Space Hulk : Vengeance of the Blood Angels
Série
Année
1996 (Sortie US)
Développement
Développement
Systèmes
systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
670 votes


titre Le jeu

De même que son prédécesseur, ce jeu va vous mettre à la tête d'une compagnie de Terminators, membres des forces Impériales, qui vont affronter des hordes de Genestealers.

Vous aurez cependant à faire preuve d'une tactique à toute épreuve, car les monstrueux aliens se laisseront pas faire. Vous pourrez commander votre escouade complète, selon une vue tactique, ou "prendre" possession du corps d'un de vos hommes, avec une vue à la première personne, et lutter au corps-à-corps avec les aliens.

titre Le scénario

Que sera l'Humanité dans 38 000 ans? Oui, c'est considérable de se projeter dans presque 40 000 ans, c'est comme si on avait demandé aux artistes des grottes de Lascaux d'imaginer ce que feraient leurs ancêtres 400 siècles plus tard.
En tout cas, chez Games Workshop, on a réfléchi à la question, et un véritable univers a été créé à travers les jeux de société et les figurines qui ont popularisé cette licence. Dans «Space Hulk: Vengeance of the Blood Angels» les humains ont finalisé une technologie qui permet de franchir des espaces distants de plusieurs milliers d'années-lumière en quelques minutes. Ce grand bond en avant de la technologie a changé l'Histoire: la Terre a colonisé un Empire pan-galactique, et les richesses qui ont rejailli sur la planète bleue ont permis à l'Empereur qui le dirige, de devenir immortel.
L'armée impériale s'organise en Chapitres de plusieurs milliers d'hommes dont le code génétique a été modifié pour les rendre surhumains. Ce sont les Space Marines. L'élite de cette force se nomme les Blood Angels, dont la division Terminator constitue le noyau dur. Chaque chapitre de plusieurs milliers de Space Marines abrite un corps d'élite de 100 Terminators.
Vous incarnez un de ces Terminators, et pas n'importe lequel, car vous allez agir en qualité de chef d'escouade.
Chef pour quoi faire?
Ben justement, il y a un hic: à force de se dilater dans l'univers, l'Empire a fini par rencontrer une force obscure capable de détruire la puissance des terriens.
Cet ennemi, ce sont les Genestealers, des aliens reptiliens dotés de six membres: deux pattes pour cavaler, deux pattes pour attraper et pourfendre, et deux pattes pour lacérer, y compris la puissante armure des Terminators.
Six membres mais pas de zigounette. On ne peut pas tout avoir! Du coup, ces créatures ne peuvent se reproduire qu'en capturant un être pour lui pondre un oeuf à l'intérieur du corps, pour dévaliser son code génétique et le vider de la substance vitale. Bref, un hôte qui va devenir l'enveloppe d'un Hybride qui, au bout de quatre générations (c'est-à dire quatre mutations successives) sera quasiment indétectable. En d'autres termes, quand on a la certitude qu'une planète est infestée, il est déjà trop tard.
Que faire, alors?
Il se trouve que les points de contact sont des vaisseaux fantômes qui dérivent dans l'espace, après avoir eu des avaries ou des accidents, du temps de la colonisation. Ces vaisseaux s'appellent des Space Hulks. Les Genestealers ont infesté le Space Hulk, et attendent patiemment de rencontrer une planète habitée en dérivant dans l'infiniment grand.
La mission des terminators est de repérer l'existence de ces vaisseaux truffés d'ennemis, de les investir et de détruire tous les ennemis. Car seuls les Terminators peuvent réussir ces missions suicidaires. Donc vous!


titre Le Gameplay


Si le jeu est en anglais, le manuel, présent dans notre bibliothèque, est en français intégral. Et c'est tant mieux car toutes les missions y sont scrupuleusement expliquées et traduites.
Le jeu est à mi-chemin entre un jeu d'action et un soft de stratégie. Les amateurs de «Doom» seront déçus, qu'on se le dise. On est plus proches de l'univers d'un jeu comme «Alien Legacy».
Au démarrage du jeu, vous vous trouvez dans l'antichambre, un couloir éclairé par deux torches avec deux portes que l'on ouvre avec les flèches directionnelles et la touche Entrée.
La porte de gauche vous permet de jouer des missions simulées, ou des missions qui ne comptent pas, mais qui vous familiarisent avec l'univers du jeu (space hulk originals, classic missions). Que vous optiez pour ces dernières missions ou pour l'entraînelent (training), il s'agit de vous permettre d'apprendre le maniement des touches et un gameplay assez complexe, et que le manuel retrace avec rigueur.
Outre les touches (déplacements, choix des armes, prendre et utiliser un objet), il faut apprendre à visualiser et utiliser tout ce qui se rapporte à votre écran (le scanner, les jauges d'usure et d'expérience, les objets et les ennemis), et surtout arrêter le temps, avec la touche Retour pour donner des ordres à votre escouade, parmi une dizaine de choix (ouvrir une porte, surveiller...).
Il faudra aussi ouvrir des portes ou prendre des décisions qui nécessitent de l'entraînelent, et une relecture de votre manuel. A ce propos, attention, car les portes et issues ont des couleurs qui signifient qu'elles peuvent être ouvertes ou pas. Par exemple, la porte qui apparaît en rouge ne peut être ouverte que par le genestealer.
En ce qui concerne les ennemis, leur résistance dépend de leur type: les genestealers sont les plus courants, mais au fur et à mesure de vos missions, vous allez rencontrer des ennemis plus coriaces, des Hybrides, des Magi, des patriarches, bref tout une hiérarchie de cette charmante race d'aliens.
Et vous allez aussi rencontrer des Space Marines du Chaos, des Terminators qui ont trahi l'empereur, et qui ont fait alliance avec les reptiliens pour se venger de leur bannissement.
Face à cette armada, vous aurez le choix entre dix armes diffèrentes, armes de combat rapproché ou de projectiles, armes de destruction massive avec risques de dommages pour vous-même ou vos hommes...gare aux game over!


titre Conclusion

Testé en mode solo, mais pas en multijoueurs.

Qu'il est dur ce jeu, qu'il est dur! Mais qu'il est passionnant aussi! Dans les tests parus dans les magazines d'époque, on a mis en avant la difficulté du soft, ainsi que la lenteur du jeu, du chargement de ses missions. Avec les ordinateurs d'aujourd'hui, presque vingt ans plus tard, ce dernier inconvénient est levé. Mais dur le jeu reste! Et je veux bien croire sur parole les journalistes de Joystick ou de Génération 4 qui tablent sur une soixantaines d'heures de jeu. Je serais même tenté de dire "60 heures de jeu, au moins!", pour apprendre à être digne d'appartenir au corps des Blood Angels. Dur peut-être, mais tellement passionnant!


titre Technique


  • Jeu prévu à l'origine pour Windows 95.


  • Lors de l'installation, veillez à configurer l'écran du jeu, en cliquant sur l'onglet Configure, puis sur Game et Full Screen. Pour jouer, lancer le jeu depuis cet écran d'accueil en utilisant l'onglet Play. Bon jeu!

  • Méthode pour le lancer avec WinXP


  • 1 - Monter l'image du jeu ou insérer le CdRom dans le lecteur.
    2 - Aller sur le bureau, créer un raccourci, pointer le raccourci vers "lecteur cd":\HULKDATA\BIN\HULKW95.EXE (A remplacer "lecteur cd par la lettre de votre lecteur CD virtuel ou physique.)
    3 - faire un clic droit>propriété du raccourci, dans l'onglet "raccourci" et dans la case "Démarrer dans" écrire la lettre du CdRom uniquement ex. E:
    4 - cliquez sur "Démarrer>Exécuter" , inscrivez dxdiag et validez, allez dans l'onglet "Affichage" et désactivez "DirectDraw", quittez et retournez sur le bureau.
    5 - double cliquez sur le raccourci pour jouer.

  • Une fois que vous avez terminé de jouer, penser à réactiver DirectDraw en effectuant l'étape 4.


Il existe, semble t-il, un patch pour faire fonctionner le jeu sur des OS récents et 64 bits, mais je n'ai pas réussi à lancer le jeu de manière satisfaisante.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure