Block Out»). Le fonctionnement est simple à comprendre. Prenez «Tetris», imaginez que vous regardez la partie du point de chute des pièces, le regard tourné vers le fond : vous voyez une ligne de 10 éléments. Remplacez cette ligne par un carré de 8 * 8 éléments, et 4 parois de chute (une sur chaque côté du carré). Chaque pièce tombe en glissant le long d'une des parois de ce puits, elle atteint le fond puis continue à glisser jusqu'à atteindre le bas de la paroi d'en face ou une autre pièce. On peut faire coulisser la pièce d'une paroi à l'autre, mais dès qu'elle touche le fond, on en perd le contrôle. Le but du jeu n'a pas changé d'un iota : réaliser des lignes qui disparaissent. Plus on réalise de lignes d'un coup, plus le score est élevé. Avec 4 parois au lieu d'une, cela semble plus difficile de se planter. Où se trouve le piège ? Hé bien si une pièce s'arrête sans avoir quitté complètement sa paroi, cette dernière se colore en rouge et devient inaccessible quelques tours. Au bout de quelques parties, on découvre d'autres choses, notamment l'intérêt des coins : si une pièce chevauche deux parois, en touchant le fond, elle se scindera en deux pièces distinctes qui partiront chacune de leur côté. Lors de cette phase de scission, deux éléments de la pièce peuvent se recouvrir sans problème, et il est ainsi possible de combler un espace de 3 éléments avec un carré de 4 éléments. Cela paraît tordu, mais avec de l'entraînement on s'y habitue vite.

Les versions PC et Mac de «Tetris» surpassaient leurs homologues Amiga et ST grâce à des illustrations de scènes de la vie soviétique pour meubler le vide autour de l'espace de jeu. C'était surtout valable pour la très jolie version Mac en noir et blanc, car sur PC, c'était en CGA 4 couleurs. Avec «Welltris», tout le monde est logé à la même enseigne. Sur Mac, c'est toujours en monochrome, et sur PC, cela semble être en EGA haute résolution, un format peu usité. C'est en tout cas très joli et pittoresque, et au niveau 5 on voit même Alexey Pajitnov posant devant sa création (bel exemple de mise en abyme sur micro). Le son est limité à quelques bruitages sur le haut-parleur, mais cela n'a guère d'importance. «Welltris» est bien réalisé et offre de nouvelles perspectives (c'est le cas de le dire) au «Tetris» original : pourquoi s'en priver ?



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure