Tlon : A Misty Story
Année
1999 (Sortie FR)
Genre
Développement
Distribution
Systèmes
systeme systeme systeme systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
74 votes


titre A la pêche aux moules, moules, moules

Tout commence par un mauvais rêve, un songe qui vous chamboule le cerveau et qui vous met la tête à l'envers. Dans ce cauchemar, il y a un chevalier qui s'apprête à passer sa nuit à la belle étoile, avec son cheval près de lui. Un bruit étrange le fait sursauter. Une ombre glisse dans l'obscurité et finit par s'éclairer d'une lumière blafarde. Un spectre, un monstre, une créature infernale...quelque chose tue le chevalier.
Au saut du lit, Biatec, un personnage rustique et sans envergure, que vous incarnez à la troisième personne, se demande si c'était un rêve ou une réminiscence d'un passé enfoui dans sa mémoire.
La journée commence, avec des villageois aussi pauvres que Biatec, dont la seule occupation sera de trouver de la nourriture.
En se rendant aux marécages, Biatec découvre un squelette de cheval, une épée de chevalier et un symbole étrange. En farfouillant parmi les branches et les recoins de ce lieu, un serpent monstrueux surgit de nulle part. En maniant son épée pour détruire la sale bête, vous vous rendez compte que vous savez utiliser cette arme comme un chevalier, comme quelqu'un qui sait...Et si tout ceci n'était qu'un départ de quête ? Une mémoire réactivée, un symbole retrouvé. Il faut quitter le village et chercher le sens de tout cela. Mais d'abord, il faut trouver de quoi manger et boire, pour donner des chances de réussite à cette aventure entre réalité et imaginaire.
Bientôt commence une étrange quête. The Strangest Journey has begun...


titre Un jeu d'aventure avant tout

Tlon est un jeu inclassable. Il faut se souvenir que vers la fin des années 1990, les studios ont eu du mal à renouveler les genres autrement qu'en fourrant de la 3D à toutes les sauces.
Ici, pas de 3D, pas d'innovation technologique majeure. Mais un jeu d'aventure à la sauce RPG et jeu d'action.  

Dans la lignée des clones de «Tomb Raider», des jeux hybrides qui mélangent les styles, le studio Slovaque de Reality a conçu un vrai jeu d'aventure, avec un gameplay inspiré des "Point and Clicks" habituellement développés.
L'interface donne au curseur des formes qui inspirent vos actions de jeu : des pas qui s'activent pour aller quelque part, une bouche sur le visage des personnes qui ont des choses à vous dire, des éléments du décor qui peuvent être placés en interaction, le joueur-aventurier ne sera pas dépaysé.

Par contre, Biatec se fatigue, ses blessures entament sa barre de vie, ses besoins en eau et en nourriture permettent de remplir ses jauges d'énergie et de santé. Oui, on a l'impression d'être dans un jeu de rôle, et il faudra se mettre en quête de nourriture et remplir votre outre de l'eau de tous les puits que vous trouverez, nécessitant parfois des petits services à rendre, débarrasser tel hameau d'un vampire qui empoisonne la vie des gens, ou acheter avec la monnaie que vous récupérerez en remplissant des quêtes secondaires.
Et pour vos armes, il faudra les améliorer en trouvant des ingrédients que tel gnome ou tel farfadet utilisera pour concocter une potion. Ou trouver l'armurier, le forgeron ou l'artisan qui vous vendra l'épée qui abattra les monstres des contrées qui vous séparent du dénouement de votre quête.

Et l'action ? Oui, c'est un jeu d'aventure avec un zeste de RPG ou la quête de nourriture et d'eau vous évitera de mourir. Et par le truchement de trois niveaux de difficulté, vos combats seront plus ou moins éprouvants contre des créatures tout droit sorties des enfers.
Attention, le mode "combat" nécessite un peu de pratique. Vous sélectionnez l'arme que vous allez utiliser, et lorsque le combat se déclenche, plus d'espoir de fuir et de quitter les lieux. Vous utilisez votre arme par un clic gauche de votre souris, puis vous appuyez sur le clic droit pour utiliser l'arme, que vous dirigez avec votre souris. C'est pas très pratique, et vous allez vous retrouver en train de faire de grands moulinets avec votre souris pour pourfendre le crâne du squelette de monstre ou du vampire qui veut vous faire une démonstration  d'aspirateur d'hémoglobine.

Autant vous le dire tout de suite, vous allez mourir souvent, et il vaudra mieux sauvegarder dès que vous avez rechargé vos batteries de nourriture ou de liquide, ou juste avant un passage délicat avec des ennemis récalcitrants.

Mais c'est avant tout un jeu d'aventure : que se passe t-il donc dans ce monde qui semble absorbé par les ténèbres et par le mystère ? Du village des marais où vous couliez des jours sans stress à la ville de Tlon, ce sont des artefacts et des runes que vous recherchez, pour ouvrir des portes vers des univers parallèles à ce monde. Parallèles et invisibles, mais indissociables de ces mondes réels.
Un jeu d'aventure, avec des énigmes à résoudre, des objets à collecter, une map à traverser pour dénicher des objets ou rencontrer des personnages capitaux pour faire avancer votre histoire. Un jeu d'aventure avec de l'action, du RPG et du fight, donc des game over à foison. On comprend mieux que les joueurs de point and click n'aient pas accroché à ce jeu, ni les Rôlistes qui ont dû le trouver trop lent, ni les joueurs de FPS qui lui ont préféré «Quake».
Et pourtant, il faut vraiment l'essayer...


titre Un artiste aux manettes


Tlon a nécessité le travail de quatre personnes, ce qui est à peine croyable.
Tout d'abord, ce jeu est une adaptation de l'oeuvre de l'écrivain argentin Jorge Luis Borges, paru en 1940.
C'est âgé de 21 ans, que l'artiste Rado Javor a pris la casquette de Chef de projet, d'infographiste et en charge de l'adaptation de l'histoire.
Lubo Dekan a mis en oeuvre toute la programmation, Juraj Morosik a composé la dizaine de titres hallucinants qui vous propulsent au temps des Nains, des Gobelins et des chevaliers dans une période médiévale de Fantasy.
Enfin, Milo Bahna a créé toutes les animations en temps réel qui rendent le jeu saisissant de réalisme, avec les pales du moulin à vent qui s'agitent, ou les cheminées de la ville de Tlon qui crachent vers le ciel une fumée âcre et ébène, comme pour rappeler que les ténèbres sont en train de fondre vers ce monde où ses jours sont comptés.
Enfin, le studio Spirit Art Studio a fait un travail d'orfèvre, avec des sons qui immergent le joueur dans les tableaux qu'il traverse, entre le marteau du forgeron, le clapotis des grenouilles au bord du marais, le chant des oiseaux dans les arbres de la forêt. Vos pas résonnent dans les salles humides des donjons que vous  traversez. Dans la taverne, votre déglutition rivalise avec le pet qui déchire le silence de la salle austère.

Cependant, c'est Rado Javor qui est l'âme du jeu que vous tenez entre vos doigts. C'est en dessinant des scènes de Turrican que l'artiste s'est fait connaître, et on observera les similitudes entre Tlon et le premier nommé, tant dans l'histoire que dans le gameplay.
Vous traversez les décors du jeu comme des tableaux baroques, où la lumière étouffe sous le poids des ténèbres, avec des ruines dont les ombres s'élancent. Ciels orangés, habitants qui se claquemurent dans leurs chaumières, Tlon est un festival de couleurs automnales qui étouffent sous le poids d'un passé mystérieux. Les combats s'accompagnent de détails horribles, avec le bruit de la chair qui se déchire, la tête de votre ennemi qui va rouler sur le sol inondé de sang. Javor n'a pas fait dans la délicatesse.
Et si vous avez envie d'en savoir plus sur l'artiste, sur ses oeuvres, vous pouvez toujours aller feuilleter son album officiel sur son site: http://radojavor.deviantart.com/

A l'heure où ce jeu est testé (mars 2017) Rado Javor travaille sur la licence Total War, entre l'art du design et le jeu vidéo. Il a réussi ce que beaucoup ne peuvent faire : il a fait de ses rêves un art de vivre.


titre Conclusion
 
Qu'il est étrange, ce jeu, et qu'il est singulier ! Entre les décors aux couleurs baroques et les musiques aux accents de nostalgie, c'est un peu comme si on se promenait à l'intérieur d'une galerie d'Art, l'esprit errant dans les tableaux où la lumière perce peu, noyée dans des rouges et ocres, ou dans les tons sombres qui nimbent des ruines.
Un jeu plein de créativité, avec des défauts et des maladresses, mais un jeu aux accents de sincérité d'une équipe très resserrée.
On ne ressort pas indifférents de cette expérience de jeu : on aime ou on déteste Tlon, un jeu où le réalisme côtoie la solitude du joueur qui ne comptera sur aucune aide de jeu. A essayer de toute urgence !

titre Lancement


- Le jeu tel qu'il est sur le CD ne fonctionne pas sur autre chose qu'un PC sous Windows 9X compatible DirectX 6.
- Et en virtuel, c'est uniquement avec Windows 98SE dans MS Virtual PC (et ce dernier est incompatible avec autre chose que Vista ou Windows 7).
- Préférez la version automatisée de The Uploader. Celle-ci contient la sauvegarde de Hyena qui permet de terminer le jeu (slot n°4).

Testé avec succès sur :

- Windows 7 x64 (ASUS N56VV avec Intel HD4000 / GeForce GT 750M)
- Windows 10 x64 (même config)
- Windows 10 x64 (Intel Core i7 6700K, GeForce GTX 1070)
- Windows 7 x64 (ASUS eeePC 1225B avec AMD Radeon HD6290 et APU AMD C-Series)



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.

  Informations diverses
    Avis & Comments (0)
    Astuces (0)

    Screenshots (29)
    Scans disques (4)

    Télécharger le jeu
    Divers
Hyena (Goodies), The Uploader (Astuces de lancement du jeu)





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure