Fiche de la compagnie Riedel Software Productions (RSP)
NomRiedel Software Productions (RSP)
Autres nomsRiedel Software Productions, Inc. (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1986
Rôle(s)Développement
Développeur américain initialement basé à Garden City, New York puis à Tucson, Arizona (1986).

Fondé par Mike Riedel et Vince Desiderio, Riedel Software Productions était à ses débuts une société unipersonnelle offrant ses services de conseils en développement et en game design. Une centaine de titres plus tard, la société compte une petite vingtaine d'employés à temps plein et présente deux activités complémentaires. Effectivement, si Riedel Software Productions reste avant tout un développeur de logiciels de jeu et de logiciels éducatifs, la société développe des technologies et des middlewares qu'elle licencie.

Mais revenons-en aux débuts de Riedel Software Productions, et même avant. Les travaux de Mike Riedel, débutent en 1982 quand il entre chez Atari et adapte le titre d'arcade «Robotron 2084» pour console Atari 2600. Pour cette même console, Riedel Software Productions assurera les conversions d'«Ikari Warriors» et de «Commando». Si la société s'adresse à d'autres plateformes comme l'Apple II («Grandma's House» ou «Big Bird's Special Delivery») et le Commodore 64 («Shape Muncher» ou «Number Cruncher»), la société s'intérese également aux consoles, comme la Nintendo Entertainment System, avec «Win, Lose or Draw» ou «Sesame Street's Countdown».

C'est en 1984 que la société connaîtra un succès unanime, grâce à un titre original qui a fait les unes de la presse spécialisée et a été copieusement piraté : «SPY vs SPY», le jeu d'espionnage en écran partagé issu de la bande dessinée éponyme publiée dans "Mad Magazine". «SPY vs SPY» ne ressemblait à aucun autre jeu et a été adapté à un nombre conséquent de micro-ordinateurs et a fait les riches heures de son éditeur, First Star Software (voir Trivia 1). Le succès du titre a conduit à deux suites, «The Island Caper» (1985) et «Arctic Antics» (1986), qui vont lancer la société de manière indépendante. La société a dores et déjà une réputation de développeur solide et attire de nombreux éditeurs comme (par ordre alphabétique, liste non exhaustive) :

  • First Star Software : «SPY vs SPY II, II & III»
  • Electronic Arts : «Sesame Street's Counting Cafe»
  • Grolier Interactive : ensemble de la gamme «CornerStone Home»
  • Hi-Tech Expressions : «Bugs Bunny's Hare-Brained Adventure», «Beetlejuice: Skeletons in the Closet», «Rescue Rangers: The Adventure in Nimnul's Castle», «Gremlins II»
  • MicroLeague : «WWF Wrestling», «WWF Superstars» (voir Trivia 2)
  • Philips Interactive Media : «Cartoon Jukebox», «Sandy's Circus Adventure», «Zootopia»
  • Starwave : «The Muppet CD-ROM»

    Après les numérisations graphiques (voir Trivia 2), Riedel Software Productions s'aventurera dans les numérisations vocales et fera parler Toccata (voir Trivia 3), dans le premier jeu parlant de la Nintendo Entertainment System : «Big Bird's Hide and Speak». En 1991, la société déménage à Tucson, Arizona, et y est incorporée.


    Trivia 1
    deux récompenses officielles pour le jeu, le "Outstanding Original Programming award" au C.E.S. et le titre de "Game of the Month" par l'Electronic Games Magazine.

    Trivia 2
    ce titre pour Commodore 64 serait le premier de l'histoire à intégrer des personnages 100% numérisés.

    Trivia 3
    Toccata est la grande oiselle jaune d'1 rue Sésame ... vous ne la remettez pas ? Même si je vous dis Toccata et Mordicus ? Toujours pas ? J'allais oublier, vous ne pouvez pas connaître si vous avez moins de 45 ans !










  • Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


    Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure