Captain Comic
Année
Systèmes
systeme systeme systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
1889 votes


Modifier
Au rang des jeux oubliés mais qui ont marqué un véritable tournant dans la conception d'une machine, «Captain Comic» se place certainement dans le top 5. Et pour de bonnes raisons : la révolution technologique d'hier est vite remplacée par celle qui l'a succédée. Alors rendons-nous d'un pas fier vers notre machine à voyager dans le temps(TM) et retournons dans les années 80 pour constater l'enthousiasme causé par ce titre.. Vous avez attaché votre ceinture et équipé votre connexion internet d'un champ anti-temporel ? (Oui, sinon, vous ne pourrez plus me lire, Internet en France dans les années 80, ce n'était pas encore ça !). Alors nous partons !

titre Il y a bien longtemps, dans une galaxie très très lointaine
"Répondez, Captain Comic ! Nous avons une mission cruciale à vous confier ! Des artefacts de grande valeur ont été volés à la planète Omsoc. Acceptez-vous d'aller les récupérer pour nous ?"
Pour que cette mission arrive jusqu'à moi, il fallait en effet qu'elle soit d'une grande importance. Je compris très vite quels étaient ces artefacts : trois objets précis sont nécessaires pour que la cérémonie du Trimillénaire soit achevée sur Omsoc. La Couronne des Âges, les Gemmes Mystiques de Lascorbanos et les Cent Pièces de Tenure.
Je validais la mission sur mon ordinateur de bord et après un scan du secteur, je déterminais que la planète Tambi, surnommée Planète de la Mort, était la plus susceptible d'abriter les trésors volés.
Une fois en orbite, il ne me restait plus qu'à rentrer les coordonnées dans l'ordinateur et à pénétrer dans la chambre de téléportation.
Un instant après, je suis arrivé : un rapide coup d'oeil sur mon localisateur me confirme que je suis bien sur Tambi. Autour de moi, un château moyennageux. Cette aventure s'annonce...compliquée. Mais rien d'insurmontable pour le héros que je suis !


titre Le point de vue de 1988
Quel beau jeu que voilà ! Le PC arrive enfin à damer le pion à la NES (Nintendo Entertainement System, la console 8 bits de Nintendo) en matière de jeu de plate-forme. Un but que Michael Denio, l'auteur du jeu, s'est fixé dès le départ : voir si réaliser un jeu d'arcade sur IBM-PC avec une carte EGA était possible. Pari réussi, puisque le jeu peut afficher sans faiblir de nombreuses couleurs et de nombreux éléments à l'écran, que ce soit vos tirs ou les monstres... si vous disposez d'un ordinateur suffisamment puissant !
En plus de ça, l'univers du jeu est assez grand et vous fera passer dans de nombreuses ambiances différentes : forêt moyenâgeuse, château hanté, la lune de Tambi, pont sur le lac Siri et autres cavernes vous attendent ! Le jeu se veut d'ailleurs non-linéaire, puisque vous pouvez récupérer à votre gré les différents artefacts, mais aussi des objets qui vont vous permettre de devenir de plus en plus puissant et d'avoir de nouvelles capacités. Des boucliers médiévaux auront tôt fait de restaurer votre jauge de vie, mais ce sont surtout les canettes de Blastola Cola qui viendront à votre rescousse, augmentant le nombre de boules de feu que vous pourrez lancer ainsi que la vitesse de recharge de tir.
Mais ce ne sera pas qu'une partie de plaisir : entre des corridors remplis d'ennemis et des sauts qui demandent de la précision, le challenge sera ardu ! Mais le joueur qui finira cette aventure aura bien mérité son titre de héros galactique. Pour bien vous préparer à l'aventure qui vous attend, regardez bien l'écran titre qui vous présente les différents objets mais aussi les différents ennemis qui vous attendent !

Ah, je vois que vous mourrez d'envie de retourner dans votre époque d'origine ! J'imagine que vous voulez voir quel impact ce jeu a pu avoir sur toute la production vidéoludique. Allez, bon voyage ! Et qui sait les copains, on se reverra peut-être un jour dans le futur !


titre Le point de vue de l'histoire
Je n'ai pas le cœur à condamner l'enthousiasme de mon homologue de 1988 : si l'on considère que «Captain Comic» est un projet amateur, distribué quasi-gratuitement et que l'on est capable de le replacer dans son époque, il s'agit d'un jeu d'exception. Mais l'eau a coulé sous les ponts : tenez, en 1990, «Captain Comic» était déjà dépassé : des jeux tout aussi beaux voire plus (merci le VGA), une fenêtre de jeu moins réduite, mais surtout une maniabilité beaucoup moins rigide auront très vite fait d'enterrer ce pauvre «Captain Comic». En cherchant à mêler Mario Bros et Metroid, Michael Denio n'a ni réussi à reproduire la maniabilité du premier, ni la profondeur du second.
Par ailleurs, la distribution en shareware du jeu n'était pas propice à un énorme succès commercial : sans BBS ou club de jeu micro, impossible d'en obtenir une copie. Et là où les autres jeux shareware représentaient plus des grandes démos avec des épisodes supplémentaires à débloquer en payant l'auteur(songez à «Doom»), la version de «Captain Comic» que vous aviez en main était la version définitive ! Inutile de dire que ce n'était pas une très bonne méthode pour inciter les gens à payer le malgré tout talentueux Michael Denio.
D'ailleurs, petite originalité pour l'époque : «Captain Comic» compte 5 différentes versions avec différents niveaux d'avancement du développement. En réalité, chaque nouvelle version correspond à un patch, avec l'ajout de nouvelles fonctionnalités (compatibilité avec les joysticks, modifications des touches, etc.) ou des correctifs de bugs. Un jeu définitivement en avance sur son temps qui aura su exploiter les avantages du BBS !


Malgré un très grand succès d'estime et un port sur NES aux Etats-Unis (via la société Color Dreams), «Captain Comic» n'a pas été une grande source de revenus pour son auteur. Et pourtant, son enthousiasme ne s'est pas perdu tout de suite car Captain Comic a eu le droit à une «suite» en 1990 !

Captain Comic sera de retour dans...

«Captain Comic II: Fractured Realities»



titre Complétez cette fiche
Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.


titre Liens divers
Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - MO5.com - Megatest.fr - Rom Game - Allgamers - Emu-France