Fiche de la compagnie PyroTechnix
NomPyroTechnix
Autres nomsPyroTechnix, Inc. (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1986
Fin1999
Rôle(s)Développement
Développeur américain basé à Cincinnati, Ohio (1986).

Fondé par Sinjin Bain, PyroTechnix est avant tout un développeur d'outils de développement, aussi, la société n'a pas un catalogue extensif de jeux, par contre, beaucoup de jeux utilisent ses technologies, dont la plus connue se nomme "True 3D".

C'est notamment pour ces dernières que PyroTechnix a été rachetée en 1996 par la société américaine 7th Level. La société a ainsi à son actif les technologies derrière «Return to Krondor» (voir Trivia 1) ainsi que les jeux en ligne «Tanarus» et «EverQuest», édités par Sony. En 1998, PyroTechnix sera rachetée par Sierra, et vous en connaîtrez la raison en fin de Trivia 2.


Trivia 1
on en sait davantage sur la genèse de «Return to Krondor». Suite de «Betrayal at Krondor», le jeu aurait dû naturellement échoir à Sierra qui a bêtement abandonné la licence (voir Trivia 2), récupérée par son créateur, Raymond Feist. Ce dernier l'a ensuite confiée à 7th Level, pour ne pas voir sa série s'éteindre. Commencé en 1995, le développement de «Return to Krondor» chez 7th Level a connu de nombreuses péripéties, différents moteurs étant développés mais aucun ne convenant. La seule issue a été de confier le jeu à PyroTechnix, société récemment acquise par 7th Level. Le jeu était désormais en de meilleures mains, d'autant plus que 7th Level connaissait des difficultés financières et était en cours de restructuration. Bonne pioche : PyroTechnix a fait le job et conduit le développement du moteur de «Return to Krondor» à son terme, mais chose peu commune, la société n'a pas pu finaliser le jeu, car Sierra en a récupéré les droits. Et ceci est une autre histoire que vous lirez ci-dessous.

Trivia 2
à la sortie de «Betrayal at Krondor», le jeu est un flop commercial, les relations entre les deux parties se distendent, et Sierra qui détenait les droits pour une suite, s'en désintéresse et les abandonne à Monsieur Ray. Le ressentiment de ce dernier vis à vis de Sierra est flagrant et c'est pour cela qu'il les transfère à 7th Level, même si, après coup, ce choix a pu être regretté vu les difficultés de la société (voir Trivia ci dessus). Pour autant, une version CD-ROM de «Betrayal at Krondor» est ultimement commercialisée, et les ventes du jeu explosent. Trop tard pour Sierra qui ne pourra donc pas en produire une suite. Raymond Feist exulte. Sierra ronge son frein et sortira «Betrayal in Antara», pour se consoler d'avoir vu une suite lui échapper (voir le Trivia 3 de la fiche de Sierra), mais peut-être aussi pour couper l'herbe sous le pied du couple 7th Level-PyroTechnix puisque «Betrayal in Antara» est commercialisé dès 1997 (alors que le développement de «Return to Krondor» a débuté deux années auparavant, en 1995, et qu'il n'est toujours pas fini). Mais c'était sans compter sur l'obstination de Sierra à récupérer la licence Krondor, ainsi que le studio qui développe la suite de «Betrayal at Krondor». Sierra débourse ainsi 1.200.000 dollars pour racheter PyroTechnix qui change ainsi de "mains". Et pour clore ce récapitulatif sur la genèse de «Return to Krondor», on pourrait dire : initié par 7th Level, développé par PyroTechnix et finalisé par Sierra, et plus particulièrement par le "RPG Group" de Sierra Northwest, situé à Bellevue, mais ceci est une autre histoire que vous lirez bien sûr sur la fiche de la société.


Jeux développés








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure