Fiche de la compagnie Cyan
NomCyan
Autres nomsCyan, Inc, Cyan Productions, Cyan Worlds
PaysEtats-Unis
Création1987
Rôle(s)Développement
Site officielhttp://cyanworlds.com
Développeur américain basé à Mead, Washington (1987).

Fondé par les frères Miller (Rand et Robyn), Cyan commence directement à écrire sur le nouveau support de l'époque qu'était le CD-ROM. La société est donc à l'origine du premier titre prévu pour ce support : «The Manhole». Vinrent par la suite «Cosmic Osmo» et «Spelunx». Ce n'étaient pas vraiment des jeux vidéos, mais des univers interactifs à visiter, créés pour les enfants.

En 1991, un graphiste (Chuck Carter) et un ingénieur du son (Chris Brandkamp) les rejoignent. Avec un financement de SunSoft Japan, Cyan commence à travailler sur le jeu qui fera sa renommée : «Myst». Avec le succès de «Myst», d'abord sur Macintosh, puis sur PC avec Windows 3.1, le studio grandit. Il faut dire qu'avec 6 millions de copies vendues, «Myst» a détenu, jusqu'en 2002, le record des ventes sur PC (détrôné par «The Sims»). En 1997 sort «Riven : The sequel to Myst» (voir Trivia). Le succès est à nouveau au rendez-vous et les deux titres ont atteint au niveau mondial un record sans précédent : 12 millions de copies vendues ! 1997 est également l'année durant laquelle Robyn Miller quitte la société et le monde du jeu vidéo. Alors que les droits de la franchise «Myst» passent de Brøderbund à Mattel, pour atterrir ultimement chez Ubisoft (voir ci-après), Cyan change de nom pour Cyan Worlds et s'intéresse aux jeux en ligne massivement multi-joueurs. Ils développent à cette occasion un moteur 3D temps réel.

En 1999 sort «Myst: Masterpiece Edition» (L'Apogée en français), une version utilisant un moteur amélioré, des musiques "remasterisées", de nouveaux effets sonores et, enfin, des séquences vidéo en haute définition. La version (Power) Macintosh est portée par Presto Studios. Utilisant cette fois-ci le nouveau moteur 3D temps réel, Cyan sort en 2000 «RealMyst», présenté comme la version qu'ils auraient voulu sortir en 1993 si la technologie l'avait permis : le moteur est cette fois en vraie 3D temps réel, avec liberté de mouvement, un cycle jour/nuit, un nouvel âge ... Cyan Worlds revend ensuite la licence à Ubi Soft, qui produira «Myst III: Exile» en 2001 (sur un développement de Presto Studios), puis «Myst IV : Révélation» en 2004 (sur un développement de Ubisoft Divertissements).

Pendant ce temps, Cyan Worlds continue à explorer son univers avec «URU: Ages Beyond Myst» qui sort en 2003 et sera suivi de deux extensions. En 2005, Cyan revient dans la série «Myst» en développant pour Ubi Soft le cinquième et dernier épisode : «Myst V: End of Ages».

L'univers URU s'enrichit en février 2007 d'une version multi-joueurs, URU Live : Myst Online. Depuis 2005, UbiSoft n'a rien proposé de nouveau exploitant la licence Myst. Concernant URU, Gametap (l'éditeur) a fermé les serveurs d'URU Live au printemps 2008.

Cyan a réduit son personnel mais continue a travailler sur les conversions de «Myst» et de «Riven», pour les consoles portables, les PocketPC et les smartphones de chez Apple.


Trivia
à la lecture de ce titre, on ne peut s'empêcher de ricaner (à posteriori) aux déclarations de Rand Miller qui, interrogé bien avant la sortie du titre, affirmait que créé dans des conditions bien plus confortables, avec une budget 10 fois supérieur, «Riven» ne pouvait pas être qu'une suite de «Myst» ... argh, le pouvoir du marketing !

Médias

Article dans ACE n°24 (9/1989) p039
Reportage dans PC Player n°7/97 (7/1997) p020

Jeux développés








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure