Die Hard
Série
Année
1989 (Sortie FR)
Genre
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
384 votes


titre Scénario

Le jeu reprend à la virgule près l'histoire du film, je vais donc en faire petit résumé pour ceux qui ne l'ont pas vu (et ils ont tort). John McClane, un flic new-yorkais, rejoint sa famille à Los Angeles pour le réveillon. Il doit retrouver sa femme Holly au trente-deuxième étage de son lieu de travail, le gratte-ciel Nakatomi Plaza, où tous les employés sont réunis pour fêter le nouvel an. Comme John McClane a aussi une veine légendaire, c'est précisément le moment que choisit une bande de terroristes menés par Hans Gruber et son bras droit Karl pour prendre d'assaut le bâtiment, en couper toutes les issues et les moyens de communication et prendre en otage les employés. Leurs revendications politique ne sont qu'une couverture pour s'emparer de six cents millions de dollars de bons du trésor enfermés derrière les sept verrous d'un coffre-fort. John McClane a réussi à se réfugier dans un étage inférieur et ne peut plus compter que sur lui-même pour empêcher les terroristes de faire sauter le toit de l'immeuble et les otages. Pour plus de détails, je vous invite à regarder le film (j'insiste, c'est pour votre bien).


titre Présentation

"Visionary Entertainment" : tel était le credo de Dynamix. Très tôt, ces développeurs américains ont choisi d'utiliser des digitalisations graphiques et de varier les scènes de leurs jeux, des techniques qui seront exploitées au maximum sur «Heart of China». Sans aller jusque là, «Die Hard» est lui aussi très novateur, puisque c'est un jeu d'action en 3D qui se place au niveau d'un humain et non d'un véhicule. Il est fort possible que les programmeurs aient eu en tête ce qui sortira quelques années plus tard sous le nom de «Wolfenstein 3D». On en retrouve d'ailleurs un des bugs graphiques : les ennemis au sol sont toujours dans la même position quel que soit l'angle sous lequel vous les regardez. Ne vous attendez toutefois pas à un pur FPS, car les limites techniques de l'époque sont bien visibles : le jeu est en EGA, les zooms sur les ennemis ne sont pas fluides, et vous ne pouvez même pas vous tourner librement (seulement avec des angles de 90 degrés).

Un autre point fort à mettre à l'actif de «Die Hard» (et aussi de «Ghostbusters 2») : Dynamix a scrupuleusement respecté la trame du film et a adapté son jeu en conséquence. Comme John McClane dans le film, vous devrez passer d'étage en étage, quitte à passer par les tuyaux d'aération, affronter Karl à mains nues, passer par le toit, éviter les tirs de l'hélicoptère du FBI, faire du saut à la lance d'incendie pour finalement approcher Hans. Et le joueur ressentira bien le stress du policier new-yorkais, car les ennemis sont nombreux et peuvent attaquer par derrière, il n'y a aucune possibilité de sauvegarde, et vous n'aurez que vingt minutes avant que les sept verrous du coffre (représentés par des barres bleues en haut à gauche de l'écran) soient ouverts. Hans lance ensuite un compte à rebours de quarante-cinq secondes pour faire sauter le toît. Autant dire qu'il faut avoir des nerfs d'acier et bien connaître son chemin pour voir la fin du jeu.

Bien que «Die Hard» soit un jeu d'action, avec beaucoup plus d'ennemis que dans le film, la gestion de l'inventaire est capitale : les munitions sont rares et plusieurs objets sont nécessaires pour reproduire certaines scènes du film. Par exemple, il vous faudra le briquet pour vous engager dans le système d'aération. Le câble d'alimentation et les détonateurs servent à préparer la bombe à balancer dans la cage d'ascenseur. Ce sont les terroristes qui possèdent ces objets, et il faudra en éliminer pas mal pour tout récupérer, y compris des munitions et de la nourriture. Pensez également aux trousses de pharmacie dans les toilettes pour regagner un peu d'énergie. Cherchez les plaques bleues claires dans les couloirs: ce sont des plans qui vous aideront à vous repérer (tout en mettant le jeu en pause, ce qui n'est pas du luxe).

Pour son âge, «Die Hard» est honnêtement réalisé : malgré la limitation à seize couleurs, les graphismes sont clairs, les objets 3D réussis et les digitalisations assez correctes. Le son est par contre décevant, tout passe par le haut-parleur interne du PC. Les combats à mains nues sont assez difficiles à contrôler, il peut être utile de ralentir le jeu pour bien anticiper les coups. Le sprite de John McClane a tendance à réduire votre champ de vision, surtout dans les couloirs : vous ne verrez les ennemis que lorsqu'ils seront près de vous. Enfin, les contrôles au clavier ne sont vraiment pas évidents, beaucoup de touches sont mises à contributions. «Die Hard» a reçu un accueil assez correct à sa sortie (le test de Tilt était enthousiaste), notamment parce que les bons jeux d'action étaient encore rares sur PC.


titre Contrôles

C'est un des points faibles du jeu : son maniement est particulièrement tordu, et tous ceux qui ont essayé d'y jouer en improvisant s'y sont cassé les dents. Un grand merci donc à Servo, le seul membre de MobyGames à posséder le jeu original, qui m'a scanné le manuel (lui aussi assez confus). La difficulté vient du fait que le logiciel a trois modes de contrôle : le mode déplacement avec les mains vides, le mode déplacement avec une arme à la main et le mode visée. Pour la suite, je parlerai des boutons 1 et 2 du joystick qui sont remplacés respectivement au clavier par la barre d'espace et 'SHIFT' (majuscule).

Avant toute chose, l'inventaire. En bas de l'écran, il y a dix cases contenant chacune un objet. Pour déplacer le curseur, utilisez les touches ';' et ':' (les versions françaises des touches '<' et '>'), ou tapez le numéro de la case (de 1 à 0 avec les touches au-dessus du pavé alphabétique). Pour utiliser l'objet, appuyez sur 'ENTREE' ou 'A'. Pour le poser par terre, tapez sur 'D'. Pour le ramasser, tapez sur 'F'. Les objets se trouvent généralement sur les terroristes : pour en fouiller un, approchez-vous de lui et tapez 'S'. Les deux cases de gauche sont réservées pour les deux armes du jeu (avec le nombre de munitions à côté): le pistolet et la mitraillette. Ces dernières ne sont utilisables que si elles sont visibles dans ces cases, pensez donc à les "utiliser" dès que vous en ramassez une.

Au départ, John McClane se déplace sans arme. Les touches "haut" et "bas" le font avancer et reculer, "gauche" et "droite" le font se déplacer de côté (le "strafe" cher aux joueurs de FPS). Avec le bouton 2 pressé, "gauche" et "droite" le font tourner de 90 degrés, "bas" lui fait faire demi-tour. Pour se battre à mains nues, appuyez sur le bouton 1 et choisissez une direction. Les mouvements possibles sont:
- "haut" : sauter
- "bas" ou "bas" + "gauche" : s'accroupir
- "haut" + "gauche" : roulade avant
- "gauche" : se protéger avec le bras
- "droite" : coup de poing
- "haut" + "droite" : coup de pied haut
- "bas" + "droite" : coup de pied bas
Pour prendre une arme à la main (en supposant qu'elle soit activée), appuyez sur "G" pour le pistolet ou "," pour la mitraillette.

Avec une arme à la main, vous pouvez toujours vous déplacer, mais vous ne pouvez plus combattre à mains nues, car le bouton 1 vous fait passer en mode visée. Pour ranger votre arme, appuyez sur 'H' (ou 'G' ou 'M' selon l'arme). En mode visée, John McClane ne peut plus se déplacer. Les trois touches du haut lui font faire une roulade, les trois touches du bas le font s'accroupir, les touches "gauche" et "droite" orientent son pistolet et le bouton 1 le fait tirer. Pour baisser votre arme sans la ranger, pressez le bouton 2.

Lorsque vous voulez désactiver un système de sécurité, le programme vous demande d'entrer un nombre correspondant à une coordonnée: entrez n'importe quel nombre pour continuer (c'était le système de protection).


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier DIEHARD.BAT.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure