Gods
Année
1991 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.70
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
599 votes


titre Scénario

Certaines personnes n'ont pas froid aux yeux. Le héros grec de «Gods», par exemple, n'a pas hésité à défier les dieux de l'Olympe pour obtenir le secret de l'immortalité. Etait-il fou ou a-t-il trop bu ? Difficile à dire. En tout cas, les dieux n'allaient pas laisser passer un tel affront et ont généré quatre mondes bourrés de monstres, de pièges, et aussi de trésors. Notre héros n'a donc plus d'autre choix que de les traverser s'il ne veut pas passer pour un couard. Entre nous, il l'a un peu cherché.


titre Présentation

Après le somptueux «Speedball 2», les Bitmap Brothers se sont attaqués au jeu de plateformes en programmant simultanément «Gods» et «Magic Pockets». Ces deux programmes sont assez similaires dans le fond mais très différents dans la forme et ont deux sources d'inspiration distinctes. «Gods» est proche des jeux aux héros musclés qui tuent tout ce qui bouge à coup de hache, et dont le meilleur exemple est «Barbarian II» (on pourrait aussi ajouter «Conan» sur Apple II). Evidemment, les Bitmap Brothers ont voulu aller plus loin qu'un bête jeu de massacre, et il sont parfaitement réussi leur coup. «Gods» est en effet un jeu d'action "intelligent", pas forcément très intense et rythmé, mais sournois et exigeant. Au début, les monstres se contentent d'aller et venir. Un peu plus loin, ils sont un peu plus agressifs. Et quelques niveaux plus tard, ils deviennent vraiment dangereux, ils foncent sur le héros et ne le lâchent plus d'une semelle et apprennent à éviter ses coups. Dans les derniers niveaux, il faut vraiment s'accrocher. Le logiciel s'adapte à votre style de jeu : si par exemple si vous arrivez rapidement à la fin d'un niveau, vous pouvez très bien voir apparaître un bonus pour vous féliciter ou un monstre pour vous ralentir. Idem si vous traînez trop au début d'un niveau, un bonus apparaîtra peut-être. L'utilisation des leviers est elle aussi exemplaire : leur usage est souvent évident, mais en en combinant plusieurs à différents endroits du niveau, cela peut faire tomber un bonus ou ouvrir un passage secret. Encore plus vicieux : certaines créatures sont des voleurs. Parfois, ils déroberont un objet bien utile, mais d'autres fois, il faudra se retenir de les tuer car ils pourront aller chercher un objet hors d'atteinte. Les objets, parlons-en : outre des clés, il y a plusieurs types de bonus. Energie, vies, trésors, tirs plus puissants (boules de feu) ou plus étendus, et même un aigle qui vous donnera un coup de main. Un système de codes évite de devoir tout recommencer depuis le début.

Le seul point faible de «Gods» réside dans son maniement. Le personnage est assez "rigide", sûrement à cause de sa carcasse de muscles. Il ne peut pas sauter à la verticale (ce mouvement sert à activer un bouton ou franchir une porte), mais seulement en diagonale, et on ne peut pas changer sa trajectoire en cours de saut. Il faut donc bien calculer son coup et parfois s'approcher au bord d'un pleteforme. Le héros peut très bien n'avoir qu'un pixel de son talon sur le sol et le reste au-dessus du vide, ce qui lui donne un air un peu ridicule... Pour esquiver les projectiles, inutile d'essayer de sauter par-dessus, il faudra se baisser, et à cause de la limitation à un bouton par joystick de l'Amiga et du ST, on ne peut alors plus tirer (dans cette position, le bouton sert à naviguer dans l'inventaire). Bref, c'est parfois un peu frustrant, il faut s'y faire. Pour ce qui est de la réalisation, en revanche, elle est à la hauteur de la réputation des Bitmap Brothers : magnifique. Les décors gréco-romains sont admirablement détaillés, les créatures sont remarquables à la fois par leur design et leur animation, les bruitages sont corrects et donnent parfois des informations sur ce qui se passe à proximité. Autrement dit, c'est du tout bon, et la conversion sur PC est impeccable. Un classique du jeu de plateforme sur micros, ni plus ni moins.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier GODS.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure