TIM HARTNELL

1951 1991PuceAustralie
Rédaction (indépendants), Rédaction en chef
A la fin des années 70, Tim Hartnell se prépare à une carrière de journaliste dans son Australie natale en officiant d'abord comme DJ de radio, puis comme présentateur de l'actualité dans une chaîne de télé locale, et enfin comme journaliste pour l'Australasian Express. En 1979, il déménage à Londres et se sent irrésistiblement attiré par les micro-ordinateurs - seul le prix excessif du Commodore PET le repousse. Tout change avec la sortie du ZX80 de Sinclair Research en 1980. Hartnell s'en achète un et apprend ainsi la programmation. Pour entrer en contact avec d'autres utilisateurs de ZX80, il publie une petite annonce de trois lignes dans Popular Computing Weekly signalant la création de son club de programmeurs, le ZX80 Users' Club, avec l'aide de Trevor Sharples. A sa grande surprise, six semaines plus tard, le club compte plus de 3000 membres ! Il commence la rédaction régulière d'Interface, la lettre d'information du club, et publie son premier livre de programmation, "Making the Most of Your Sinclair ZX80", un des premiers pour cet ordinateurs. En 1981, tout en décortiquant le ZX81, il monte sa propre société d'édition, Interface Publications, pour publier ses livres. En 1982, il met la main sur l'un des trois premiers exemplaires du tout nouveau ZX Spectrum et devient rédacteur en chef du magazine ZX Computing. Grâce à son enthousiasme, Tim Hartnell motive toute une jeune génération à devenir programmeur et à écrire ses jeux - c'est dans le magazine de son club que le jeune David Perry publie ses premiers listings. Mais sa réputation de pionnier de l'informatique grand public doit aussi à sa productivité exceptionnelle : en seulement cinq ans, entre 1980 et 1984, il écrit plus de 50 livres d'informatique, que ce soient des ouvrages de programmation pour un ordinateur spécifique, des guides de création d'un type de jeu particulier ("Creating Adventures Games on Your Computer", par exemple) ou des recueils des meilleurs jeux du moment ("Giant Book of Computer Games", dont le précité David Perry signe un chapitre). Il repart vivre en Australie en 1983 tout en poursuivant la gestion de sa maison d'édition avec un de ses amis, Robert Young. Il continue ensuite d'écrire des livres d'informatiques pourd'autres sytèmes, à un rythme moins soutenu. Tim Hartnell est décédé d'un cancer en 1991, à seulement quarante ans.
TIM HARTNELL
Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.