Dungeon Keeper
Année
Systèmes
systeme systeme systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.72
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
4800 votes


Modifier
titre Le jeu

«Dungeon Keeper», un jeu dans un univers médiéval-fantastique avec ses héros humains, elfes, nains qui explorent des "dungeons" (souterrains en anglais) dans le but d'éradiquer les monstres (dragons, démons, et autres créatures maléfiques) qui s'y cachent, et au passage récupérer des trésors... Comment ça ? ça n'a rien d'exceptionnel ??? Ha oui, j'ai oublié de vous dire que cette fois c'est vous le gardien maléfique du donjon, et que toutes ces créatures répugnantes sont sous vos ordres.
Grâce à Bullfrog, pour la première fois vous devrez créer votre donjon, exploiter vos créatures pour améliorer votre donjon, et incarner le Mal, et comme le disait le slogan anglais de l'époque : "evil is good", c'est vrai qu'il est jouissif de défendre son territoire et son trésor contre les créatures du "bien" et leur bonheur écoeurant.
Le jeu se présente à la fois comme un jeu de gestion et un jeu de stratégie. vous devrez créer votre donjon pièce par pièce, en veillant à avoir assez d'or pour entrainer et payer vos créatures, qui sont vénales par nature. Vous devrez aussi veiller à ce que vos créatures soient bien chez vous en leur fournissant un antre pour se reposer, de quoi manger, et un travail qui leur plaît (si vous envoyez un sorcier travailler à l'atelier au lieu de la bibliothèque, il risque d'être de mauvaise humeur). De plus, certaines créatures cohabitent mal : une araignée géante et une mouche géante se battront dès qu'elles se croiseront, de même, les démons bilieux ne supportent pas les squelettes.

Quand vous débutez, vous n'avez que le "coeur du donjon" qui est l'incarnation du gardien, et quelques lutins qu'il faudra guider, pour qu'ils creusent au bon endroit et jusqu'à un portail. Quand un lutin passe sur une zone neutre, il la marque à votre couleur, pareil pour une pièce existante. Ensuite il faudra créer des pièces de différents types, chacune attirant un type de créature (par exemple une salle du trésor de 25 cases attire les dragons, une bibliothèque attire les sorciers...), construire un couvoir pour avoir assez de poulets en stock pour nourrir tout ce petit monde, un atelier pour créer des portes (pour fermer des accès) ou des pièges pour ralentir ou tuer vos adversaires...
Vos sorciers (mais aussi les dragons ou d'autres) font des recherches dans la bibliothèque pour débloquer des nouveaux sortilèges, de nouvelles salles, de nouveaux objets à fabriquer dans votre atelier.
Vos créatures peuvent s'entrainer pour monter de niveau, ou se battre, mais le problème est qu'elles ont tendance à aller travailler au lieu de s'entraîner et vous devrez régulièrement aller récupérer des sorciers niveau 1 dans la bibliothèque pour les ramener dans la salle d'entrainement, mais avec quelques claques, ils comprennent plus vite.
En fait, la campagne qui semble être une guerre contre les humains n'est qu'un début, le vrai challenge commence lorsque vous devrez affronter d'autres gardiens afin de devenir le Gardien Ultime. D'ailleurs, en multi-joueurs, on n'incarne que des gardiens, les créatures du bien sont une faction non jouable qui ajoute un peu de piquant.

Niveau réalisation, quand on joue en SVGA, on est gâté : c'est fin, fluide, avec des tonnes de créatures à l'écran. Le mode VGA est nettement moins beau mais permettait à l'époque de faire tourner le jeu sur des "petites" machines.
Le Mode Direct3D lisse bien les textures, mais le résultat est un peu trop "propre" à mon goût.

L'interface est simple, on joue à la souris, le curseur étant votre main, avec laquelle vous pouvez cliquer sur de la roche pour créer une zone "à creuser", attraper une créature pour la relâcher à l'endroit souhaité avec un clic droit, ou frapper une créature pour qu'elle travaille plus vite (c'est jouissif mais il ne faut pas en abuser, sinon on peut aller jusqu'à la tuer).
A gauche, vous avez un panneau de contrôle avec plusieurs onglets: Information (on y active ou non la prison et le mode "fuite"), Salles (pour choisir quelles pièces construire), Sortilèges, Atelier (pour choisir vos pièges et portes à poser), Créatures (qui reprend pour chaque type de créatures combien se battent, travaillent ou ne font rien).
On peut zoomer et faire tourner la carte avec les touches 'INSERT', 'HOME', 'SUPPR', 'FIN', 'PAGE UP' et 'PAGE DOWN'.
Le menu d'options se trouve en cliquant sur le 'Q' en haut de la mini-carte, je vous conseille de mettre en vue isométrique avec les murs de hauteur réduite (ça facilite la lisibilité).

Ce jeu, outre son concept original, aurait pu être un "Theme Dungeons" dans la lignée de «Theme Park», mais il fourmille de petits détails qui le rendent incontournable.
Quand vous attrapez une créature, elle se débat en poussant des cris de protestations, quand vous la lâchez, elle est heureuse.
Vous pouvez mettre les créatures ennemies vaincues en prison, où elles finissent par mourir de faim et devenir des squelettes, mais vous pouvez aussi les sortir de prison pour les mettre dans votre salle de torture, où elles mourront en se transformant en fantômes, mais si vous faites durer la torture avec des sorts de soin, elle vous donnera des informations sur la carte ou se ralliera à votre cause.
Quand vous ramassez certains bonus, vous débloquez des niveaux cachés, ou augmentez toutes vos créatures d'un niveau, ou encore sélectionnez la créature de votre choix qui vous suivra au niveau suivant.
Il y a un niveau caché qui n'est accessible que les jours de pleine lune.
Le sort possession vous permet de vous incarner dans le corps d'une de vos créatures, la caméra passe en vue subjective, et vous pouvez utiliser les capacités de la créature, par exemple désamorcer des pièges dans un dragon, en utilisant son pouvoir de soin pour qu'il survive.

Enfin, impossible de parler de ce jeu sans parler de votre conseiller, et de sa voix inoubliable, sortie d'outre-tombe, qui vous décrit les régions que vous allez attaquer, et vous donne des informations en cours de jeu. Et le doublage est excellent.

Vous l'aurez compris, il s'agit d'un de mes jeux fétiches, et je lui met un Abandonware d'Or.


titre Installation de la version DOS

1) Avec DOSBox
Gravez le CD ou montez l'image dans Daemon-Tools ou autre lecteur virtuel.
Montez le lecteur dans DOSBox, puis lancez SETUP.EXE, choisissez votre langue, le chemin d'installation, et patientez.
A la fin de l'installation, vous pourrez configurer la carte son.
Pour lancer le jeu, lancez KEEPER.EXE depuis le répertoire d'installation.
Installer l'extension :
Lancez D:\KEEPER\DOSSETUP\DDINST.EXE (si votre lecteur CD est monté en D:)
Vous devrez indiquer la langue désirée et l'emplacement du jeu de base (par défaut C:\KEEPER, que l'on peut taper C:/KEEPER dans DOSBox)
Pour jouer, lancez DEEPER.EXE depuis le répertoire d'installation.
A noter que comme d'habitude avec DOSBox pour un jeu en 3D, le SVGA n'est envisageable que sur un ordi très puissant, capable de faire tourner DOSBox à plus de 30000 cycles.

2) Avec VDMSound
Même chose que ci-dessus, à ceci près qu'il ne faut pas lancer le SETUP.EXE qui se trouve à la racine du disque, celui-ci détectant Windows, il faut lancer le fichier X:\KEEPER\DOSSETUP\SETUP.EXE, en faisant un clic droit et en choisissant "Run with VDMSound" (remplacez X: par la lettre de votre lecteur). Et ceci pour le jeu comme pour l'extension.
Ensuite pour lancer le jeu, allez dans C:\KEEPER (par défaut) et utilisez aussi "Run with VDMSound".
Le jeu est très rapide avec VDMSound et je vous déconseille d'utiliser le mode VGA (moins beau et trop rapide).
Par contre, vous n'aurez pas droit aux musiques sous VDMSound.


titre Installation de la version Windows 95

Gravez le CD ou montez-le dans Daemon-Tools, lancez le SETUP.EXE ou passez par l'autorun. Lancez le jeu avec KEEPER95.EXE.
Lancez l'extension jeu avec Deeper95 (elle s'installe en même temps que le jeu).
Fonctionne sans problème sous Windows 9x ou XP, sous Vista le jeu semble poser des problèmes à beaucoup de monde (bien que je n'aie personnellement rencontré aucun problème avec cette version : CD présent dans le premier lecteur, jeu installé dans C:\KEEPER).

Pour installer les versions D3D:
Allez dans le dossier DK-D3D du CD, et lancez SETUP.EXE.
Puis copiez les fichiers KEEPD3D.EXE' et DEEPD3D.EXE du CD vers le dossier d'installation (ceux installés par le setup sont buggés)
Utilisez KEEPD3D.EXE pour lancer le jeu, ou DEEPD3D.EXE pour lancer l'extension.
Le CD doit être présent pour jouer (ou monté dans un lecteur virtuel).

Sous XP : Les versions D3D peuvent présenter des 'sauts de souris' qui rendent le jeu impraticable.
Sous Vista : Les version D3D ne fonctionnent pas.
«Dungeon Keeper» ne FONCTIONNE PAS avec les Windows 64 bits.


titre Notes

Nous ne vous proposons que la version "Gold" car elle regroupe tout le contenu des éditions précédentes, et les 3 versions (DOS, Windows 95, WIN95D3D), tout en étant plus simple à installer.

Sur le CD :
Le Dossier '\Theme' contient le Theme pour Windows 95
Le Dossier '\Trailer' contient la bande-annonce de «Dungeon Keeper 2»
Le Dossier '\Editor' contient l'éditeur de niveau (en anglais)
Le Dossier '\Keeper\Goodies' contient des photos de l'équipe de développement ainsi que des artworks (carte de la campagne solo, crayonnés, rendus 3D)

* Le CD doit être présent (physiquement ou monté) pour pouvoir jouer.
* La version DOS offre une animation d'installation qui n'est pas dans les versions Windows : une guillotine dont la lame monte au fur et à mesure de l'avancement, et qui retombe dans une gerbe de sang.
* Accélérer ou réduire la vitesse du jeu : 'CTRL' '+' ou 'CTRL' '-' ('+' et '-' du pavé numérique)
* Jouer les niveaux multi-joueurs en solo :
Sous DOS : lancez le jeu avec la commande "keeper -1player" (ou "deeper -1player")
Sous Windows : créez un fichier .BAT avec cette commande ou modifiez le raccourci du jeu pour ajouter "-1player" (sans ").
Une fois en jeu, choisissez "Multi-joueurs" et l'option "1joueur" vous permettra de jouer aux niveaux multi-joueurs contre l'ordinateur.
* Les versions DOS fonctionnent en VGA et SVGA ('Alt'+'R' pour changer de résolution), les versions Windows ne tournent qu'en SVGA.
* Le CD contient le jeu en 6 langues, vous pourrez donc tester la voix du conseiller dans différentes langues. Pour installer une autre langue avec la version DOS, c'est facile, choisissez la langue à l'installation.
Sous Windows, allez dans X:\KEEPER\WINSETUP\SPANISH (remplacez X par la lettre de votre lecteur et SPANISH par la langue voulue).



titre Complétez cette fiche
Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.


titre Liens divers
Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- Shinod7.org, pour jouer sous DOS via la célèbre disquette boot du ninja.
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.

    Informations diverses
    Infos éditions, compils...
    Médias
    Avis & Comments (3)
    Astuces (6)

    Screenshots (18)
    Covers (4)
    Scans Disques (6)
    Publicités (5)
    Vidéos (1)

    Télécharger le jeu
    Télécharger le manuel
    Télécharger la musique
    Divers
Klaymen (Covers, Scan CD-Rom, Covers CD), Barbarian_bros (Covers CD extension)








Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - MO5.com - Megatest.fr - Rom Game - Allgamers - Emu-France