Space Crusade
Année
1992 (Sortie FR)
Production audio
Systèmes
systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.72
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
587 votes


titre Historique

L'univers «Warhammer» et «Warhammer 40K», vous connaissez ?
Au début des années 90, Games Workshop, l'éditeur de ces jeux de combats de figurines aux règles complexes très prisés des rôlistes et autres wargamers, s'associe avec Milton-Bradley (MB), géant du jeu de société, pour développer des titres plus "grand public".

Trois titres naitront de cette collaboration :

- «Hero Quest», 1989, basé sur l'univers Warhammer, et centré sur l'exploration de souterrains (Dungeon Crawler), a eu 3 extensions (3 autres en Amérique du Nord).

- «Space Crusade», 1990, basé sur l'univers de Warhammer 40K et plus précisément sur la gamme "«Space Hulk»" : exploration par des escouades de marines de gigantesques vaisseaux infestés par des aliens et les forces du chaos, 2 extensions.

- «Seigneurs de Guerre», 1992, basé sur l'univers Warhammer, et centré sur des batailles en extérieur à grande échelle, 2 extensions.

Ces jeux ont eu un grand succès à l'époque, surtout parce que pour 200 francs on pouvait avoir une quinzaine de figurines en métal dans la collection Games Workshop mais que là on avait une cinquantaine de figurines en plastique (même une centaine dans le cas de Seigneurs de Guerre), ces figurines étaient moins finement gravées que leur équivalents en métal mais reposaient sur les modèles officiels de GW.
De plus, ces jeux aux règles simplifiées étaient plus facilement accessibles et ont eu un grand succès chez les garçons de 10-15 ans à l'époque.

L'éditeur anglais Gremlin a édité 2 adaptations vidéoludiques de ces jeux : «Hero Quest» et «Space Crusade».

«Hero Quest» ayant sa propre fiche, intéressons nous un peu à «Space Crusade».


titre Le Jeu

Vous êtes le commandant d'un escadron de Space Marines : Les Ultra Marines, les Imperial Fist ou les Blood Angels. Votre mission : explorer des "space hulks", de gigantesques vaisseaux spatiaux abandonnés, et éliminer toute trace de présence alien (forces du chaos, orks et genestealers).

Le jeu reprend les graphismes et les principes du jeu de plateau.
Le déroulement se fait en tour par tour, chaque homme de votre escadre (lieutenant et 4 marines) agissant successivement.
Vos hommes peuvent à chaque tour : se déplacer, se battre au corps à corps, se battre à distance, ouvrir/fermer une porte, scanner la zone au radar. Le lieutenant peut aussi utiliser une carte "équipement" ou une carte "capacité spéciale", sélectionnée pendant la phase de préparation de l'escouade.

Vous devrez aussi gérer la portée et la zone d'effet de vos armes, en évitant de tuer vos propres hommes.
Les aliens n'apparaissent que sous forme de "blip" radar tant qu'il ne sont pas en vue, seule façon de les identifier. Une des différences avec le jeu de plateau est que les "blips" n'apparaissent pas spontanément quand vous entrez dans un secteur du vaisseau, il faut faire un scan radar pour les faire apparaitre dans un rayon d'une dizaine de cases.
On voit le plateau en vue de dessus, et lors d'un combat, la vue devient une fausse 3D isométrique.

Les graphismes en VGA retranscrivent assez bien le plateau d'origine, tandis que la musique, correcte sans plus, devient très rapidement répétitive.

La prise en main est plus ardue que dans «Hero Quest», car ici vous ne gérez pas un personnage mais une escouade, et la tactique est essentielle pour ne pas succomber trop vite. Les missions sont peu nombreuses, seulement 12, mais vous tiendront en haleine un bon moment.

Le jeu s'adresse à ceux qui ont aimé le jeu de plateau, à ceux qui veulent découvrir en douceur (façon de parler) l'univers de Warhammer 40K, à ceux qui veulent connaitre les premières adaptation des jeux Games Workshop en jeux vidéos, ou tout simplement à ceux qui veulent jouer à un jeu de plateau sympathique.

Vous pouvez aussi jouer avec vos amis : le jeu accepte jusqu'à 3 joueurs, un par escouade de Space Marines, et la concurrence est tout sauf loyale dans ce monde.

Une des limitation est que vous ne pouvez pas sauver pendant une mission, mais seulement avant et après chaque mission. Prévoyez donc du temps, il n'est pas prévu de ne faire que des parties de 10 minutes.

Note :
Une extension, «The Voyage Beyond», apporte 10 missions supplémentaires, des portails de téléportation, des armes lourdes supplémentaires, de nouveaux monstres, et de nouveaux ordres disponibles (certains ne sont disponibles que si votre lieutenant est assez expérimenté). Au passage, Gremlin améliore quelques effets graphiques.
Mais cette extension n'est malheureusement sortie que sur Amiga...


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier CRUSADE.EXE pour voir l'intro, ou SPACE.EXE pour accéder directement au jeu. Si vous n'arrivez pas à déplacer le curseur de la souris, tapez sur 'CTRL' + 'F10'.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure