Fiche de la compagnie Utopia Technologies
NomUtopia Technologies
Autres nomsUtopia Technologies, Inc. (Etats-Unis)
PaysEtats-Unis
Création1991
Rôle(s)Développement
Développeur américain basé à Dallas, Texas (1991).

Fondé par Steve Bergenholtz et Robert Jaeger, Utopia Technologies est avant tout un développeur et constructeur de bornes de jeux tactiles que l'on trouve sur les zincs des bars (voir Trivia 1). Pour autant, la structure de la société est inhabituelle puisque bicéphale, à l'image de la domiciliation de ses deux créateurs. Si les quartiers généraux de la société sont bien texans, l'autre partie de la société est sise dans le New Jersey, chez Robert Jaeger en personne. Aussi, Utopia Technologies aime à se décrire comme une "entreprise virtuelle", peut-être un peu utopique, mais en tout cas qui fonctionne grâce à l'Internet.

Après avoir connu un succès avec ses machines à sous pour piliers de comptoirs, la société retourne au milieu des années 90 au développement de jeux pour PC. J'ai bien écrit "retourne". En 1984, Robert Jaeger avait effectivement réalisé le titre «Montezuma's Revenge», un jeu d'action mettant en scène le personnage de Panama Joe. Edité par Parker Brothers, le titre était principalement pour Apple II, Commodore 64 et Atari 8 bits (il a été également disponible sur la quasi totalité des micro-ordinateurs familiaux de l'époque). Peu de temps après la sortie de «Montezuma's Revenge», Robert Jaeger abandonne tout du développement de jeux pour passer au développement de logiciels de gestion. Un "break" de 6 ans et un retour sur le devant de la scène grâce à cette association avec Steve Bergenholtz. La société va donc produire une suite aux aventures de Panama Joe («Montezuma's Return») et surtout le moteur de jeu "UVision" qui pourrait, davantage que le jeu, décider de son avenir. Nous sommes à Dallas, Texas et il s'agit de faire mieux que les moteurs des concurrents locaux, ceux des voisins de Garland et de Mesquite (voir Trivia 2).

Comme il s'agit de licencier "UVision", ce dernier est bel et bien décrit comme le meilleur de sa catégorie et si l'on sent un peu de copinage de la part de la société texane Third Ear Productions (voir Trivia 3), il ne saurait en être de même de la part de la société britannique Eidos Interactive qui en vante également les qualités. Quoiqu'il en soit, s'ensuit un épisode qui apparaît assez trouble. Alors qu'"UVision" devait être licencié, apparaît la mention suivante sur le site d'Utopia, "The UVision technology is not available for licensing". Marche arrière, vraisemblablement, puis séparation des deux co-fondateurs de la société. Séparation d'autant plus simple que la société était "virtuelle" et géographiquement bicéphale. Le site Web d'Utopia ne semble plus évoluer et fait apparaître un autre nom, celui d'un nouveau studio texan : Sandbox Studios. Le passage vers ce dernier fait apparaître la mention suivante : "Sandbox Studios is not owned or controlled by Utopia Technologies". Entre les lignes, on comprend que Steve Bergenholtz poursuit l'aventure tout seul. R.I.P.

Son adresse postale : P.O. Box 515764, Dallas, TX 75251.


Trivia 1
«Countertop Champion» est son titre-phare et si vous faites semblant de ne pas connaître ce type de jeu, à d'autres, on ne nous la fait pas.

Trivia 2
tous situés dans le Metroplex, vous aurez bien sûr reconnu ici le moteur de «Duke Nukem 3D» d'Apogee Software et celui de «Quake» d'id Software.

Trivia 3
une voisine de Richardson, également située dans le Metroplex, toujours le Metroplex. Et l'occasion pour moi de ressortir mon laïus à son sujet : tout comme Apogee Software Productions, Ensemble Studios, Gathering of Developers, Hipnotic Interactive, id Software, ION Storm, Ritual Entertainment, Rogue Entertainment et Terminal Reality, Utopia Technologies est originaire du Metroplex (région de Dallas-Forth Worth). A l'époque, cette région est le troisième pôle de création de jeux vidéo, derrière San Francisco (No. 2) et Los Angeles (No. 1). Selon certains analystes, la société de Garland serait à l'origine de cette industrie dans la région. Arrêtons-nous le temps d'une phrase pour faire un peu d'ethnologie de comptoir. Les sociétés de cette région sont réputées pour leur ouverture et leur décontraction. Quand des équipes de développeurs se croisent dans les établissements de restauration, elles se mêlent et échangent volontiers. Cela change, parait-il, d'une Californie faussement décontractée, vivant sous la dictature du secret et des clauses de non divulgation. Pour clore ce trivia que nous reproduirons sur les fiches des sociétés ici-même citées, notons que l'autre pôle de développement de jeux vidéo au Texas correspond à Austin et à sa région. Par ordre alphabétique, des sociétés comme Human Code, Iguana Entertainment ou encore Origin Systems, y ont leurs quartiers généraux.


Jeux développés








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure