Police Quest : SWAT
Série
Année
1995 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
602 votes


titre Scénario

Vous êtes une nouvelle recrue du SWAT (Special Weapons And Tactics), la brigade d'intervention paramilitaire de la police des Etats-Unis. Vous devrez vous familiariser avec les techniques de déploiement et d'arrestation et le maniement d'armes avant de mettre en pratique vos connaissances lors d'interventions dans les quartiers de Los Angeles. Si vous êtes doué, vous pourrez vous débarrasser du sobriquet de "jeunot" pour devenir chef de groupe ou tireur d'élite.


titre Présentation

«Police Quest : SWAT» est le cinquième épisode de la série, et le deuxième supervisé par Daryl F. Gates, qui était chef de la police lorsque la création des unités SWAT a été décidée en 1965. Tout comme «Phantasmagoria» et «Gabriel Knight 2» (sortis à la même époque), il exploite à fond les technologies de digitalisation et d'incrustations vidéo, et il s'écarte nettement de la direction tracée par les épisodes précédents. Je l'avais rangé par défaut dans la catégorie "aventure", mais au fur et à mesure de la partie j'ai vite compris qu'il avait plutôt sa place dans "simulation". En effet, ici, vous allez découvrir et appliquer le métier d'agent du SWAT à la lettre. «Police Quest : Open Season» contenait déjà quelques séquences de tir sur cible ou d'arrestation de suspect, mais elles étaient secondaires dans l'intrigue. Ici, elles constituent le coeur du jeu.

Avant la première intervention (vous pouvez régler leur fréquence de déclenchement), il vaut mieux potasser les documents à votre disposition : cours détaillés sur le SWAT et ses techniques, interviews vidéo, ainsi qu'un cours sur la manière de désigner les différentes façades et issues d'un bâtiment, les signes de la main pour communiquer en silence et les principes à suivre. Pendant les séquences d'entraînement au tir avec différents types d'arme, il faut suivre en détail les instructions de votre supérieur et, contrairement à l'inspecteur Harry, penser à compter les tirs pour recharger au bon moment. Après un passage au stand de tir, vous pouvez aussi vous essayer à la formation de sniper si vous le souhaitez, mais là c'est encore plus pointu : le réglage de la lunette de visée est délicat, il faut tenir compte du sens et de la force du vent, de la distance de la cible...

BIIIIIIIIIIP !
L'alarme retentit et le signal visuel clignote, cela signifie qu'une nouvelle mission vient d'arriver. Ca commence fort : une mémé a tiré sur son mari et s'est enfermée chez elle. Le temps d'obtenir quelques information de sa famille et son voisin, et c'est parti ! Vous avez un petit inventaire (armes, masque à gaz, petit miroir pour inspecter un recoin), la liste des signes de la main, un système de communication audio avec vos collègues avec la liste de mots-clés autorisés... Vous voyez votre unité travailler en temps réel et s'envoyer des messages, et vous devez effectuer certaines commandes à des moments bien précis : suivre l'unité, prévenir d'un collègue, tirer... Vous n'avez aucune liberté d'action, une commande erronnée ou déclenchée au mauvais moment se traduit par l'échec de la mssion, votre mort ou celle du suspect (à éviter autant que possible, mais c'est parfois inévitable, et vous ne pouvez pas simplement le blesser). A titre de comparaison, cela fait penser à «Night Trap», à une nuance près : «Police Quest : SWAT» est beaucoup moins kitsch et bien plus proche de la réalité ! De plus, les missions ne se déroulent pas toujours de la même façon à chaque partie.

Du point de vue graphique, c'est du béton : tout est en SVGA, les incrustations vidéo sont bonnes, et les acteurs sont de vrais agents du SWAT. L'environnement sonore a souffert du doublage français : les voix sont vraiment franchouillardes et collent mal avec le physique viril des acteurs, et les dialogues ne sont pas toujours bien synchronisés avec leurs lèvres. Heureusement, la traduction des textes est excellente. Quant à l'intérêt, il est discutable : si vous vous attendiez à une intrigue policière dans la lignée des quatre premiers épisodes de la saga «Police Quest», vous allez être déçus. Si vous voulez postuler au GIGN ou participer à des interventions très encadrées, rigoureuses et stressantes, ce sera une bonne occasion de découvrir qu'on n'interpelle pas un psychopathe barricadé aussi facilement qu'on fait descendre un chat d'un arbre.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier INSTALL.EXE. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et exécutez SWAT.BAT.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure