Fiche de la compagnie Silicon & Synapse
NomSilicon & Synapse
Autres nomsSilicon & Synapse, Inc. (Etats-Unis), Chaos Studios, Inc. (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1991
Fin1994
Rôle(s)Développement
Développeur américain basé à Costa Mesa, California (1991).

Fondé par Allen Adham et Michael Morhaime, un an après que ceux-ci aient été diplômés de l'University of California Los Angeles, et avec un capital de départ de 20.000 dollars. Le duo se transforme rapidement en trio après l'embauche du premier salarié de la société, Frank Pearce, puisque Allen et Michael ne toucheront aucune rétribution durant deux années. A l'époque, la société développe pour les micro-ordinateurs familiaux en vogue, les PC et Macintosh et enfin les consoles. Les débuts de Silicon & Synapse sont tonitruants. Alors que la société se fait la main sur des conversions, des créations propres sont lancées fin 1991. Ces titres originaux ne verront le jour qu'en 1993.

L'année 1992 voit la commercialisation des premiers titres de la société, sept conversions et une œuvre originale. Cette dernière, éditée par Interplay, est «RPM Racing» (1992, SNES) qui serait (j'utilise ici le conditionnel) également le premier développement américain pour SNES. Les sept conversions qui voient le jour la même année concernent les versions Amiga de «Lord of the Rings», de «Battlechess II», de «Castles» et de «Microleague Baseball», la version Windows de «Battle Chess» et enfin les versions Macintosh de «Lexi-Cross» et de «Dvorak on Typing».

Après «RPM Racing», les deux autres titres originaux seront finalisés et commercialisés, toujours par Interplay, en 1993 : «The Lost Vikings» (1993 sur PC, MegaDrive et SNES) et «Rock'n'Roll Racing» (1993 sur SNES). L'édition européenne de «The Lost Vikings» sur SNES sera néanmoins assurée par Nintendo. Intelligents et brillamment réalisés, ces deux titres ont été salués par les critiques et ils ont connu des conversions tardives sur d'autres plateformes, comme par exemple sur Game Boy Advance. Autre développement de 1993, toujours au conditionnel, «Shanghai II: Dragons Eye» pour ActiVision.

Au début de l'année 1994, le mastodonte Davidson & Associates rachète Silicon & Synapse pour l'équivalent de 6,75 millions de dollars en actions. Pour refléter ce nouveau départ, la société est renommée en Chaos Studios. Ce nom étant déjà utilisé, et ne voulant pas payer des royautés aux ayant-droits (voir Trivia 2), l'aventure Silicon & Synapse continue en mai 1994 sous un nouveau nom : Blizzard Entertainment. R.I.P.


Trivia 1
de très nombreuses bêtises et approximations subsistent sur le net concernant cette société. Son site institutionnel, ainsi que le Los Angeles Times en ligne restent les sources les plus crédibles.

Trivia 2
quand Silicon & Synapse prend le nom de Chaos Studios, c'était sans savoir qu'une société de New York utilisait le même nom. Effectivement une société de contrôle nommée Chaos Technologies, chapeautait notamment les activités vidéo-ludiques d'un autre Chaos Studios. Afin d'éviter tout problème, Silicon & Synapse devient Blizzard Entertainment à la place.



Jeux développés








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure