Dylan Dog : The Murderers
Titre italien
Dylan Dig : Gli Uccisori
Série
Année
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
383 votes


titre Présentation

Dylan Dog est un détective privé qui a la réputation d'être le meilleur spécialiste du surnaturel. Ses enquêtes et son efficacité ont de quoi irriter les maîtres du Mal. Et justement, Dylan Dog reçoit une invitation d'un mystérieux comte, le Docteur Evil. La nuit précédant cette invitation, Dylan a fait un cauchemar qui le rend méfiant. Mais sa curiosité le pousse à accepter de s'y rendre.
Au cours de la grande soirée, les convives boivent le champagne que leur généreux hôte leur sert. Dylan Dog choisit de ne pas boire et observe. Et soudain, tous les invités se transforment en zombies et investissent le manoir.
Vous incarnez Dylan Dog et arpentez les pièces du manoir, qu'il faudra sécuriser et ouvrir avec des clés ou en résolvant des énigmes. Au bout de cette aventure sanglante, un face-à-face avec le Diable en personne vous attend.

titre Un jeu répétitif

Dès les premières secondes du jeu, vous êtes plongés dans un classique jeu de plates-formes. Les commandes sont plutôt limitées, ce qui est un atout pour la prise en main, mais la maniabilité laisse à désirer.
Pour donner du mouvement à Dylan, vous utiliserez les touches du pavé numérique: "4" et "6" pour avancer à gauche et à droite, "8" pour sauter, "2" pour se baisser. Pour monter ou descendre des marches, il faudra veiller à bien positionner votre personnage au ras de la première marche, puis appuyer sur la touche adaptée à la direction,: "7" et "9" pour monter vers la gauche ou vers la droite. Et "1" et "3" pour descendre. Facile à dire, mais une prise en main sera nécessaire pour vous habituer.
Pour ouvrir votre écran de contrôle (avec l'inventaire, les points affichés et la jauge de vie), il faut appuyer sur "Espace".
Lorsqu'un objet s'affiche en surbrillance, c'est que vous pouvez le ramasser: il faut s'arrêter à côté de l'objet, ouvrir votre écran de contrôle, puis appuyer sur Maj pour faire glisser votre objet vers l'un des cinq emplacements de l'inventaire (que vous sélectionnez avec vos flèches). Et pour sélectionner votre arme (pistolet, poing, couteau...), il faut placer le curseur sur l'arme voulue puis appuyer sur "Espace" pour retourner à l'écran de jeu, puis sur Maj pour déclencher le coup de feu/ coup de poing/ coup de couteau/ estoc avec l'épée...Et bien entendu, ces armes seront à dénicher dans l'exploration du manoir.
Si vous optez pour un jeu "normal", avec quelques balles de pistolet: il faudra trouver des munitions, et user de votre gun dans les circonstances les plus urgentes. Et si vous choisissez "munitions illimitées", cela équivaut à un niveau facile où l'intérêt du jeu sera plus limité, vu la répétitivité du jeu.
Attention: vous n'avez que cinq slots pour l'inventaire: certains objets devront être abandonnés en route. Il faudra noter les lieux car tous les objets finissent par devenir utiles.
En chemin, vous débloquez des lieux, et vous rencontrez des survivants: une cinématique façon BD vous donne des explications, et des indices vous donnent des clés pour avancer?
Au démarrage, vous avez un score de 666 points, et l'objectif est de terminer avec le score le plus bas possible. Un objet ramassé donne un point. Un ennemi tué c'est deux points, et un cristal gris vous assure un bonus de cinq points.
Dernière chose: la pierre tombale symbolise votre jauge de santé: plus la tombe se dessine, moins votre santé est performante.
Au final, c'est un jeu qui est très simple à prendre en main, mais qui procure un sentiment de frustration, car les déplacemensts sont lents, et le gameplay est plutôt répétitif. Mais les décors sont de toute beauté, et les musiques sont très bien choisies. Un jeu atmosphérique qui compense les erreurs de gameplay.



titre Conclusion


«Dylan Dog» est un jeu plein de qualités, et qui offre des graphismes pétillants, des musiques envoûtantes signées Gianluca Gaiba, et des puzzles intéressants. Par contre, le fait de ne pas pouvoir sauvegarder votre progression rend le jeu lassant, d'autant que les déplacements sont assez lents, la maniabilité laisse à désirer, et le choix des actions est étriqué. Il faudra recommencer le jeu et mémoriser les objets à dénicher, ainsi que les bonnes combinaisons pour décoincer la situation, et cela risque de décourager les moins patients.
Mais ne vous y trompez pas: jeu de plate-forme au carrefour du jeu d'aventure, un peu comme a su l'être «Alone in the Dark», «Dylan Dog» mérite une reconnaissance de la part des rétro-gamers, de même que le studio Simulmondo.
Un festival de 256 couleurs et de mélodies entraînantes, des graphismes de toute beauté et une atmosphère lovecraftienne, voilà des arguments qui pésent pour essayer ce classique. Avec la licence Dylan Dog, Simulmondo a lancé l'adaptation des bd italiennes au monde vidéoludique, un peu comme l'a fait Infogrames en France. Après Dylan Dog, on verra fleurir des adaptations de Diabolik, Martin Mystère ou Tex au cours des années 90 et 2000. «Dylan Dog» a le mérite d'avoir ouvert cette brèche dans la culture italienne. Et tant mieux pour nous!


titre Lancement

«Dylan Dog» fonctionne avec Dosbox 0.73 ou avec D-Fend Reloaded.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure