Zone
Année
1988 (Sortie FR)
Genre
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
424 votes


titre Scénario

Le Grand Conflit a exterminé presque toute l'humanité. Les survivants ont formé des clans et parcourent les terres à la recherche de nourriture et de carburant pour leurs véhicules, en évitant de traverser les nuages radioactifs qui subsistent. Un médecin qui avait trouvé un moyen de résister à ces radiations a été assassiné par une bande de tueurs. Vous dirigez un groupe d'hommes et de femmes (de 8 à 16 selon la difficulté choisie) et décidez de partir à la recherche de ce secret.


titre Présentation

«Zone» est le successeur (et non la suite) de «Kristor». Les stations spatiales ont laissé place à un monde post-apocalyptique motorisé qui ravira les amateurs de "Mad Max" (ou des nanars d'Enzo Castellari tournés dans des carrières désaffectées). Les deux logiciels ont beaucoup de points communs, par exemple lors des combats : lorsque votre base est attaquée, si vous n'êtes pas sur place, tout est géré par l'ordinateur, sinon on retrouve la séquence d'arcade dans laquelle on dirige un viseur sur les véhicules ennemis. Idem pour l'envoi de sondes qui a été remplacé par l'envoi d'éclaireurs dans les territoires inconnus. La grande nouveauté vient de la gestion de votre clan: vos 16 co-équipiers ont chacun des compétences réparties dans divers domaines (force, charisme, mécanique, conduite, pouvoirs psychiques). Il faudra les envoyer en reconnaissance, en mission ou en formation (ce qui les rend indisponibles plusieurs jours), tout en gardant un oeil sur vos ressources. Si vous ne prenez pas assez d'initiatives, certains quitteront le groupe, généralement en couple. Chef de clans de motards, un conseil : n'embauchez pas de femmes, elles se barreront avec vos loubards !

Vos éclaireurs peuvent trouver plusieurs choses sur un territoire (en plus de repérer des mouvements de clans adverses):
- Des vivres, du carburant ou des pièces détachées : il faut envoyer un groupe avec un camion pour en récupérer le plus possible. Les pièces serviront à fabriquer des véhicules supplémentaires (le temps de construction doit dépendre des compétences des mécanos de la base). Attention, le temps d'y retourner, une autre bande se sera peut-être déjà servie.
- Une tribu amie : il y en a 6, chacune est experte dans un domaine. Vous pourrez y envoyer vos hommes améliorer leurs compétences.
- Une base ennemie : vous devrez vous rendre sur place et vous battre pour y entrer. Il est ensuite possible de l'explorer. Attention, ce sont de vrais labyrinthes ! Heureusement - et c'est remarquable pour un jeu de 1988 - vous disposez d'un plan avec auto-mapping qui vous aidera à vous repérer. Veillez à être accompagné d'au moins un co-équipier costaud (pour les mauvaises rencontres ou pour déblayer) et d'un co-équipier doté de pouvoirs psychiques (pour déceler d'éventuelles pièces secrètes).
Notez qu'il n'est pas nécessaire d'envoyer un éclaireur dans une région avant de s'y rendre. Il est donc vivement conseillé de sauvegarder en début de partie, d'envoyer des éclaireurs un peu partout en plusieurs fois pour établir la liste des territoires et de leurs ressources, puis de recharger le début de la partie et d'explorer directement les endroits les plus intéressants.

«Zone» ne reconnaît que le mode CGA. C'est a priori une mauvaise nouvelle, mais surprise : les textes sont lisibles, les icônes sont claires, les décors sont dépouillés mais ne ressemblent pas à des fouillis de pixels, et surtout les personnages et combats sont illustrés sous forme de vignettes de BD globalement fort bien réalisées. Si tous les graphismes avaient exploité cette technique, on aurait tenu là un des plus beaux jeux dans ce mode graphique austère. Pas de miracle par contre pour le son, constitué des bips du buzzer. Dommage que les concepteurs n'aient pas bénéficié du module sonore de Loriciels qui permet de jouer des sons digitalisés sur le haut-parleur interne (cf la musique d'intro de «Skweek»).

Au fur et à mesure des parties, on notera quelques petits défauts. Par exemple, un convoi dont le joueur ne fait pas partie se contente d'un aller-retour vers sa destination sans s'attarder dans les territoires traversés. On aimerait bien lui donner un trajet précis et lui demander d'embarquer tout ce qu'il trouve en chemin. «Zone» est néanmoins un jeu tout à fait recommandable : il est riche (action, stratégie, JDR, tout y passe), bien réalisé si on tient compte des limites techniques des PCs XT et de la petite taille de l'équipe de développement, et on a une bonne vision de l'objectif à atteindre et du déroulement de la partie grâce au manuel et à la description des icônes accessible dans le menu principal (ce qui n'était pas le cas de «Kristor»). Un des meilleurs jeux Loriciels de l'époque, tout simplement !


titre Lancement sous DOSBox

«Zone» teste la présence d'une de ses disquettes dans le lecteur, il faut donc utiliser le répertoire contenant le programme comme lecteur de disquettes virtuel. Pour cela, montez ce répertoire avec la commande idoine sous DOSBox ("mount A C:\RépertoireQuiContientLeJeu -t floppy" sous Windows). Lancez ensuite le fichier ZONE.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure