Comix Zone
Année
1995 (Sortie FR)
Genre
Développement
Edition
Systèmes
systeme systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
524 votes


titre Histoire

Le joueur incarne Sketch Turner, un dessinateur de comic book. Sa dernière création Comix Zone, se déroule dans un univers post-apocalyptique racontant la lutte de l’humanité contre des envahisseurs aliens.

Une nuit, alors qu’il travaille d’arrache pied pour terminer sa bande-dessinée, l'un des personnages qu'il a créé , le mutant Mortius, s’extirpe de l’une de ses pages et prend vie dans le monde réel. Sketch Turner se retrouve alors emprisonné à l’intérieur de sa propre création, sans possibilité d’en sortir.

Heureusement pour lui, il est épaulé par l’un des personnages qu’il a créé, la General Alissa Cyan. Ensemble, il décide de mettre un terme au plans de Mortius, avant que celui-ci ne prenne le contrôle du monde.

titre Historique

«Comix Zone» fait partie des grands classiques à être sorti sur Megadrive dans les années 1990. Le jeu fait partie de la dernière génération de la console de SEGA, puisque en 1995, la SEGA Saturn et la Playstation s’affronte déjà depuis un an sur le marché des consoles 32 bits.

À l’époque, la version PC était la seule alternative à la version d’origine. Depuis, le jeu a été décliné sur de nombreux autres supports, et particulièrement les consoles next-gen. Alors que «Comix Zone» n'avait pas connu un grand succès commercial à sa sortie, les portages répétés depuis une quinzaine d'années maintenant, mettent en évidence le statut de jeu culte qu'a acquis le titre avec le temps.

titre Influences

Si «Comix Zone» a bien une qualité, c’est bien son originalité. Rarement un jeu, et particulièrement un beat’em all n’aura eu tant de personnalité que celui-ci. «Comix Zone» est un pur produit des nineties, que ce soit dans son rendu graphique ou sonore.

L’ensemble du jeu se déroule au sein de pages de comics, découpées de manière différente selon les lieux visités. Ce luxe permet au jeu de bénéficier de décors uniques et non répétitifs et de raconter l’histoire de manière extrêmement dynamique. Se succèdent ainsi, au gré des cases, divers décors, parfois très différents au sein d’un même niveau (égoûts, usines, extérieur, …), alimentés par des dialogues et des évènements narrés selon les codes de la bande dessinée américaine. Ceux délivrés par Turner, de temps à autre au milieu d’un combat, sont un pur régal.

L’animation est elle aussi très soignée, avec un personnage principal qui enchaîne les mouvements de façon très fluide, que ce soit dans les passages plate-formes ou durant les combats. La palette couleur s’exprime au moyen de couleurs vives et contrastées, qui rappelle les comics bon marchés de la fin des années 80. «Comix Zone» est un mélange à la fois de comics post-apocalyptique très adulte et de comics de super héros très décallés, avec un personnage principal qui n’hésite pas à tourner en dérision son propre univers. Au milieu de combats à mains nues très violent, se succèdent en effet un pouvoir digne de Superman (costume inclus), où le héros libère une énergie dévastatrice autour de lui.

La bande son est elle aussi un des gros points forts de «Comix Zone», puisqu’elle est assurée par Howard Drossin, dont la carrière s’étend du monde du jeu-vidéo jusqu'à celui du cinéma. Les influences sont là encore un pur produit des années 90, avec des sonorités grunge évoquant Nirvana ou Jesus and Mary Chain. Un détail appréciable, la musique n’hésite pas à varier plusieurs fois au sein d’un même niveau, en fonction des situations rencontrées.

titre Gameplay

«Comix Zone» est un beat’em all qui allie combat et passages plate-formes. Chaque case dans un niveau est une arène potentielle ou le joueur affronte différents adversaires. Sketch Turner possède un certain nombre de coups qu’il est possible d’enchaîner pour terrasser ses ennemis. Sur ce point la maniabilité est plutôt bonne, il est ainsi possible d'enchaîner plusieurs coups en variant les combinaisons en fonction des ennemis. La sensation de puissance qui se dégage des combats amène presque «Comix Zone» dans le registre du jeu de combat pur et dur à la «Street Fighter II».

Le joueur dispose de plusieurs items à sa disposition : explosifs, couteau de lancer ainsi qu'un rat domestique, Roadkill, qui peut découvrir des items cachés au sein des cases. Sketch Turner peut également arracher une partie de la page et la lancer comme un avion en papier et dont l’effet est dévastateur contre les ennemis et les objets du niveau.

On peut reprocher cependant à «Comix Zone» un faible durée de vie, avec des niveaux toujours très courts, imposés par le format en page de bande-dessinée. La difficulté parfois injustifiée du jeu rende «Comix Zone» également difficile d’accès, notamment dans les combats contre certains boss. On ne comprend difficilement le choix réaliste de faire perdre une partie de la santé du joueur à chaque fois que l’on frappe dans un objet ou un ennemi. Il y a donc ce stress permanent lorsque l'on joue, qui ne se marie pas tellement avec la nervosité du gameplay. Il arrive en effet bien souvent que le joueur se retrouve dans une situation critique juste parce qu’il doit obligatoirement ouvrir une porte par la force, et ainsi devoir perdre une vie. C’est cette accumulation de petits défauts qui ne permettent pas à «Comix Zone» de se hisser au rang de chef d’oeuvre.

titre Conclusion

«Comix Zone» doit son succès à son originalité, qui fait de lui un représentant unique dans le genre du beat’em all. Sa courte durée de vie et son gameplay rigide n’enlève en rien le plaisir de jeu que peut nous procurer un tel titre.

Les amateurs de beat’em all qui cherchent un jeu difficile pourront s’en aucun doute se jeter dessus. Les autres pourront s’essayer à un classique, qui ne les laisseront de toute manière pas indifférent.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure