Colonization
Année
1994 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.70
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
1080 votes




titre En Bref

Il s'agit de la guerre d'indépendance des USA.
Vous devrez lutter contre les forces anglaises pour qu'enfin votre nation devienne indépendante !
Ce jeu ressemble un peu à «Civilization» avec son système de gestion des villes, des armées, du commerce, etc..


titre Concept

Après le succès critique et public de «Civilization», Sid Meier et le reste de l'équipe de Microprose se demandent comment continuer sur cette lancée. Fait relativement rare, plutôt que d'immédiatement envisager une suite («Civilization II» ne sortira qu'en 1996, soit 5 ans après l'original, tout de même), leurs idées se tournent plutôt vers un concept de spin-off. Des "bulles" d'histoire qui comprendraient des périodes spécifiques. De cette idée ne naîtra malheureusement qu'un seul titre, celui-là même sur lequel vous avez cliqué, «Colonization».
Désigné par votre suzerain, vous voilà en charge d'aller découvrir le Nouveau Monde, de le coloniser, de l'exploiter... et potentiellement, de vous rebeller face à ce qui deviendra inévitablement une tyrannie. Voilà un sacré programme : réécrire entièrement l'histoire de la colonisation à la sécession du continent américain !


titre Partir sur de bonnes bases

Si l'on regarde de loin, on retrouve les grands traits de ce qui constitue «Civilization» : votre première action est de choisir votre nation parmi les quatre proposées (France, Angleterre, Pays-Bas, Espagne) qui bénéficient chacun de bonus spécifiques. Ainsi, les Français sont diplomates, les Anglais plus religieux, les Espagnols belliqueux et nos amis Hollandais de farouches commerçants. L'argent sera le nerf de la guerre : il vous permettra de commercer avec le Vieux Continent, de former des artisans ou d'accélérer la construction de bâtiments au sein de chacun de vos colonies. De même, l'aspect "scientifique" de «Civilization» se mute ici en politique : vous pouvez produire des "Cloches de la Liberté" (authentique, testez la version française pour un bon morceau d'anthologie) qui vous permettront d'élire certaines personnalités historiques de cette période, qui vous offrent une fois de plus des bonus différents. La religion elle vient jouer le rôle de la nourriture dans «Civilization», puisqu'elle attire de nouveaux immigrants persécutés vers les terres du Nouveau Monde.
Au cours de votre partie, vous rencontrerez inévitablement d'autres peuples : en plus des autres européens lancés dans la course, il vous faudra également composer avec les tribus indiennes. A vous de choisir entre coopération, compétition ou même la voie des armes. On notera que la coopération dépasse tout de même le simple commerce, puisque des indiens amicaux peuvent vous proposer de former certains de vos colons à des tâches particulières.


titre Un regard à la loupe

Là où «Colonization» se distingue grandement de son frère, c'est dans la gestion des villes. Certes, il est toujours recommandé de construire différents bâtiments afin d'améliorer le rendement de votre colonie, mais des bâtiments inoccupés ne vous seront pas d'un grand secours. Il va vous falloir placer vos colons dans les divers bâtiments et "cases" qui entourent votre colonie afin d'exploiter les ressources et les utiliser pour produire de la valeur ajoutée. Ainsi, vous pouvez avoir une plantation de cannes à sucre et avec une distillerie en profiter pour en faire du rhum, que vous revendrez à bien meilleur prix en Europe. Tout ceci aurait l'air très simple si chaque terrain n'avait pas de spécificité en matière d'exploitation, et si la nourriture ne limitait pas le nombre de colons que vous pouvez vous permettre de faire travailler dans chacun de vos colonies.
Chaque profession dispose en fait d'une unité qui lui est attachée ; si un colon de base peut tout faire, il reste bien moins efficace qu'un professionnel, et vous aurez tout intérêt à lui prodiguer une formation, soit par la voie "royale" qu'est l'achat direct d'unité en Europe, mais aussi par un bâtiment spécial, l'école, qui permet à une unité spécialisée de transmettre ses compétences à d'autres colons. Là où le peuple avait une existence relativement autonome et anonyme dans Civilization, ici, vous allez devoir faire attention à tout à chacun.


titre Une Révolution !

Et oui, il ne faut pas oublier que le but ultime est de réussir à faire Sécession du Vieux Continent ! Celui-ci, après avoir fait preuve de bonnes attentions au début, viendra très vite vous étrangler à grand coup de taxes, les guerres faisant rage en Europe (et qu'évidemment, vous allez financer, tant qu'à faire !).
Loin de vous laisser faire, il est tout à fait possible de refuser ces nouvelles taxes, qui ne s'appliquent que sur un produit spécifique. Ce boycott, écho au Tea Party de Boston, s'accompagne d'un pan très négatif : il vous sera alors impossible de vendre la ressource en question en Europe. A vous de peser le pour et le contre dans cette petite bombe économique !
Reste qu'une sécession ne se fait pas sans l'appui de vos citoyens : la population est en effet tiraillée entre un sentiment royaliste et un sentiment républicain, que vous pouvez appuyer à l'aide de bâtiment spéciaux comme la diffusion de presse dans vos colonies. Si tel est votre choix, ne croyez pas que ce sera aussi simple : la Couronne va refuser la perte d'une telle manne et va envoyer un corps expéditionnaire pour récupérer ses colonies. Triomphez et gagnez votre liberté !


titre Un peu de technique

Sur le plan du système de jeu, «Colonization» conserve le système de case par case avec vue aérienne de son ancêtre. D'ailleurs, le jeu a tellement conservé le système de son ancêtre qu'il est techniquement en retard pour un jeu de 1994, notamment sur la finesse des pixels. Cela ne l'empêchera pas, comme tout jeu de Sid Meier qui se respecte, d'être plus demandeur sur le plan du processeur, les fins de partie devenant extrêmement complexes. Qu'à cela ne tienne, ami retrogamer, de là où vous vous tenez, le jeu reste relativement joli, d'autant plus qu'il possède un certain cachet et un graphisme extrêmement coloré.
Comme d'habitude chez Microprose, on retrouve dans le jeu la "Colonizopédie", encyclopédie adaptée aux jeux qui est là à la fois pour vous rappeler les différentes mécaniques du jeu mais également vous apporter un peu de culture historique. S'amuser autant et apprendre parallèlement, c'est définitivement trop rare !


titre Astuces

Garder la touche 'ALT' enfoncée puis appuyer sur les touches 'W', 'I', 'N'. Ensuite:
'$' = 1000$ en plus
'!' = toutes les ameliorations
'S' = toutes les personnes deviennent des professionnels.
'T' = nouveaux colons

Pour pouvoir jouer avec tous les pays et avoir le maximum de points en se retirant : au moment ou l'on choisit le pays, cliquez juste en dessous de l'Espagne: "SPRING".

Pour avoir la barre d'outils, "tricher" au menu au lieu de colonizopedie : entrez dans le repertoire du jeu et editez le fichier MENU.TXT (rien ne se fait en hexadécimal). Recherchez "PEDIA", puis selectionnez tout ce qui est compris entre "pedia" et "totalit", y comprit ceux-ci. Supprimez et enregistrez. Redemarrez le jeu normalement.


titre Si ca plante ?

Vous rencontrez une légion étrangère et soudain patatra : le bug dans toute son horreur ?
Pas de panique : dans le répertoire du jeu, tapez "EDIT GAME.TXT", cliquez dans le menu recherche et tapez "HELLOMANLY". Dans le paragraphe qui suit ce mot, placez le curseur en bout de ligne apres le mot "continue". Cliquez, appuyez sur 'ENTER' et faites une sauvegarde. Ensuite, vous pouvez relancer le jeu, ça roule. En cas d'erreur, ne vous affolez pas : la modif n'est prise en compte qu'après la sauvegarde. Si vous avez deja sauvé, il ne vous reste plus qu'a ré-installer le jeu à partir des disquettes.
Ils ont tout prévu : ils sont forts, chez Microprose...


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier COLONIZE.BAT. INSTALL.EXE permet de choisir la carte son.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure