Fiche de la compagnie Criterion
NomCriterion
Autres nomsCriterion Software Ltd. (Royaume-Uni), Criterion Studios (Royaume-Uni), Criterion Games (Royaume-Uni), Criterion Software Inc. (Etats-Unis)
PaysRoyaume-Uni
Création1993
Rôle(s)Développement
Site officielhttp://www.criteriongames.com
Développeur britannique basé à Guildford, Surrey (1993).

A la base du groupe Criterion se trouve la société britannique Criterion Software, qui représente la branche de développement multimédia de la société japonaise Canon Sales Company Inc, basée à Chiba, d'où le slogan de la société. Le développement principal de Criterion Software est RenderWare, un moteur 3D, plutôt populaire à l'époque, puisque trois ans après sa commercialisation, il aurait compté environ 800 licenciés (voir Trivia 1).

C'est dans cette continuité que Criterion Software va lancer une division jeux vidéo, nommée Criterion Studios, qui a pour logotype un chien très reconnaissable, nommé Skitz. Cette jeune société part sur de bonnes bases car dirigée par les créateurs mêmes de RenderWare. C'est ainsi que la société, seulement deux mois après sa formation, annonce qu'elle travaille sur trois jeux et qu'elle s'assure en même temps de l'appui de la société américaine Virgin Interactive Entertainment Inc. pour la commercialisation de ses titres au niveau international. Le premier de ces titres, un jeu de tir à bord d'un véhicule blindé, sera «Scorched Planet» (1996), suivi par un jeu d'exploration des grands fonds : «Sub Culture» (1997). Toujours sorti en 1997, le troisième jeu Criterion ne sera pas un développement interne, mais une collaboration avec le développeur russe Driver-Inter (voir Trivia 2). «Aqua'Tak», tel qu'il était initialement nommé, sera successivement renommé en «Powerboat GT» puis en «Powerboat Attack».

Pour son prochain titre, Criterion va repenser son «Dive Engine» (voir Trivia 2) afin de l'adapter aux spécificités du sport moto. Il en résultera «Redline Racer» (1998) qui bénéficiera de l'inflation des numéros de versions de RenderWare (version 2, puis 3) et permettra sa disponibilité sur les toutes dernières consoles voire même sur des supports assez inattendus (voir Trivia 3).

Le slogan de Criterion Software est : A Canon Company.

Son adresse postale : Westbury Court, Buryfields, Guildford, Surrey, GU2 5AZ.


Trivia 1
Ce chiffre, issu de sources institutionnelles, s'explique par la versatilité de ce moteur, qui intéresse trois types de développeurs : les développeurs d'environnements 3D en ligne (Black Sun, Intel, Sony, Worlds Inc.), les développeurs de logiciels de CAO (Bentley Systems, DynaCad, SolidWorks et Spatial Technology), et enfin, les développeurs de jeux, comme Davidson & Associates, Military Simulations, Velocity ou encore Zombie.

Trivia 2
Basé à Санкт-Петербург et jusque-là auto-financé, ce dernier s'était créé autour de deux professeurs de l'université de Saint-Pétersbourg et quelques uns de leurs étudiants les plus impliqués. Il en avait résulté «Small Captain», un moteur 3D assez évolué qu'Igor Shturtz et Sergey Beliaev ont cherché à faire connaitre auprès du public occidental. Quand Criterion en a eu connaissance, les deux équipes auraient chacune apporté leur moteur (le «Dive Engine» côté Criterion) pour donner lieu à «Powerboat Attack», après quelques 18 mois de développement.

Trivia 3
Renderware 3 permet effectivement des développements multiplateformes, pour PC, Macintosh, Dreamcast et PlayStation 2.

Médias

Article dans Génération 4 n°87 (4/1996) p024
Reportage dans PC Power n°4 (4/1996) p046
Reportage dans PC Zone n°39 (6/1996) p020
Reportage dans Edge n°36 (9/1996) p050
Reportage dans Joystick n°74 (9/1996) p048
Interview dans PC Joker n°9/96 (9/1996) p066
News dans Joystick n°85 (9/1997) p020
Interview dans Edge n°82 (3/2000) p110
Reportage dans Edge n°87 (8/2000) p050
Interview dans Hyper n°83 (9/2000) p025

Jeux développés








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure