Starvega
Année
1990 (Sortie FR)
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
495 votes


titre Engagez-vous, rengagez-vous qu'y disaient !

Commandant, la galaxie nous tend les bras ! Survolons l’inconnu, explorons l’hostile, engageons notre futur équipage à bord du Starvega ! Notre navire en mission d’exploration et de sauvetage, l’expédition du futur de toute une galaxie !

Humains, créatures, proposez nous vos compétences : faites de votre force nos rangs, et venez prendre part à une grande aventure spatiale, à la découverte de nouvelles contrées… Les quatre compagnies nous observent, nous comptons sur vous pour leur démontrer que l’équipage du Starvega est digne de sa réputation !

Un devoir à remplir, l’aventure d’une vie, périlleuse et excitante : rejoignez-nous !

titre Ze Jeu

C’est un peu comme ça que commence «Starvega». Certes j'en rajoute un peu pour le sensationnel, mais c’est bien par la constitution de votre équipage que tout commence, l’équipage de votre vaisseau : le Starvega…
Notre héros, la vingtaine, a connu les pires malheurs issus de son amitié avec Dark Davor (en même temps, qui irait faire ami avec un bonhomme qui porte un nom pareil) : non seulement l’équipage du gentil a été emprisonné et disparu, sa fiancée prise en otage par le sombre personnage, mais voilà que les quatre compagnies ont chargé l’une d’entre elle, la Modor Co, de demander expressément au capitaine du Starvega la suppression de Dark Davor… dans les six mois ! Car oui, un vilain ça gêne tout le monde, et encore plus les grands de l’univers...
Mais voilà, Dark Davor ne se laisse pas faire, et il envoie aux trousses de notre héros bien embêté son fidèle cyborg tueur : Œil-de-Fer…
L’aventure peut donc débuter, nous sommes en l’an 5945. Sur la planète Rigel, où il ne faisait pas si froid que ça finalement, les seules pensées de notre capitaine entouré de sa nouvelle équipe : retrouver ses anciens membres d’équipage et néanmoins amis – Bob Arlow, Balantine, Delien-03, Ambrosius, Diaphanne –, sa fiancée – Celiana –, et se venger (ainsi qu'accessoirement tuer/emprisonner/livrer/etc.) de la trahison et des méfaits de son ex-ami – l’affreux Dark Davor –…

Comment cela va-t-il pouvoir se passer ? Un titre sommes toute peu dénué d’intérêt, car non-content de s’en tenir à un seul genre, principalement la stratégie, le soft de Loriciel, sorti en 1989, propose également une pointe d’aventure ainsi qu’un soupçon d’action !

Pour la stratégie, à bord de votre siège de commandant (là où le capitaine Kirk s’assoie habituellement, sauf que le votre est un peu rouillé, faute de subventions, et a un peu de mal à pivoter…) sur le Starvega, vous contrôlerez vos actions via une série d’icônes pas trop compliquées. Pour l’aide, les icônes '?' (ainsi que la touche 'F5' me dit-on), qui vous expliquent en gros à quoi correspondent chacune d’elles. Ces icônes, que vous aurez le loisir de choisir au clavier, ainsi qu’à la souris, vous permettront de réaliser toutes les actions nécessaires au bon déroulement de l’aventure ! Décoller, atterrir, explorer, sonder les sols, acheter, visiter les bars et recruter, etc.
Une partie stratégie qui se déroule un peu à la manière de celle de «Reunion», l’exploration des planètes s’annonce longue à la vue de la saturation de la carte de la galaxie !
Et pour explorer les planètes, il vous faut du carburant ! N’oubliez pas d’en acheter suffisamment, car les déplacements en hyper-espace coûtent de l’énergie, de la nourriture, plus ou moins selon que vous pousserez votre machinerie dans ses retranchements : par exemple, si vous ménagez le tout, la consommation sera moindre mais il vous faudra beaucoup de temps, tandis que si vous poussez le tout, il vous faudra beaucoup plus d’énergie, mais vous aurez moins à tenir sur vos réserves. Mais vous verrez tout ceci à ce moment car votre tableau de contrôle vous permet de faire une estimation de votre rapport puissance/temps/énergie consommée, attention également de ne pas trop dévier de votre trajectoire, quelques années lumières par ci et par là, c’est finalement plutôt long…

La partie action, quant à elle, se résume à son plus simple appareil. Il vous sera demandé, lors de vos décollages par exemple, et tandis que vous croiserez d’autres flottes déjà en orbite, soit de communiquer avec elles, soit de lancer une attaque en règle. Cette dernière, assez simpliste dans sa généralité, consiste à viser l’ennemi vous déplacer un peu, et tirer en espérant faire mouche avec l’une de vos armes. Représentée dans le radar, la bataille faisant rage, il vous faudra bien veiller à ne pas perdre vos boucliers, et faire en sorte que votre puissance de feu soit suffisante ! Attention aussi aux pirates de l’espace qui n’hésite pas à attaquer les vaisseaux sans défenses, ni carburant pour s’enfuir…
Sinon, vous aurez également loisir de faire des combats à l’épée, très simples et basiques, il suffit de se placer devant votre adversaire et de bourriner sur 'Enter' en espérant être le premier à descendre ses points de vie. Lorsque, par exemple, une des compagnies est en froid, si vous atterrissez sur sa planète, les gardes viendront vous cueillir à votre descente, entraînant ces affrontements. Rien de bien particulier à noter, ne cassez pas votre touche Enter quand même !
Ainsi qu’une petite partie navigation lors de vos déplacements sur les planètes entre les divers points principaux, vous devrez garder centré le gros carré sur votre radar pour arriver avec moindre mal sur la terre ferme !

En tout, ce titre se révèle assez accrocheur, car il y a plein de trucs à faire. Vous pourrez vous faire délivrer des missions à remplir dans un laps de temps donné, il vous faudra entretenir vos bonnes relations avec les différentes compagnies, bref le jeu est assez complet sans rentrer dans l’incompréhensible. Le tout reste assez logique, et après avoir un peu ramé en début de partie, le joueur commence à comprendre le principe peu à peu.
Graphiquement, le jeu plutôt ancien offre un environnement assez détaillé et les couleurs côtoient la grise carcasse du Starvega. Les écrans de paysages sont pas mal du tout, le tout tient largement la route ! L’animation reste, quant à elle très basique, mais cela n’a pas grande importance dans ce genre de jeu. L’ambiance sonore reste sobre, principalement des bruitages simples, et c’est bien suffisant!
La jouabilité, que dire, simple et presque parfaite, elle répond au doigt et à l'oeil les 3/4 du temps, excepté peut-être lors des affrontements au sabre laser où c'est un peu plus lourd...

En définitive, «Starvega» propose de vivre, via son aspect stratégie et action, une aventure qui risque de vous prendre un sacré bout de temps vu le paquet de planètes qui constituent la carte de la galaxie, et n'est pas sans rappeler un certain «Reunion» en comparaison du genre. L'avantage de «Starvega» reste que le maniement du jeu est bien expliqué dès le départ, et récapitulé via l'aide intégrée, c'est une excellente chose pour ceux qui sont un peu perdus dans les icônes! Egalement, un entraînement au sabre laser et au combat spatial avant le début de la partie afin de bien se familiariser avec les séquences d'actions que vous croiserez en route !
«Starvega» reste un titre accrocheur, avec une ambiance propre à lui, une conquête spatiale qui prend pour fond le célèbre enlèvement de la princesse, et qui nous fait voir une multitude d'horizons fantastiques! Qui plus est une perle rare, «Starvega» pour les stratégistes en herbe et en quête de l'espace intersidéral, préparez le passage en hyper-espace, et bien oui : une médaille d'or, une !


titre Et comment qu'on le fait fonctionner?

C'est simple : à jeu DOS = DOSBox !
Lancez le fichier STARVEGA.EXE.

Pour que le jeu ne soit pas extrêmement rapide, du coup légèrement injouable, ouvrez le fichier de configuration de DOSBox (Démarrer\Tous les programmes\DOSBox-0.73\Configuration\Edit Configuration) et réglez comme suit aux lignes suivantes :

core=auto
cputype=auto
cycles=auto


Le tour est joué!



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure