LK AVALON

1989PucePologne
A l'heure où ces lignes sont rédigées (janvier 2019), LK Avalon est une société d'édition qui reste un pilier de la culture multimédia en Pologne.Trois périodes peuvent être distinguées.

I) 1989-1992 : Le temps de l'artisanat

En 1989, les effets de l'ouverture au monde favorisent l'effervescence autour de l'informatique. Trois jeunes d'à peine 19 ans fondent LK Avalon à Rzeszow.
Laboratorium Komputerowe Avalon (LK Avalon) cela signifie Laboratoire de l'ordinateur. Et non seulement cela fait référence à l'année zéro du multimédia polonais, mais cela suggère aussi que les trois fondateurs (Tomasz Pazdan, Janusz Pelc et Maciek Miasik) utilisaient le matériel informatique de leur université pour développer leurs premiers logiciels et outils informatiques.

Entre 1989 et 1992, LK Avalon développe et édite ses jeux qui sont souvent de pâles copies des jeux occidentaux (Apogee, Epic MegaGames...).
Le tout premier jeu, Robbo, développé par Pelc et Miasik pour l'Atari 8 bit, est un vrai hit. Les deux programmeurs sont très vite repérés et débauchés par le fondateur de xLand Games (voir la fiche de cette dernière).
Mais d'autres jeunes talents ont poussé les portes de LK Avalon, et en 1991, un accord est passé avec le Britannique Zeppelin Games pour distribuer les jeux d'Avalon en Occident, et les jeux occidentaux en Pologne. LK Avalon est en train de devenir le pilier de la création de jeux vidéo à l'est de l'Europe.

II) 1992-1998 : L'Âge d'or

Peu après la signature du partenariat entre LK Avalon et Zeppelin Games, la compagnie a continué de recruter de jeunes talents. Mais un créateur a permis le décollage de la société : Roland Pantola.
Ce dernier a non seulement créé les plus grands hits de la compagnie (AD 2044, Curse, Lords of the Madness) tous distribués hors de Pologne, mais il a su apporter son sens de l'organisation pour souder les membres de ce studio.
En 1998, c'est Roland Pantola qui porte le projet de Reah, co-développé avec Detalion, et de possibles dissensions ont amené Pantola à quitter LK Avalon pour se consacrer à Detalion.
Du coup, LK Avalon a dû repenser l'organisation de sa société, menacée de faillite.

III) De 2000 à aujourd'hui : Edition ne signifie pas reddition

Entre 1992 et 1998, Lk Avalon a su tourner ses productions de l'Atari 8 bit àWindows, en passant par Commodore C64 et Amiga.
Des signes d'essoufflement semblaient atteindre la santé de l'entreprise. Vers 2000, la compagnie abandonne toute la section "développement" et "création" pour se consacrer à l'édition de logiciels éducatifs, mais aussi de la catégorie santé et loisirs.
Cette réorientation se traduit par l'édition de livres papier, et l'arrivée de l'Internet en Pologne favorise la vente en ligne.
Le départ de Roland Pantola a bien signifié la fin du développement, mais l'entreprise a traversé les deux décennies suivantes en devenant principalement un éditeur.

La dernière adresse connue, toujours active est :

LK Avalon wilcza 145 c 36-072 wilcza Tél. / Fax: 0 17 856 9912

Pour en savoir plus

Une erreur ? Un complément ? Rédiger un texte ? Contactez nous.