No One Lives Forever
Titre anglais
The Operative : No One Lives Forever
Année
2000 (Sortie FR)
Genre
Développement
Edition
Distribution
Distribution (France)
Systèmes
systeme systeme systeme systeme systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
62 votes


titre Scénario

Vous êtes Cate Archer, une espionne qui ne se laisse pas faire. Mais s'il y a bien une chose qui vous met le moral à zéro, c'est la routine. Mission après mission, Cate croit enfin avoir droit à une aventure, pour se retrouver à faire de la surveillance sans intérêt.

Or, au moment où Cate n'y croit plus, une crise grave survient au sein de son agence d'espionnage pour le compte de la Reine, UNITY.

En effet, un assassin hors pair tue ses collègues espions un à un, avec une terrible efficacité. Personne ne sait rien sur cet énergumène, pas même sa motivation. Tout juste sait-on qu'il laisse systématiquement une fleur de lys rouge sur le corps de ses victimes.

Ni une ni deux, voici que la mission de mettre un terme à cette menace lui est assignée. Une mission qui l'emmènera loin, loin de par le monde, et de la routine, enfin !

titre Gameplay

Oubliez le bourrinage des FPS d'antan, ici on est dans le furtif. Pour mener à bien vos missions, il vous faudra compter sur votre adresse à repérer les lieux et à éviter de vous faire repérer.

Heureusement, vous aurez une dizaine de pétoires, avec des munitions toutes plus inventives les unes que les autres (vous allez bien vous amuser à tirer sur les gardes avec des balles au LSD).

Sans oublier les multiples gadgets, dont j'évoquerais juste leur nature loufoque pour ne pas gâcher la découverte.

Un conseil : Ne prenez pas l'IA des personnages non-joueurs pour une sotte. Elle vous fera perdre plus d'une fois !

titre Technique

Prévu à l'origine pour Windows 98 et DirectX 7, le jeu est heureusement facile à faire fonctionner sur un Windows moderne, à condition d'utiliser la version automatique.

Si vous n'utilisez pas la version automatique, l'usage du patch 1.004 est fortement recommandé. Sinon, vous aurez potentiellement de sérieux problèmes de performances et de rendu, même sur une machine d'époque.

Au niveau des performances : prévu à l'origine pour les ordinateurs dotés d'un Pentium II, il fonctionne sur n'importe quel ordinateur de nos jours, avec les graphismes à fond.

D'ailleurs, si vous n'utilisez pas la version automatique, pensez à faire un tour dans les options graphiques du jeu pour tout mettre à fond, et ainsi profiter pleinement de graphismes qui sont encore jolis de nos jours malgré l'âge du jeu.

Si l'aliasing (effets d'escaliers) des graphismes vous gênent, vous pouvez certainement modifier le rendu de votre carte graphique pour ce jeu dans le panneau de configuration adéquat (par exemple : pour les possesseurs de cartes graphiques nVidia, cela se passe dans les "paramètres 3D" du panneau de configuration nVidia).

Pour lancer la démo, montez le disque NOLFDEMO et copier les fichiers du répertoire game sur votre disque dur. Exécutez le fichier NOLFDEMO en compatibilité Windows 98/ME et 65536 couleurs et choisissez "Launch Demo". Testé sous Windows 10, il est possible que le jeu prenne un peu de temps avant de se lancer.

titre Commandes

Voici les principales commandes par défaut (les entrées en gras sont rajoutés par la version automatique) :

En avant : Z
Pas de côté (gauche) : Q
En arrière : S
Pas de côté (droit) : D
Désactiver/activer "courir toujours" : Capslock
Sauter : Espace
Se baisser : Ctrl gauche, shift gauche
Tirer : Ctrl droit, bouton gauche souris
Utiliser l'objet sélectionné : E
Recharger l'arme : R
Objet précédent : $, molette souris vers le bas
Objet suivant : #, molette souris vers le haut
Ranger l'objet / arme : H, bouton milieu souris
Lister les munitions / fonctions alternatives : F, bouton droit souris
Inventaire : I
Zoomer : W
Dézoomer : X

titre Trivia
titre Avis du testeur

Il y a de multiples raisons pour lesquelles ce jeu est très bon. L'ambiance des années 60 vue par les films de James Bond (les bons, du genre "On ne vit que deux fois"), le savant dosage entre difficulté et plaisir de jouer, la bande son délicieuse, les dialogues si acides entre les personnages (ah, le sarcasme anglais...).

Mais s'il fallait en retenir qu'une, ce serait celle-ci : c'est un plaisir à découvrir et à redécouvrir à chaque partie. L'ambiance 60s, les dialogues, la musique, les graphismes, les pétoires, les gadgets, le level design, ... tout y est !

Certains disent que les niveaux du jeu ne se prêtent pas à l'infiltration. Certes, il est vrai que les premiers niveaux sont plutôt bourrins, et le jeu n'est pas dénué de scènes d'action (et c'est peu de le dire). On peut même passer à côté de l'aspect infiltration sans que ça ne change guère que le score en fin de mission. Cependant, en dehors des phases d'actions, les gadgets et l'entraînement permettent d'éviter de se faire repérer, bien que la difficulté est clairement là (notamment à cause du fait qu'on ne peut pas pencher la tête pour, par exemple, regarder au détour d'un couloir).

Perso, j'y joue toujours en mode difficile, voire "Super Spy" (c'est pour rallonger la sauce !), et l'infiltration n'est pas si difficile que ça. Pour les débutants, le mode normal suffira.

Quoi qu'il en soit, ce jeu a de la bonne humeur et du funk à revendre, raison pour laquelle je lui décerne un Abandonware d'Or !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure