Middle Earth
Année
Edition
Systèmes
systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
393 votes




titre Présentation

Un MMORPG dans l'univers du "Seigneur des anneaux", c'est le projet en or massif baptisé «Middle Earth» et annoncé par Sierra en 1998. Ses origines remontent à «The Realm», un jeu de rôle multijoueurs aux graphismes un peu enfantins lancé par Sierra fin 1996. Développé au départ comme un brouillon expérimental de jeu online, il fut toutefois adopté par de nombreux utilisateurs enthousiastes. Techniquement, le jeu fut rapidement dépassé par «Ultima Online», mais il ne souffrait pas de ses bugs et ralentissements et connut une longévité enviable : on y jouait encore en 2008 ! L'équipe, menée par Stephen Nichols et Janus Anderson, voulut ensuite passer à quelque chose de plus conséquent, qui pourrait accueillir jusqu'à 10000 joueurs en simultané tout en restant rapide et stable. «Middle Earth» devait se dérouler sur les Terres du Milieu à l'époque du quatrième âge, après la guerre de l'Anneau, pour ne pas imposer une histoire déjà connue de tous. Pour écrire des quêtes de qualité, l'équipe avait embauché Daniel James, un des auteurs du fort réputé MUD «Avalon». Elle comprenait également le programmeur John Crane (qui avait passé quelques années chez Tsunami), et la bande-son était réalisée par Tim Larkin («Riven»). Toute les créatures des livres étaient prévues, sauf les dragons. Le moteur permettait d'incarner les races habituelles (humain, elfe, nain, hobbit) et d'avoir de nombreuses compétences dans lesquelles on se perfectionnait plus ou moins rapidement. Le système était pensé pour ne pas être dérangé par les tueurs sadiques qui polluaient «Ultima Online». Graphiquement, l'équipe avait d'abord choisi d'afficher des personnages en 2D qui se déplaçaient en 3D isométrique, afin de limiter la quantité de données à transmettre. Ce sont les seuls écrans qui restent du jeu aujourd'hui. Cependant, une fois ces premières ébauches publiées dans la presse, ils abandonnèrent cette approche pour passer à un moteur graphique 100% 3D, interface exceptée.

Le 22 septembre 1998, le site officiel du jeu (www.middle-earth.com) fut lancé. Il présentait un atlas du monde de Tolkien, ainsi que les principales caractéristiques du jeu, mais aucune capture d'écran. Un coup presque fatal porté à «Middle Earth» fut la fermeture du site de Yosemite Entertainment, où il était développé, le 22 février 1999. Il n'était pas abandonné pour autant, mais déplacé dans les locaux de Bellevue, près de Seattle. Pourtant, le site officiel cessa ses mises à jour à compter du 27 mars 1999. Heureusement, il y avait toute une communauté qui suivait le développement du projet. Tout d'abord, le site Middle-Earth Vault (www.mevault.com) hébergeait un forum de discussion où l'on pouvait croiser les programmeurs du jeu. Le site Stratic, spécialisé dans les jeux en ligne, tenait un portail sur «Middle Earth» (me.stratics.com), ainsi qu'un portail français (eglarest.stratics.com). En fouinant dans les traces de ces sites préservées par Internet Archive, voila ce qu'on peut retenir :
- Au moment où les premiers écrans officiels de «Middle Earth» étaient sur le point d'être dévoilés, un grand plan social était en préparation chez Sierra. Les équipes internes avaient jusqu'au 20 septembre 1999 pour présenter les projets en cours, afin de décider lesquels seraient maintenus. Le 21 septembre, plusieurs d'entre eux furent abandonnés. «Middle Earth» était bien trop prometteur pour connaître ce sort, mais les "décideurs" de Sierra n'appréciaient pas beaucoup les choix faits par l'équipe (pourtant fidèles à l'esprit de Tolkien) et voulaient quelque chose de plus grand public. «Middle Earth» fut sauvé, mais l'équipe originelle fut licenciée, et une nouvelle équipe (dont la constitution était inconnue) prit sa place. L'ex-équipe créa pour l'occasion une page sur laquelle ils étaient tous exécutés symboliquement à la hache (spottedpony.com/seattle/layoff/layoff.html). Le site officiel du jeu disparut en 2000.
- Une autre menace pointait à l'horizon : l'approche de la sortie du premier volet de la trilogie au cinéma. En effet, Sierra avait obtenu les droits d'adaptation de l'oeuvre fin 1997, avant que Peter Jackson n'annonce officiellement son intention d'en faire des films. Or, il semble que le contrat signé par Sierra leur interdisait de sortir un jeu en rapport avec un éventuel futur film. Il devenait donc fort probable que si «Middle Earth» était achevé un jour, sa sortie téléscoperait celle du premier film et de ses nombreux produits dérivés. En août 2000, une action en justice fut lancée entre Sierra et The Saul Zaentz Company, les détenteurs des droits sur l'oeuvre de Tolkien, afin de clarifier la situation. En mai 2001, Vivendi Universal, le propriétaire de Sierra, parvint finalement à signer un contrat pour une licence exclusive d'une durée de huit ans sur l'adaptation des films en jeux vidéo. Et de fait, on verra sortir de telles adaptations sur micros, consoles et téléphones portables, mais jamais le moindre MMORPG, même si officiellement «Middle Earth» resta à jamais "en cours de développement".



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure