Les news de LTF

Made in France

#MadeInFrance 05 : François Coulon's interactive fictions

Par Hoagie 27/05/2018 1 commentaire

French version / version française

In English, "interactive fiction" is a term grouping all kinds of narrative software. In France, we used to write "jeux d'aventure textuelle" ("text adventures") to refer to games made by Infocom, Sierra On-Line or Magnetic Scrolls. "Fiction interactive" has been used more recently for software that are not necessarily considered as games and use a very limited parser or set of choices to navigate through the story. This kind of software gained a little more visibility these last years thanks to the popularity of Twine, an online "interactive fiction construction kit". It's a good opportunity to take a look at the works of a French precursor of this domain : François Coulon.

titre Hawaii ! (1986)

François Coulon (not to be confused with the homonym François Coulon, former producer at Ubi Soft) started to write adventures on Apple II. After «Operation Palmer» in 1985, he made «Hawaii !» with Cyrille Vanoye. It's a little-known text adventure very similar to «Froggy Software» games. After that François Coulon switched to the Atari ST.

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

titre Bill Palmer (1988)

His first commercial game for ST was «Bill Palmer», an adventure game quite large for its time - it fit on three floppy disks. The graphics were made by Dominique Peters and the music by Alain Krausz. «Bill Palmer» is a kind of French Indiana Jones looking for adventure in Africa. The game does not use any parser, but a very small set of icons (use, look, talk, directions). You won't find a lot of things to click on, and the difficulty level isn't very high. «Bill Palmer» was greeted with uneven reviews and did not have the same impact than «Explora» or «Le Manoir de Mortevielle».

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

In the meantime, François Coulon worked as a game reviewer for Atari Magazine. For Joystick Hebdo (and a bit for Jeux & Stratégie), he interviewed several figures of the French computer game scene : Muriel Tramis, Paul Cuisset, Stéphane Picq. However, he decided to get away from computer games and start writing "electronic litterature", in his own terms.

titre L'Égérie (1990)

His first "electronic novel" was «l'Egérie» ("The Muse"), a freeware on two floppy disks for Atari ST. It was co-written and illustrated by Laurent Cotton in a ligne claire style reminiscent of Yves Chaland, Ever Meulen and Joost Swarte. «L'Egérie» tells the tale of a young Parisian woman, Amandine Palmer, and her cat Humphrey, in a popular language full of French slang. In each screen, there is at least one clickable zone. Clicking on one of these zones will move the story in one direction or another. The main theme of the story is the encounter of Amandine and Tom, a sculptor who wants her to become his muse, in a laundry. Should she accept his proposal ? Should she dump her boyfriend Mario ? Or go out with Raoul, a man she met in the park ? Can she find a way to take part in a TV show ? Will she become a famous journalist ? There is a whole arborescence of situations and screens to discover. A few sound effects can be heard here and there.

As a fan of adventure games (something this interactive fiction is clearly not), I found two flaws in «l'Egérie». First, it's impossible to guess how a click will influence the story. There is no way to see the sentence you're going to tell, not even its tone (like in Access Software games). It's totally hit-or-miss. The second flaw is that some parts of the arborescence are harder to reach than they should. For instance, to go to the TV show, calling the TV channel to register is not enough, one or two other conditions are necessary. It's a pity, because there are several dead-ends, and competing in the TV show should have been a way to postpone them. Despite these reservations, I must admit I enjoyed a lot exploring this fiction and finding all the screens and endings, more than playing with some renowned adventure games (no name here).

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

«L'Egérie» was too ahead of its time. This kind of interactive novel hardly existed in France, and the ST users were not interested in it. In 1994, François Coulon ported it to Mac. This time, it got very favorable word of mouth, and François Coulon was invited to several cultural colloquiums. In 2012, the interactive fiction writer FibreTigre found several uncanny similarities between «l'Egérie» and the movie "Amélie" and got an answer from François Coulon.
Today, this Mac version is probably more difficult to use than the ST version (like any Mac game emulation), but François Coulon offers it on his website with the complete script of the story, all the scenes, some tips and saves, and even a few unused illustrations.

titre La Belle Zohra (1992)

In 1992, François Coulon started his own little company, les Logiciels d'en face ("Opposite Software"), and published two paying interactive fictions for Atari ST. The first one was «La Belle Zohra» ("The Beautiful Zohra"), illustrated by Faustino Ribeiro. In this first-person novel, Zohra recalls several moments of her life. The story unfolds as you click on objects appearing on a table.

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

titre Tout a disparu (1992)

The second work published by les Logiciels d'en face, «Tout a disparu» ("Everything disappeared"), is a set of three distinct fictions illustrated by three artists (Sylvie Sarrat, Faustino Ribeiro and Laurent Cotton) : a man wandering in Paris thinking about his friend Mona, a couple tearing itself apart, and an elderly woman alone in her house where she can face several gruesome deaths. «Tout a disparu» uses an early form of hypertext, several years before Internet became popular : each page of text is written in black, with clickable words in white. If you move the cursor near one of these words, the label at the bottom of the screen shows what it will do. If you click, you move to another screen.

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

titre 20% d’amour en plus (1996)

[jeu_0,20% d’amour en plus] ("20% More Love") is a big step forward : this interactive novel, illustrated by Fabrice Le Minier, was published on CD-ROM by Kaona. It tells the story of a young writer, Léo. As usual, the choices made on the screen lead to several paths and endings, and this time it's possible to save the story at any screen to come back later and choose another path. Thanks to the hype around multimedia, François Coulon had the opportunity to teach courses in universities and lectures, and was involved in a few exhibitions about litterature and multimedia.

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

titre Pause (2001)

Once again published on CD-ROM by Kaona, «Pause» is illustrated by Hélène Moreau. At first sight, it is similar to [jeu_0,20% d’amour en plus], this time focusing on the adventures of another young man, Dominique Noblet. In each scene, several thumbnails are displayed, clicking on one of them replaces it with text. The order in which the thumbnails are selected has an influence on the perception of the scene and the next scene. The most important new feature is the tree diagram of the story, displayed with the right button of the mouse. It shows all scenes, as well as the 36 endings, and it's possible to reach them directly or follow the story backwards. «Pause» was the subject of articles in the newspaper Libération, Lire (one of the most famous literary magazines in France) and Télérama, and in 2002 it was awarded as best CD-ROM of the year by the Société Civile des Auteurs Multimédia (aka SCAM - it's not a joke).

Highslide JS
Highslide JS
Highslide JS

titre Le Réprobateur (2008)

The synopsis of «Le Réprobateur» ("The Reprover") is quite different from the previous works : Gildas Noblet, a professional reprover, is hired to help a woman named Magali refraining from compulsive shopping and pastries. «Le Réprobateur» mixes new illustrations by Hélène Moreau and videos showing the interventions of the reprover (played by Marius de Fugulely). Originally released in 2008, it was translated in English and adapted to be played online. This online version received multiple reviews from the English-speaking world of interactive fiction, like Emily Short or IF Review.

titre Prise multiple (2010-2013)

"Prise multiple" (a pun on "multiple socket" / "mutiple shot") is an interactive web fiction in four seasons. Each season contains four series of videos with sometimes the same actors (including François Coulon himself) but different atmospheres and dialogues, yet perfectly synchronized. You can watch all series in a row, or switch from one to another and generate new surrealist dialogues, a bit like an "exquisite corpse". All seasons have English subtitles, making them accessible to an English-speaking audience.

After all these years, François Coulon has not given up the interactive fiction field. Recently, he worked on the online version of «Le Réprobateur» and has just finished doing the same for l'Egérie. If you understand French, don't hesitate to have a look at his previous works. Every software for Atari ST listed in this article (as well as «Hawaii !») can be downloaded on the website Planète émulation. [jeu_0,20% d’amour en plus] and «Pause» can be downloaded on François Coulon's website.



En anglais, "interactive fiction" est un terme regroupant tous les types de jeux narratifs. En France, nous écrivions habituellement "jeux d'aventure textuelle" pour désigner les jeux réalisés par Infocom, Sierra On-Line ou Magnetic Scrolls. "Fiction interactive" est utilisé depuis moins longtemps pour des logiciels qui ne sont pas nécessairement des jeux et qui utilisent un analyseur syntaxique très limité ou des suites de choix pour avancer dans l'histoire. Ce type de logiciel a gagné en visibilité ces dernières années grâce à la popularité de Twine, un "kit de construction de fiction interactive" en ligne. C'est une bonne occasion de se repencher sur les oeuvres d'un précurseur français de ce domaine : François Coulon.

titre Hawaii ! (1986)

François Coulon (à ne pas confondre avec l'homonyme François Coulon, ancien producteur chez Ubi Soft) a commencé à écrire des aventures sur Apple II. Après «Operation Palmer» en 1985, il a réalisé «Hawaii !» en 1986 avec Cyrille Vanoye. C'est un jeu d'aventure textuel peu connu et très proche des jeux «Froggy Software». François Coulon est ensuite passé à l'Atari ST.

titre Bill Palmer (1988)

Son premier jeu commercial sur ST fut «Bill Palmer», un jeu d'aventure assez gros pour son époque - il tenait sur trois disquettes. Les graphismes ont été réalisés par Dominique Peters et la musique par Alain Krausz. «Bill Palmer» est une sorte d'Indiana Jones français parti à l'aventure en Afrique. Le jeu n'utillise pas d'analyseur syntaxique, mais un très petit nombre d'icônes (utiliser, regarder, parler, directions). Il n'y a pas beaucoup de choses sur lesquelles cliquer, et le niveau de difficulté n'est pas très élevé. «Bill Palmer» a été accueilli par des critiques inégales et n'a pas eu le même impact qu'«Explora» ou «Le Manoir de Mortevielle».

Pendant ce temps, François Coulon travaillait comme testeur de jeux pour Atari Magazine. Pour Joystick Hebdo (et un peu aussi pour Jeux & Stratégie), il a interviewé plusieurs personnalités de la scène micro-ludique française : Muriel Tramis, Paul Cuisset, Stéphane Picq. Néanmoins, il décida de s'éloigner des jeux et de commencer à écrire de la "litterature électronique", selon ses propres termes.

titre L'Égérie (1990)

Son premier "roman électronique" fut «l'Egérie», un freeware sur deux disquettes pour Atari ST. Il est co-écrit et illustré par Laurent Cotton dans un style "ligne claire" rappelant Yves Chaland, Ever Meulen et Joost Swarte. «L'Egérie» raconte l'histoire d'une jeune Parisienne, Amandine Palmer, et de son chat Humphrey, dans un registre populaire plein d'argot français. A chaque écran, il y a au moins une zone cliquable. Cliquer sur une de ces zones fera avancer le scénario dans une direction ou une autre. Le thème principal de l'histoire est la rencontre d'Amandine et Tom, un sculpteur qui veut faire d'elle sa muse, dans une laverie. Doit-elle accepter sa proposition ? Doit-elle plaquer son petit ami Mario ? Ou sortir avec Raoul, un homme qu'elle a rencontré au parc ? Va-t-elle trouver un moyen de participer à un jeu télévisé ? Deviendra-t-elle une célèbre journaliste ? Il y a toute une arborescence de situations et d'écrans à découvrir. Quelques effets sonores se font entendre ici et là.

En tant que fan de jeux d'aventure (ce que cette fiction interactive n'est clairement pas), j'ai trouvé deux défauts dans «l'Egérie». Premièrement, il est impossible de prédire comment un clic va influencer l'histoire. Il n'y a aucun moyen de voir la phrase que l'on va prononcer, ni même son ton (comme dans les jeux Access Software). C'est vraiment une suite d'essais-erreurs. Le second défaut est le fait que certaines parties de l'arborescence sont plus difficiles à atteindre qu'elles ne devraient l'être. Par exemple, pour aller au jeu télévisé, appeler la chaîne de TV pour s'inscrire ne suffit pas, une ou deux autres conditions doivent être remplies. C'est regrettable, car il y a plusieurs culs-de-sac, et participer au jeu télévisé aurait dû être un moyen de les reporter. Malgré ces réserves, je dois admetter que j'ai adoré explorer cette fiction et trouver tous les écrans et toutes les fins, plus qu'en jouant avec certains jeux d'aventure renommés (tch tch, pas de nom).

«L'Egérie» était trop en avance sur son temps. Ce type de roman interactif existait à peine en France, et les utilisateurs de ST ne s'y intéressaient pas. En 1994, François Coulon l'adapta sur Mac. Cette fois, il bénéficia d'un bouche à oreille favorable, et François Coulon fut invité à plusieurs colloques culturels. En 2012, l'auteur de fictions interactives FibreTigre a remarqué plusieurs similitudes troublantes entre «l'Egérie» et le film "Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" et a reçu une réponse de François Coulon.
Aujourd'hui, cette version Mac est probablement plus difficile à lancer que la version ST (tout comme l'émulation de n'importe quel jeu Mac), mais François Coulon l'offre sur son site web avec le script complet de l'histoire, toutes les scènes, quelques astuces et sauvegardes, et même quelques illustrations inutilisées.

titre La Belle Zohra (1992)

En 1992, François Coulon lança sa propre petite société, les Logiciels d'en face, et publia deux fictions interactives payantes pour Atari ST. La première est «La Belle Zohra», illustrée par Faustino Ribeiro. Dans ce roman à la première personne, Zohra se rappelle plusieurs moments de sa vie. L'histoire se déroule en cliquant sur les objets apparaissant sur une table.

titre Tout a disparu (1992)

La seconde oeuvre éditée par les Logiciels d'en face, «Tout a disparu», est une collection de trois fictions distinctes illustrées par trois artistes (Sylvie Sarrat, Faustino Ribeiro et Laurent Cotton) : un homme qui se promène à Paris tout en pensant à son amie Mona, un couple qui se déchire, et une vieille femme seule dans sa maison où elle risque tout un tas de morts violentes. «Tout a disparu» utilise une forme d'hypertexte, plusieurs années avant qu'Internet ne devienne populaire : chaque page de texte est écrite en noir, avec des mots cliquables en blanc. En déplaçant le curseur près d'un de ces mots, le panneau en bas de l'écran indique ce qu'il va faire. En cliquant, on passe à un autre écran.

titre 20% d’amour en plus (1996)

[jeu_0,20% d’amour en plus] ("20% More Love") est un grand pas en avant : ce roman interactif, illustré par Fabrice Le Minier, a été publié sur CD-ROM par Kaona. Il raconte l'histoire d'un jeune écrivain, Léo. Comme d'habitude, les choix faits à l'écran mènent à plusieurs chemins et fins, et cette fois il est possible de sauvegarder à n'importe quel écran pour y revenir plus tard et choisir un autre chemin. Grâce à la mode autour du multimédia, François Coulon eut l'occasion d'intervenir dans des universités et des conférences, et participa à des expositions sur la littérature et le multimédia.

titre Pause (2001)

Edité une fois de plus sur CD-ROM par Kaona, «Pause» est illustré par Hélène Moreau. A première vue, il est similaire à [jeu_0,20% d’amour en plus], cette fois autour des aventures d'un autre jeune homme, Dominique Noblet. A chaque scène, plusieurs vignettes sont affichées, un clic sur l'une d'elles la remplace par du texte. L'ordre dans lequel les vignettes sont sélectionnées a une influence sur la perception de la scène et la scène suivante. La plus importante nouveauté est le diagramme du scénario, affiché avec le bouton droit de la souris. Il montre toutes les scènes, ainsi que les 36 fins, et il est possible d'y accéder directement ou de suivre l'histoire à l'envers. «Pause» a fait l'objet d'articles dans le journal Libération, Lire (un des plus célèbres magazines littéraires en France) et Télérama, et en 2002 il reçut le prix du meilleur CD-ROM de l'année par la Société Civile des Auteurs Multimédia (SCAM).

titre Le Réprobateur (2008)

Le synopsis du «Réprobateur» se démarque des deux précédentes fiction : Gildas Noblet, un réprobateur professionnel, est chargé d'aider une femme du nom de Magali à réfréner ses ardeurs de shopping et de pâtisserie. «Le Réprobateur» mélange de nouvelles planches d'Hélène Moreau et des vidéos montrant les interventions du réprobrateur (interprété par Marius de Fugulely). Paru à l'origine en 2008, il a été traduit en anglais et adapté pour être joué en ligne. Cette nouvelle version a donné lieu à de nombreux articles du milieu anglophone de la fiction interactive, notamment chez Emily Short et IF Review.

titre Prise multiple (2010-2013)

"Prise multiple" n'est pas un CD-ROM, mais une web-série interactive en quatre saisons. Chaque saison contient quatre séries de vidéos avec parfois les mêmes acteurs (parmi lesquels François Coulon lui-même) mais différentes atmosphères et dialogues, pourtant parfaitement synchronisés. On peut regarder toutes les séries d'affilée, ou passer de l'une à l'autre et générer ainsi des dialogues surréalistes, un peu comme un "cadavre exquis". Chaque saison a des sous-titres anglais, ce qui les rend accessibles au public anglophone.

Après toutes ces années, François Coulon n'a pas abandonné la fiction interactive. Il a travaillé dernièrement sur la mise en ligne du «Réprobateur» et vient tout juste d'achever celle de l'Egérie. Si vous comprenez le français, n'hésitez pas à jeter un oeil à ses précédents travaux. Tous les logiciels pour Atari ST présentés dans cet article (ainsi qu'«Hawaii») peuvent être téléchargés sur le site web Planète émulation. [jeu_0,20% d’amour en plus] et «Pause» sont téléchargeables sur le site web de François Coulon.
Les commentaires

Ragd
le 29/05/2018 09:27
En ce qui concerne les aventures seulement textuelles, en français, elles semblent quasi inexistantes. Par exemple, pour le C64, sur GB64.com, il n'y en a que 2 et ces jeux sont issus de livres ou magazines didactiques. De plus, ce sont des traductions et non pas de pures créations françaises. Pour la langue anglaise, GB64 retourne pas moins de 836 jeux !
Ajouter un commentaire
Pour ajouter un commentaire, vous devez être connecté, ou vous inscrire à la zone membres.
> Connexion / Inscription





Vous souhaitez nous aider ?







Partenaires : Hébergement web - WoW - 2001jeux.com - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure