1001 Pattes
Titre anglais
A Bug's Life
Titre espagnol
Bichos : Una aventura en miniatura
Année
1999 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
35 votes


titre Une histoire de bestioles


On pourrait penser que pour rédiger ce type de descriptif, il convient de taper le nom du jeu dans Wikipédia ou via Allociné, et de recopier le topo. Mais c'est plus compliqué que ça ! D'abord, il est quasiment impossible de présenter ce jeu sans partir du long métrage d'animation de Pixar Animation Studios.
Cela dit, il y a peut-être des personnes qui n'ont jamais vu le film de John Lasseter...Séance de rattrapage :
Imaginez un mélange des Sept Mercenaires, de Dumbo, de Microcosmos et d'une parodie délirante de la fable d'Esope ou de la Fontaine "La Cigale et la Fourmi". Vous mixez tout ça et vous obtenez une belle histoire en images de synthèse où il est question d'une colonie de fourmis dirigée par une vieille Reine et sa fille Atta. Sur l'île où vivent ces fourmis, une horde de sauterelles hideuses dirigées par Le Borgne a imposé sa domination sur les fourmis. Chaque été, les sauterelles viennent chercher l'offrande qu'elles exigent des fourmis, sous la forme d'un stock de graines et de nourriture.
Tilt, un jeune esprit inventif mais gaffeur, détruit involontairement la récolte préparée à l'intention du Borgne, provoquant la colère des affreux insectes. Le Borgne exige une récolte double pour l'automne, ce qui met en danger la capacité de la colonie à stocker des réserves pour sa propre survie.
Pour sortir de cette impasse, Tilt décide d'aller chercher des mercenaires costauds capables de mettre les sauterelles en déroute. Après avoir franchi la rivière qui sépare la colonie du reste du monde, Tilt va rencontrer une troupe d'artistes de cirques en mal de succès. Convaincu d'avoir déniché des guerriers redoutables, Tilt persuade ses nouveaux amis de le suivre à la fourmilière. Pourra t-il faire accepter ces mercenaires au Conseil de la colonie ?

titre Un jeu de plates-formes très classique


«1001 Pattes» est un jeu de plates-formes. Vous pouvez utiliser le clavier ou une manette. Les commandes sont exposées dans la dernière page du manuel, mais vous pouvez aussi les obtenir en allant à la racine du CD et en lisant les pages consacrées au jeu et à son gameplay.
Si vous êtes pressé,e,s de jouer, voici les principales commandes au clavier :
  • - Flèches directionnelles : Pour déplacer votre personnage en avant, à gauche, à droite ou faire demi-tour et rebrousser chemin.
  • - CTRL : Ramasser / Lâcher un objet, lancer une baie.
  • - Maj : Sauter / Ouvrir une graine
  • - Maj (deux fois) : Donner un coup d'abdomen
  • - W : Donner un coup de pied
  • - ALT : Changer la couleur de la graine
  • - TAB : Afficher les états du jeu (santé, vies, score, récolte de graines et de pièces...)
Dès le début du jeu, vous avez un niveau didacticiel qu'il vaut mieux parcourir, afin de vous familiariser avec les actions, et comprendre le sens du changement de couleur d'une graine, ou la signification du transport d'une graine...
Vous n'avez pas besoin de terminer ce niveau pour attaquer le jeu proprement dit.
Par contre, pour parcourir les quinze niveaux du jeu, vous allez devoir remplir la mission principale. En général, vous devez rallier un point A à un point B. Et le télescope caché dans le niveau permet de "voir" la route à parcourir au cas où vous perdez.
Il n'y a pas de niveaux de difficulté dans les options. Cela dit, pour un néophyte, un enfant, une personne peu habituée à ce type de jeu, le fait de passer au travers du niveau et d'effectuer la mission principale sera plus ou moins ardue. Pour un joueur expérimenté ou chevronné, vous allez chercher à réussir les quêtes secondaires, en collectionnant toutes les graines et toutes les pièces pour terminer le niveau à 100%. Cela signifie que le décor sera scrupuleusement fouillé afin de trouver des zones secrètes, voire un niveau bonus (en allant chercher une graine bleue dans le niveau deux, par exemple, vous allez essayer de tuer cinq sauterelles sans perdre de vie et vous allez obtenir un niveau secret).
Plus votre performance sera bonne, plus vous aurez des chances de découvrir des cinématiques bonus (des extraits assez brefs et de qualité médiocre, c'est dommage !).
Ce sont quinze missions/ niveaux à parcourir, qui épousent l'évolution de l'histoire du film éponyme. Au total, une vingtaine de films viennent faire revivre les moments les plus importants de l'intrigue. Vous avez aussi des moments de combats, avec une jauge qui montre la vitalité et santé de votre adversaire.
Pour franchir les zones difficiles, vous allez devoir sauter sur des graines et les faire changer de couleur pour les transformer en champignons et / ou en fleurs, et grimper sur des plates-formes inaccessibles autrement. Parfois, il faudra transporter vos graines pour les poser avant l'obstacle, ou utiliser des graines hélice qui font voleter la graine que l'in lâche au-dessus d'elle.
Vous allez aussi avoir le droit à un vol en fleur de pissenlit, comme dans le film, avec le lit asséché d'une rivière à survoler sans tomber dans une crevasse.
Enfin, vous allez devoir affronter des ennemis, avec des graines rouges, puis bleues et vertes, avant de tomber sur les pourpres et les dorées. Ces dernières graines sont les plus redoutables, et permettent de tuer une sauterelle. Par défaut, vous avez des baies rouges à volonté, et leur force de frappe est capable d'affaiblir des ennemis basiques, qui reviennent en jeu après quelques instants.
Attention, si vous ramassez une graine bleue alors que vous étiez en possession de graines dorées (les plus fortes), vous allez avoir des baies bleues comme arme : réfléchissez bien, à partir du niveau 8, avant de récupérer une baie qui pourrait être de qualité inférieure à celle que vous utilisez...
Vous disposez de six vies au départ. Quand vous trouvez les quatre lettres de TILT en jeu, vous obtenez une vie supplémentaire. L'astuce des joueurs chevronnés consiste à aller dans le niveau didacticiel et de récupérer une vie; vous ressortez, sauvegardez, et retournez...jusqu'à ce que vous ayez un nombre important de vies, sachant que dans le menu, on peut retourner quand on veut dans les niveaux que l'on a déjà traversés, à condition d'avoir sauvegardé sa progression. Cette façon de tricher est, vous l'avouerez, moins grave que si vous utilisez un cheat code déniché sur tel ou tel site de jeux.
Enfin, la jauge de santé est accessible par une pression sur TAB. Certains ennemis abattus laissent des trousses de santé sur votre chemin. Notez tout de même qu'il n'est pas nécessaire de tuer tous les ennemis, et que parfois c'est le sauve qui peut qui reste l'option la plus envisageable.
Mais le mieux est de l'essayer, et c'est en jouant que vous découvrirez d'autres commandes et plein d'autres astuces.

titre John Lasseter, itinéraire d'un garçon doué

A l'heure où cette fiche est rédigée (juillet 2017), John Lasseter est un des réalisateurs et hommes de cinéma les plus influents. Mais il n'en a pas toujours été ainsi, et c'est 1001 Pattes qui a donné le petit coup de patte/ pouce à John pour se hisser au-dessus des plus grands.
Chez les Lasseter, maman était dessinatrice, et papa vendait des Cadillac et des Chevrolet à Hollywood. On comprend désormais d'où vient la passion pour les bagnoles pour le futur réalisateur de "Cars", mais on sait surtout d'où lui vient cette passion pour le dessin.
A 12 ans, John postule pour les studios Disney, et le studio phare de l'animation lui ouvre les portes de son école, la California Institute of Arts (CalArts pour les intimes). Là, il rencontre Tim Burton avec qui il nourrit une amitié indéfectible. Les deux amis sont d'ailleurs recrutés par Disney et travaillent en 1979-1980 à la réalisation de Rox et Rouky. John a même travaillé sur Tron, développant une prédisposition au travail de l'animation par images de synthèse.
Mais les coûts sont exorbitants pour Disney, et un plan social fait passer John Lasseter à la trappe.
Lasseter va t-il renoncer à l'animation ? Non, il entre dans une petite succursale de LucasFilms, qui va s'appelerPixarà la fin des années 80. John se fait remarquer avec un court métrage d'animation qui obtient un Ours d'Argent à la Berlinale (Luxo jr) et Steve Jobs, le patron d'Apple (qui a racheté Pixar) lui confie l'exclusivité de l'animation. Quelques courts métrages suivent, et en 1991-1995, John s'attelle à la réalisation de«Toy Story». Les frais de production et de développement sont énormes, et le contrat qui a été signé avec Disney pour la diffusion, est un véritable quitte ou double. Grâce à Andrew Stanton, scénariste et ami de longue date de John Lasseter, ce dernier jette toute son énergie dans ce projet dont le succès a été mondial. C'est grâce à Toy Story que Pixar se lance dans un contrat mirobolant avec Disney pour trois nouveaux films d'animation.
John a les coudées franches pour son nouveau projet, et ambitionne de mettre en scène des insectes après avoir donné la vie à des jouets. Et même si Dreamworks les devance avec Fourmiz, John croit à son projet et embauche un inconnu, Jan Pinkava, dont le mérite est d'avoir mis au point un moteur révolutionnaire en matière d'expressions du visage. Geri's Game est le court métrage de Jan, et son film obtient l'Oscar 1997 du meilleur Court. Entouré de Stanton, Pinkava, et d'une trentaine de collaborateurs motivés à souhait, John Lasseter a développé ce chef-d'oeuvre de l'animation où les jeux de mots sont légion, où une galerie de personnages secondaires attachants donnent la réplique à Tilt (Flik pour les Américains), avec une idée de génie par minute (cette sèquence du vol au-dessus du marécage avec une fleur de pissenlit est déjà une légende !). C'est également pour son générique constitué d'un vrai-faux bêtisier que John a laissé sa marque de fabrique. Et puis, il y a ce clin d'oeil à Dumbo (le dessin animé préféré de John Lasseter qui avait décidé de faire ce métier après l'avoir visionné) avec le cirque, cette marque de biscuits Casey Jr qui était écrite sur le wagon du cirque de Dumbo, et cet insecte rhinocéros au physique d'éléphant qui vole à la façon de...Dumbo !
Le film a explosé le box office, avec un retour sur investissement du triple, et John a obtenu le poste de directeur de l'animation de Pixar en 1999. Sept ans plus tard, Disney devait racheter Pixar, et Lasseter était confirmé comme dirigeant. Sa renommée a triomphé dans les années 2000, et ses copains se sont fait un nom avec Wall-E (Andrew Stanton) et Ratatouille (Jan Pinkava). Et d'autres ont émergé, introduits sur le devant de la scène par John Lasseter : Pete Docter, Brad Bird, et tant d'autres !
Des produits dérivés à la pelle, et des jeux vidéo évidemment. Quant à John, il a désormais une étoile sur le Hall of Fame de Hollywood. On peut dire qu'il a obtenu une promotion sur canopée ^^! Vers l'infini et au-delà !

titre Conclusion


Conversion d'un jeu de console destiné d'abord à la Playstation,«1001 Pattes»épouse parfaitement le film dont il est le fidèle témoin. Et pour une fois, la conversion est plutôt très bien faite, avec la patte de l'équipe de John Burton et des studios deTraveller's Tales. On retrouve les répliques qui font mouche (ahum) et les extraits les plus marquants, ainsi que les personnages les plus emblématiques du film, de Heimlich aux deux Cloportes en passant par Cake. Un festival de références, d'humour, et de décors parfaitement reproduits. Si le film a été à deux doigts du chef-d'oeuvre, le jeu PC est, lui aussi, à deux doigts de l'abandonware d'or. Mais une caméra capricieuse, une difficulté pas toujours bien dosée, un gameplay un peu confus viennent relativiser un enthousiasme qui a été plus palpable sur Playstation.
C'est un des meilleurs jeux de plates-formes de 1998-1999, sur PC (Crash Bandicoot ou Spyro n'ont pas été adaptés pour Windows ni pour Mac ). Un bon et un beau jeu à la fois, c'est finalement pas si courant que ça !

titre Lancement


Jeu capricieux, qui nécessite une accélération matérielle pêchue. J'ai pu jouer et installer le jeu sous VPC et Win 98, mais avec des problèmes d'affichage : à contourner en règlant les paramètres graphiques avec une option 16 bits et écran 640X480. Mais les cinématiques ont un format "timbre-poste" ou l'écran est tronqué.
Par contre, l'installation automatisée est très bien, à condition de ne pas chercher à manipuler les options graphiques dans le menu : ça fait planter le jeu !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.

  Informations diverses
    Médias
    Crédits
    Avis & Comments (0)
    Astuces (0)

    Screenshots (45)
    Covers (2)
    Scans disques (3)

    Télécharger le jeu
    Télécharger le manuel
reggio52 (Jeu VF), The Uploader (Astuces de lancement du jeu)








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure