Le 3éme Millénaire : La Simulation
Année
1998 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotes
70 votes


titre Bienvenue dans le troisième millénaire !

Voilà un jeu atypique, s'il en est, sorti peu avant le bug de l'an 2000, les créateurs du jeu ont choisi de vous donner la haute main sur une nation. Mais ce n'est qu'une étape, car, il est possible de terminer en présidant/régnant/écrasant tous les territoires présents sur notre bonne vielle planète.

Pour autant, nous ne sommes pas dans un jeu de type « God Mode » («Populous», «Black & White») ou encore un jeu diplomatique («Shadow President»). Le troisième millénaire, c'est un jeu d'anticipation où vous allez devoir par dessus tout survivre par tous les moyens à l'usure du pouvoir.Les personnages qui réclament une audience vous appellent invariablement monsieur mais cela ne vous renseigne guère sur qui vous êtes, ce que vous aimez ou qui vous aimez : aucune personnalisation n'est possible ; aucune information n'est disponible. De toute façon, l'essentiel du jeu est ailleurs. A la manière d'un «Civilization», vous allez essayer de faire prospérer un pays, un continent voire le monde entier. Mais là où vous partez du fin fond des temps dans d'autres jeux, vous démarrez ici au début du troisième millénaire.Le moins que l'on puisse dire est que les créateurs du jeu n'ont pas eu une vision particulièrement optimiste de l'avenir. Les séquences vidéos qui entrecoupent vos décisions vous narrent des violences en Afrique, des fuites radioactives... L'avenir n'est pas une route parsemée de roses.

Dans cet environnement hostile, vous aurez donc à faire prospérer un pays que vous aurez choisi. Ce sera par exemple l'Ukraine ou encore la Pologne pour l'Union Européenne. Vous avez dix ans pour faire vos preuves. Ensuite, ce sera le verdict des urnes. Plusieurs moyens s'offrent à vous pour durer. Flatter l'électorat en faisant des promesses que vous ne tiendrez pas, transformer votre démocratie en dictature... Le résultat des urnes est binaire : vous êtes reconduit et continuez à jouir de tous les pouvoirs ou bien vous échouez. Il est impossible de faire alliance avec des partis minoritaires. Si vos concitoyens vous renient, vous pourrez toujours faire appel à l'armée pour vous maintenir au pouvoir. Si vous êtes victorieux, vous voilà reparti pour dix ans, sinon le jeu s'arrêtera avec le générique de fin.

Passé l'étape nationale, vous pourrez viser un échelon continental. Les décisions à prendre sont les mêmes : seule l'échelle auxquelles vos mesures s'appliqueront changent. Une fois le continent atteint, vous pourrez viser un deuxième, puis un troisième...Sachez toutefois, qu'il est difficile d'aller au-delà de deux car le travail est immense. A moins que vous vous régaliez de prendre une multitude de décisions un peu partout, auquel cas plus besoin de lire la fin de cette fiche : direction le téléchargement !

«Le Troisième Millénaire» est un jeu difficile d'accès et les clés du succès ne sont ni explicites ni évidentes de prime abord. Vous pourrez par exemple bénéficier d'une bonne côte de popularité tout en échouant à vous maintenir au pouvoir. Ce n'est qu'à force d'essais que vous parviendrez à comprendre la logique du jeu. Voilà qui dégoûtera bon nombre de joueurs et provoquera l'adhésion indéfectible d'une petite communauté.Les ingrédients du jeu sont assez banals. Vous possédez un arbre technologique que vous allez développer dans quatre thèmes différents (lutte contre la pollution,le domaine social...). Si certaines améliorations technologiques semblent avoir peu de conséquences, d'autres ouvrent l'accès à de nouvelles installations (par exemple « la ville idéale »). Compte tenu du temps long pour développer chaque technologie, on pèsera le pour et le contre et on réfléchira au type de trace que l'on veut avoir sur « sa » nation. Les dictateurs en herbe privilégieront la surveillance mondiale tandis que ceux qui sont animés d'une fibre écologique choisiront les technologies vertes.

Dotée d'une conscience écologique (fait assez rare dans les jeux de gestion), la gestion des déchets et de la pollution atmosphérique vous occuperont un long moment. Il faudra investir sur des centres de déchetterie puis des centres de recyclage plus perfectionnés pour régler le problème. Le troisième millénaire propose un nombre intéressant de constructions. Cela va des installations électriques (plus ou moins orientées développement durable), à l'agriculture, l'industrie, les mines...

Le panorama des activités à gérer est suffisamment large pour éviter l'ennui d'autant que de nouvelles options se débloqueront au fur et à mesure du jeu. La prise en main des onglets est très facile. Le design du jeu a été très soigné. S'il y a bien un point où pêche ce jeu, c'est le développement. Il est quasiment indispensable à votre survie. Si vous ne construisez plus rien, il y a fort à parier que vous soyez chassé assez rapidement du pouvoir. Les joueurs les plus exigeants auront sans doute trouvé la parade à force de réglages fins. Pour tous les autres, une solution basique s'imposera à vous : c'est le développement économique et démographique forcé. L'argent est-il le nerf de la guerre comme dans 99% des jeux de gestion ? Pas vraiment. Car ici, on peut faire du déficit (ce dont on ne se privera pas) sans que personne n'y trouve rien à redire. Aucun créancier, institution internationale ne viendra freiner vos envies de grandeur. Le jeu insiste plus sur la création de nouveaux bâtiments, la législation qui apparaît après votre réélection ou encore la construction dans chaque métropole. L'outil de construction (le casque de bâtiment orange) s'il est appliqué sur le centre ville de vos mégalopoles vous permet en effet de construire des routes, des commissariats... ou un type d'école en particulier (allez-vous promouvoir les écoles militaires ou les écoles scientifiques voire les écoles de commerce?). De vos choix dépendront l'arrivée de personnels qualifiés sur le marché du travail (des militaires, des scientifiques...). Certains types de personnels sont nécessaires pour certains bâtiments ; d'autres sont transversaux. Les militaires sont évidemment nécessaires pour les bases navales, l'infanterie... Si vous ne répondez pas correctement aux besoins en terme de main d’œuvre, ce sera soit l'excès qui conduira à un chômage de masse, soit la pénurie qui nuira à l'efficacité de vos bâtiments. La tentation sera grande alors d'accroître vote population, qui viendra garnir les rangs de vos écoles, qui vous obligera à créer des installations supplémentaires... A vous de trouver les bons réglages pour éviter l'emballement ou le déclin.

Les graphismes des cartes ne sont pas très réussis. Mais, ils sont contrebalancés par des vidéos qui apparaissent dans le jeu. Au final, l'ensemble apparaît assez harmonieux. Les sons sont quasiment inexistants. Le jeu égrène en boucle des musiques pas toujours heureuses. Ce n'est pas l'immersion que l'on aurait pu souhaiter pour ce type de jeu de simulation/gestion.

En conclusion, «Le Troisième Millénaire», c'est un jeu innovant dans son propos. Il pourra toutefois rebuter un certain nombre de joueurs. Outre sa difficulté, le sentiment de manque de maîtrise des premières parties, en fera fuir plus d'un. Si vous vous accrochez, vous découvrirez un jeu rare car très différent de toutes les productions passées ou présentes.

titre Lancement

Le jeu se lance dans un PC émulé (PCem ou VPC avec Win98). Vous pouvez aussi le lancer sous XP et sous Windows 7.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure