Les Visiteurs : La Relique de Sainte Rolande
Année
2001 (Sortie )
Genre
Développement
Distribution


titre Introduction

"Les Visiteurs", qu'est-ce que c'est ? Deux bons films sortis dans les années 90, une version adaptée pour le marché américain, un troisième film oubliable, trois jeux vidéo, et surtout une bande musicale mythique par Era. Pourquoi je raconte tout ça ? Pour meubler pardi, sinon que dire de cet étron qui ne mérite même pas quelques lignes à son égard ? Mais c'est sans compter sur ma grande mansuétude que je vais tout de même rédiger ce recueil en guise de deuil.
Nihil est omnino credibile est in hoc verbo.

titre C'est Okkayyyyy

Grosso merdo, le même scénario que dans le jeu précédent, retrouver des objets anachroniques pour Godefroy de Montmirail, retrouver et rapporter la relique de Sainte Rolande pour Jacquouille la fripouille. Les développeurs ont surement été dotés d'un budget et un délai très court quand on voit le résultat final. Difficile, illogique et incompréhensible, j'ai abandonné à l'avant-dernier niveau car même avec la solution sous les yeux, aller jusqu'au bout demande une grande patience, fort heureusement il est possible de voir la vidéo de fin directement dans les fichiers du jeu et à part des extraits du second film, circulez y a rien à voir.

Il y avait pourtant matière à faire avec le délire du voyage dans le temps, je ne comprends pas comment cette chose a pu être validée par l'éditeur. L'appât du gain facile envers les fans d'une licence devenue culte dès sa sortie en salles? Ils auraient osé ?
Hic propter Deum tentare stercora

titre Que trépasse si je faiblis

Allons-y pour la liste des problèmes :

- La maniabilité est horrible mais on s'y fait.
- Tuer un monstre demande une dizaine de coups.
- Les énigmes sont tirées par les cheveux sans aide ni logique.
- Sans arrêt le personnage sort une réplique, c'est marrant au début, après deux heures de jeu un peu moins.
- C'est beau pour un jeu de 1995, mais en 2001 diantre que c'est laid.
- Deux environnements, le château et le centre commercial.
- Des diablotins volants pouvant transformer votre épée en fourchette.
- Vingt secondes pour ouvrir une grille en maintenant la touche CTRL.
- À voir sa démarche, Godefroy doit avoir un gode froid dans le postérieur.
- Ubisoft nous avait habitué à mieux, surtout après avoir sorti la magnifique suite de «Rayman» deux ans auparavant.
- La version PC est un bête portage de la version PlayStation.
- Ils ont osé vendre le jeu dans le commerce.

titre Conclusion

Nati sunt tibi pulvis es et in pulverem reverteris.

titre Lancement du jeu

Fort heureusement et sûrement par un sort de la sorcière de Malcombe, le jeu se lance sans fioritures particulières sous tous les Windows. L'utilisation de dgvoodoo n'est utile que pour avoir une meilleure résolution (et ce n'est pas du luxe). La version automatique comprend tout ce qu'il faut pour une séance de torture dans les meilleures conditions.
Quia tu es miser.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.

















Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure