Fiche de la compagnie SEGA
NomSEGA
Autres nomsStandard Games (Etats-Unis), Service Games (Etats-Unis), Service Games of Japan (Japon), Sega Enterprises (Japon)
PaysJapon
Création1952
Rôle(s)Développement, Distribution, Edition, Edition (Etats-Unis)
Site annexehttp://www.segakore.fr/articles/veritable_histoire_sega.html
Constructeur, développeur, éditeur et distributeur japonais basé à Ōta, Tokyo (1952).

Avant SEGA

Avant de devenir la société que l'on connaît, Standard Games/Service Games est une société américaine basée à Honolulu, Hawaii, dont la mission est d'occuper les fonctionnaires américains isolés sur des bases étrangères, en leur procurant des machines à sous. Fondé par Martin Bromely, Irving Bromberg et James Humpert en 1940, Service Games s'établira finalement à Tokyo, en 1951 et prendra le nom de "Service Games of Japan" l'année suivante.

Les divisions de SEGA

Rencontrant d'importantes difficultés financières essentiellement dues à la mévente de la Dreamcast au Japon (et à la concurrence des sociétés Sony et Nintendo), la société entreprend de réorganiser son activité de développement en 9 unités locales à l'été 2000 (voir Trivia 1) :

- AM1 devient Wow
- AM3 devient HIT MAKER
- AM4 devient Amusement Vision
- AM5 devient Sega Rosso
- AM6 devient Smile Pit
- AM7 devient OVER WORKS
- AM8 devient Sonic Team
- AM9 devient United Game Artists
- Wave Master devient Digital Media

En octobre de la même année, c'est à son activité arcade que SEGA s'attaque, en la réorganisant en 5 unités régionales. L'idée est de créer des unités plus petites, plus réactives, et où les décisions se prennent rapidement. Mais aussi des unités sensibilisées à la réalisation de profits. Car effectivement, cela fait trois années consécutives que SEGA affiche des pertes importantes et que son président, Shoichiro Irimajiri, est sur la sellette.

La Dreamcast

Après avoir été un secret de polichinelle connu sous les noms de code "Black Belt", "Dural" ou encore "Katana", SEGA a dévoilé officiellement le 21 mai 1999 la Dreamcast, une arme qui doit aider SEGA à effectuer un retour sur le marché de la console.

Chaîne de magasins Electronic Boutique ouverts dans la nuit du 13 au 14 octobre pour vendre la Dreamcast (uS-UK).

Fin 2000, des rumeurs commencent à fuiter concernant l'abandon de la fabrication de la Dreamcast et effectivement, en mars 2001, la rumeur se confirme, ce qui est un tournant pour SEGA. Cette décision vise à recentrer son activité autour d'une distribution massive de jeux pour sa console, pour les consoles concurrentes (voir Trivia #) et pour l'intégration de sa technologie dans de nombreux produits interactifs (voir Trivia #). Car les développements Dreamcast ne doivent pas s'arrêter : pas moins de 30 titres sont en préparation chez SEGA, sans parler des titres des autres éditeurs, pour un total évalué à une centaine de sorties pour l'année 2001.

mars 2002 : Sonic Advance est la première aventure de Sonic sur une console portable de Nintendo.

... / ...

SEGA France est une division de SEGA Europe Ltd, filiale de SEGA Corporation, basé à Tokyo, l’un des leaders mondiaux du divertissement interactif pour les consoles et les salles de jeux. La société développe, édite et distribue des logiciels de divertissements interactifs pour de nombreuses plates-formes, y compris les PC, les appareils mobiles et les consoles fabriquées par Nintendo, Microsoft et Sony Computer Entertainment.

SEGA Europe cherche sans cesse à améliorer son portefeuille en matière de jeux de qualité. En travaillant d'arrache-pied à l'élargissement de sa gamme de produits et en publiant les titres les plus populaires sur toutes plates-formes confondues, SEGA Europe a pour vue d'atteindre son objectif et de devenir leader dans son secteur d'activité, également à la recherche de produits de qualité créés par des développeurs de l'Europe entière.

Le premier slogan français de SEGA est : "LES JEUX D'ARCADES DANS UN FAUTEUIL" (avec une légère faute d'orthographe).

Son adresse postale (US) : 360 N. Sepulveda, Suite 3000, El Segundo, CA 90245.
Son adresse postale (FR) : 37 rue de Liège, 75008 Paris.


Trivia 1
vous avez remarqué que si AM2 est absent de la liste, c'est que le studio est indépendant de SEGA. Effectivement, le département Sega R&D AM2 s'est séparé de SEGA en 2000 pour fusionner avec la société japonaise CSK Research Institute Corporation pour devenir indépendant. Pour rappeler son passé et son savoir faire, la société a finalement pris le nom de SEGA-AM2 Co. Ltd. le 1er août 2001.

Trivia #
il est d'abord question de jeux SEGA pour Nintendo GameBoy Advance, Sony PlayStation 2 et l'on apprend rapidement qu'une première série de quatre titres SEGA sera disponible pour Microsoft Xbox : «Jet Grind Radio Future», «Panzer Dragoon», «GUNVALKYRIE» et «Sega GT2».

Trivia #
ces produits, comme un lecteur DVD, une carte visant à utiliser les jeux Dreamcast sur PC, ou encore un combiné multimédia (boitier IP, TV, utilisation des jeux jeux Dreamcast) tournent autour d'un circuit intégré "Dreamcast on a chip". Ces développements ne sont pas menés seuls, mais en partenariat avec la société Pace Micro Technology. Si Pace n'est pas très connu en France, la société est un acteur majeur des décodeurs TNT, ayant notamment pris en charge la fabrication des décodeurs du géant Philips.

News concernant SEGA

Récompenses

Médias

Interview dans Edge n°9 (6/1994) p044
Article dans PC Action n°2/96 (2/1996) p140
News dans Génération 4 n°86 (3/1996) p025
News dans Génération 4 n°87 (4/1996) p035
News dans Joystick n°79 (2/1997) p023
News dans Génération 4 n°102 (9/1997) p048
Interview dans Edge n°50 (10/1997) p054
News dans Génération 4 n°104 (11/1997) p051
Interview dans Génération 4 n°106 (1/1998) p175

Jeux distribués








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure