Légendes souterraines
Année
1997 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
604 votes


titre Histoire/ Intro

« Je me souviens de ce monde et j'ai perdu la mémoire de celui d'où je viens. Je ne suis guère désormais qu'une sentinelle, le gardien de ces légendes souterraines. À vous, voyageurs, j'en désigne les portes et révèle les dangers. Ne me craignez donc pas, et prêtez bien l'oreille au récit des périls auxquels votre quête bientôt vous exposera. Je me suis moi-même aventuré jadis dans les dédales obscurs de cette cité de l'ombre. Les fantômes qui la peuplent voyaient alors en moi celui dont la main sanctifiée par le port des armes de lumière libérerait leurs âmes des murs sans âge qui les oppriment. J'étais celui qui résoudrait l'énigme sept fois obscure, celui qui sans relâche explorerait chacune des sept Cités perdues, en révélerait le nom et comme récompense, récolterait tour à tour chaque couleur du spectre. Riche des sept lumières, j'aurais pu faire jaillir l'ultime : la lumière blanche. Selon la prophétie, cette clarté divine chasserait les ténèbres, anéantirait la malédiction, et, déchirant le voile des nuées obscures, signifierait l'avènement d'une Nouvelle Cité. Mais j'ai failli. Tombé moi-même sous les coups de cette armée de damnés. À jamais supplicié, ils ont fait de moi une âme errante pour l'éternité. Vous qui m'écoutez, reprenez ma quête. Marchez sur les traces où tant d'autres se sont perdus. Ils ont semé leur route d'armes et d'armures, d'indices précieux, pour vous aider. Allez maintenant, et soyez celui qui apporte la délivrance aux âmes égarées dans ce purgatoire. »

Obscura est la cité de l'ombre, une vaste Cité mortuaire. Elle est entourée par sept Cités de la lumière, créant chacune un éclat coloré du spectre lumineux.
Les premières galeries d'Obscura furent creusées en l'an 540 de l'ère obscure, afin de recevoir les morts des Cités surpeuplées.
Ses dédales souterrains d'une grande complexité prodiguèrent de tout temps un refuge sûr aux nombreux fuyards et bannis des Cités de lumières qui la bordent.
Désormais, hantée par ses seuls fantômes, Obscura recèle encore bon nombre d'indices. Ceux-ci sont autant de pièces de puzzles à collecter qui vous permettront de résoudre les énigmes protégeant l'accès de chacune des Cités de lumières.
Obscura sera détruite lorsque les sept énigmes auront été résolues et que la conjonction des faisceaux colorés issus des sept Cités fera naître la lumière blanche dans ce monde de ténèbres.


titre Gameplay

«Légendes Souterraines» se déroule dans un temps particulier à un univers particulier. En effet c'est un jeu qui était vendu avec le jeu Deuxième Monde. Deuxième Monde est un jeu online, il serait même le premier où il était possible d'évoluer librement avec d'autres joueurs sur le net, à la Second Life, ici dans une reconstitution de Paris. «Légendes Souterraines» serait donc le jeu de la genèse de Deuxième Monde (en anglais Second World.)
Obscura est le lieu où se déroule la partie, c'est aussi une sorte de sous-titre à «Légendes Souterraines».
Votre but, comme l'introduction au jeu l'indique, sera de trouver toutes les couleurs du prisme pour recréer la lumière blanche. C'est une jolie métaphore pour combattre les ténèbres sans pour autant être manichéen (gros jeu de mot là.) Nous devons donc assembler des puissances divisées, c'est là que la métaphore est intéressante, car si vous vous souvenez un peu de vos cours de physique ou de dessin, vous saurez qu'un empilement des couleurs « matières » (comme la peinture par exemple) donne du noir, et qu'en mettant en mouvement les couleurs « lumières » cela donne du blanc (si vous êtes ingénieur lumière ou lighteux, comme on dit, vous me comprendrez).
En bref : les ténèbres sont une lumière divisée et la lumière, elle, est unifiée.
VOUS devez unifier le monde pour le sortir des ténèbres.

Pour ce faire, il y a à votre disposition, et dès le début du jeu, une sorte de pistolet laser (c'est pas une lampe de poche c'est un laser, ça veut dire que ça unifie encore plus la lumière.) Cette arme nous permettra de tuer nos ennemies. Vous pouvez aussi vous transformer en … cafard. Nous pouvons donc ramper sur le sol avec la touche Q, n'y voyez aucune coïncidence. Et nous relever avec la touche R.
Le bouton droit de la souris nous permet de voir notre inventaire ainsi que nos caractéristiques physiques, et surtout notre niveau de vie. Nous pouvons aussi changer d'arme ou de couleur de laser.
Des objets, comme les clés, ou encore des organes vitaux, comme la rate, peuvent être ramassés pour divers usages.
Les ennemis et la plupart des objets viennent du monde médiéval et biblique, de gravures ou d'enluminures, ou encore des moines chartreux ennemis qui vous lancent des potions (ou des saintes grenades, voir Sacré Graal des Monty Python, ou encore les pères Chartreux qui ont justement une grenade surmontée d'une croix comme symbole.)


titre Technique

«Légendes souterraines» est un Doom-like, un jeu de tir à la première personne et en même temps un jeu d'énigme. Nous évoluons dans un décor en 3D au rendu software (il n'y a pas la possibilité de le faire tourner en open GL ou direct 3D) les personnages ou ennemis sont eux, en 2D, à la «Doom» justement. L'ambiance est sombre, Steam Punk, un bon mélange donc de mécanique et d'objet médiévaux.
Pour installer le jeu c'est simple, en fait non c'est pas simple du tout il vous faudra DOSBox ou D-Fend, vous devez émuler un lecteur CD-Rom et un disque dur pour pouvoir installer le jeu, sinon il ne voudra pas s'installer. Par contre pour le son, je n'ai pas trouvé le moyen de l'installer avec le jeu, donc je joue sans le son. C'est bien dommage, car nous passons à côté d'une bonne partie de l'ambiance du jeu créée par le compositeur Pierre Estève, ses musiques sont consultables sur son site.


titre Avis

Nous sommes face à un jeu Cryo, donc je vais y aller mollo avec ma critique personnelle, car c'était une boîte extraordinaire. Cryo nous fait rêver avec ce soft, une ambiance et une histoire incroyables, très imaginative et dark. De gros moyens artistiques, je dis bien artistique, car les dessins sont beaux et les musiques très travaillées. Les animations des ennemis et l'interface sont très réussies. Mais, car il y a un mais, le jeu est difficile, les commandes ne sont, à ma connaissance, pas modifiables. Le clavier plus souris en utilisant les flèches directionnelles du clavier nous contorsionnent un peu les bras (pour l’immersion c'est intéressant tout de même).
Néanmoins je suis sûr qu'il y aura un public pour «Légendes Souterraines», en faisant moi-même le test du jeu, je me suis pris au jeu. Nous avons envie d'avancer pour comprendre le message de l'équipe de Cryo et du scénariste et dessinateur Stéphane Levallois.
«Légendes Souterraines» a certes vieilli, mais l'originalité de l'époque est toujours aussi bonne, et de ce point de vue, l'actualité vidéoludique devrait s'en inspirer.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier SETUP.EXE. Sélectionnez "Pas de son", sinon vous aurez un message d'erreur. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et lancez START.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure