Croc 2
Série
Année
2000 (Sortie US)
Développement
Systèmes
systeme systeme systeme systeme


titre Quoi de neuf au pays des Gobbos ?

Trois années se sont déroulées entre les deux jeux : On avait laissé Croc victorieux du Baron Dante, et des Dantinis qui concédaient la défaite face à un peuple aussi inoffensif que vulnérable : les Gobbos.

Mais les Dantinis n'ont pas dit leur dernier mot, et la reconquête de ce royaume fait partie de leurs projets. Alors que le roi des Dantinis est en train de renaître, les Gobbos et Croc jouent à la balle sur la plage, dans une vie d'insouciance et d'innocence. Croc est fasciné par une bouteille échouée sur la plage, qui comprend une empreinte de bébé crocodile : ses parents le recherchent depuis que Croc est arrivé dans ce royaume !

Croc se fait catapulter sur une île lointaine pour partir à la recherche de ses parents, et cette destination semble aux mains des troupes du Baron Dante. Dans ce monde à explorer, Croc va évoluer dans quatre villages différents avec des environnements variés et des ennemis de plus en plus coriaces.

titre Un portage Playstation pour le meilleur et surtout le pire

Si vous avez déjà épuisé les secrets du premier opus, vous allez partir en terrain conquis. Quelques commandes ont changé, et quelques nouveautés sont à signaler.

L'environnement 3D, caractéristique du premier opus, et qui apportait des graphismes inédits en 1997, a peu évolué, donnant un rendu coloré et chatoyant, mais qui a pris un peu de retard sur les environnements des concurrents «Spyro» ou «Crash Bandicoot».

Croc est en vue à la troisième personne, dans des décors 3D, et la caméra tourne autour de lui, rendant les passages de saut ou d'attaques d'ennemis plutôt délicats à gérer. Quarante niveaux sont à explorer, avec cent cristaux à chaque fois, que l'on peut échanger dans la boutique du village dirigée par Swap Meet Pete contre des super-pouvoirs, qui pour rallonger le saut, qui pour gagner de la vie. 50 cristaux donnent une vie, et des coeurs disséminés dans les environnements apportent aussi une vie.

Les ennemis se précipitent contre votre avatar, et une balayette (coup de queue à commander avec la barre espace) permet de s'en défaire. Cette IA enfantine et maladroite pourra vous agacer, au bout d'un moment. Le gameplay à la «Tomb Raider» est également passé dans l'esprit des level designers, avec des caisses à déplacer pour escalader des plans abrupts, s'accrocher à des échelles, monter sur des parois recouvertes de végétation. Vous allez aussi emprunter des moyens de transport inédits dans cette saga, avec un wagonnet de la mine, un bateau qui permet de faire la course, un deltaplane ou même une boule de neige ! L'environnement est jalonné de gongs, qui sont en fait des points de sauvegarde automatiques, à la façon d'un jeu de console.

En ce qui concerne les commandes, elles sont accessibles à partir du manuel et du menu du jeu. Mais pour faire simple, les flèches sont à utiliser, la barre espace pour effectuer les balayettes, la touche entrée pour valider une action, le X permet de sauter, le Z fait faire un demi-tour, le A et le S un pas de côté vers la gauche ou vers la droite. Un inventaire se remplit au gré de vos achats et de vos trouvailles en cassant les caisses. Et des niveaux secrets se révèlent grâce à des Gobbos dorés que vous allez découvrir en fouillant derrière les recoins. Et chaque niveau secret dissimule une pièce de puzzle pour les derniers niveaux secrets à la fin de l'aventure.

titre Joli ne signifie pas joyau

En 2000, Croc 2 est présenté comme le concurrent de «Rayman» sur PC, et l'héritier de Spyro et de Crash Bandicoot sur consoles. Malheureusement, le jeu est dépassé : les graphismes colorés sont jolis mais les mouvements de caméra plombent le gameplay pour transformer les sauts les plus élémentaires en challenges compliqués. Et le manque de points de sauvegarde vient donner des cheveux blancs supplémentaires, surtout quand on se dit que ce soft était destiné, en première intention, aux plus jeunes (et les friandises Nabisco sans cesse évoquées donnent presque l'impression de jouer à un Advergame).
Un jeu difficile, avec une prise en main rapide mais une maniabilité incertaine, avec une bande-son remarquable et des environnements diversifiés. On ne s'ennuie pas une seule minute, mais on s'arrache aussi les cheveux. A essayer, mais sans chercher à dépasser «Rayman» ou «Tonic Trouble».

titre Lancement

Prévu pour Win 9X, le jeu s'installe et se lance sans émulation sur mon Windows 7 / 64 bit. En cas de dofficulté, le jeu s'installe sous PCEM et Win 98. Bon amusement !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.










Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure