STRATEGY PLUS / COMPUTER GAMES

121 numéros recensésPuce 1990 2007PuceEtats-Unis
Strategy Plus fait suite à Games International. Il contient plus d'articles sur les jeux sur micros les plus cérébraux (stratégie, aventure, rôle, simulations), et étend son lectorat aux Etats-Unis à l'automne 1991 en vendant une licence de diffusion sur le territoire américain à la société de VPC Chips and Bits, basée à Rochester (Vermont) - un numéro américain sort un mois après son équivalent britannique. Le sommaire se limite généralement aux avant-premières, tests et solutions. La section sur les jeux de plateau, pas très longue au départ, disparaît à partir du septième numéro, et le magazine annonce la couleur en préfixant son titre de "Computer Games", tout en conservant son nom original dans ses pages. En 1992, à court de liquidités, Strategy Plus devient la propriété de Chips and Bits. Brian Walker reste à la tête de la rédaction, mais, mis en minorité, il claque la porte du magazine quelques mois plus tard - on le retrouvera ensuite chez PC Gamer. Computer Games Strategy Plus passe donc entièrement sous pavillon américain, sous la direction de Steve Wartofsky, puis de Steve Bauman. Il comprend alors trois grandes sections résumant bien sa ligne éditoriale : stratégie, aventure / rôle et simulations. Chacune contient des tests, une colonne d'opinion et des solutions, stratégies gagnantes ou cours de pilotage. Les jeux d'action et de sport sont expédiés en quelques pages. En 1996, signe que la stratégie n'est plus une priorité, le magazine devient simplement Computer Games et ne conserve son sous-titre "Strategy Plus" que sur la couverture. En 1999, alors qu'il dépasse de plus en plus difficilement les 100 pages et propose de moins en moins de contenu (mention spéciale au numéro de décembre 1999 et ses deux malheureux tests), il est rebaptisé Computer Games Magazine, puis à nouveau Computer Games tout court, et ne cessera sa parution qu'en 2007. Son site officiel (www.cgonline.com), qui contenait des nombreuses archives de vieux articles, a perdu presque tout son contenu à la suite d'un crash de serveur en 2013; il en reste heureusement des sauvegardes sur Internet Archive.

Pour en savoir plus