Sheep
Année
2000 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme systeme systeme systeme systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
617 votes


titre L'histoire


On a coutume de commencer la présentation d'un jeu de plate-formes par "L'histoire n'est qu'un prétexte...".
Dans «Sheep», l'histoire est un prétexte, mais est tellement farfelue qu'elle mérite qu'on s'attache à l'écrire.
Imaginez que, il y a des millions d'années, un peuple extra-terrestre en provenance de son système solaire, Ovis Aries, soit venu visiter la planète bleue pour y étudier la vie primitive qui s'y étalait.
Les Aliens ont observé, étudié, et leur intelligence a fini par s'endormir, rattrapée par l'oisiveté primaire des êtres vivants. Ces extra-terrestres ont oublié d'où ils venaient, qui ils étaient, et ont même fini par être domestiqués par les humains. Ces Aliens, ce sont les moutons.
Leur planète d'origine a besoin d'eux, et un vaisseau est affrété pour venir les chercher. Mais sans berger, les moutons ne suivraient pas! Et puis il ne faut pas éveiller les soupçons des êtres humains! Quatre êtres vivants sont enlevés pour sauver les moutons et les ramener vers leur home sweet home: une jeune femme, un playboy et deux chiens, que vous allez incarner à travers sept mondes de quatre niveaux chacun. Mais attention, M. Pear est un autre Alien qui veut récupérer les moutons à l'intelligence passive pour avoir leurs gènes et les implanter à ses semblables pour dominer l'univers.


titre Arcade agricole, action champêtre


Ce que l'histoire ne nous dit pas est cependant révélé par le manuel: Les Gentils Aliens, ceux qui viennent récupérer les moutons, ont choisi un parcours à travers sept environnements, depuis la Ferme Polygone jusqu'au Mont Mouflon, pour sauver leurs semblables. Et c'est au Mont Mouflon que leur vaisseau spatial est stationné pour les emmener vers le paradis des moutons: Blue Hawaï.
L'écran du menu vous propose cinq options:

  • Nouvelle Partie

  • Charger une Partie

  • Entraînement

  • Options de configuration

  • Quitter


Il va sans dire que je vous recommande de pratiquer les quatre tableaux d'entraînement, et de régler votre niveau de difficulté sur Débutant.
Vous allez choisir parmi les quatre bergers, en sachant que l'on doit mener son berger jusqu'au Mont Mouflon: on ne change pas de berger en cours de route.
La jeune fille, Milaine, est pleine de douceur et sait mener les moutons sans user de la force. Pierre Pression (Halfpint en anglais ^^) est un beau gosse qui utilise la force et suscite crainte à ses moutons. Fourretout et Berg sont deux chiens de berger, le premier est un chien fougueux mais rapide, et le second est vieux, lent mais expérimenté.
Dans chaque monde, vous allez devoir passer quatre parcours en temps limité, et sauver un nombre de moutons (10 en général en mode facile).
Pour les quatre parcours, il faudra mener quatre troupeaux de moutons diffèrents, et il faudra arrêter votre choix en fonction de l'environnement et des qualités attendues chez les moutons:

  • Les Moutons lambda

  • Les Têtes de Laine

  • Les Rebelles

  • Les Cyber-Moutons


Vous devrez apprendre à gérer les qualités et les défauts de chaque type de moutons, afin de choisir avec sagacité les animaux adaptés à votre mission.

Dès l'entraînement, vous allez apprendre le gameplay et l'usage des touches, si vous optez pour le clavier.
Les touches directionnelles vous offrent le déplacement, la touche ALT permet d'agir, Entrée valide une action ou décision, Espace pour crier (ce qui est utile pour effrayer un mouton qui refuse d'avancer) et Maj pour courir, en appuyant simultanément sur une flèche directionnelle.
Vous devez effrayer vos moutons pour les pousser dans la direction souhaitée, ou semer des bonbons (quand vous en aurez trouvés) pour que les moutons vous suivent. A l'entrée du niveau vous pouvez voir la map en appuyant sur Tab; et conduire/ sauver vos moutons en les amenant jusqu'à la sortie, où se trouve un point de passage.
En chemin, vous devrez surmonter des difficultés et des pièges semés par Mister Pear et son armée de Vaches robotisées, de canards, de lasers, de soldats cochons...
Vous devrez désactiver des lasers, porter des moutons à déposer sur un téléporteur ou sur un artefact pour ouvrir un point de passage.
Pendant votre jeu, vous allez devoir récupérer un Mouton en Or dans chaque niveau: et si vous trouvez les quatre dans chaque monde, vous aurez droit à un niveau bonus, à condition d'avoir réussi à sauver les moutons pour chaque niveau.
Le jeu vous propose également de faire passer vos moutons sur des transformateurs, qui donnent à vos créatures des qualités qui disparaissent au bout d'une poignée de secondes. Par exemple, vous pouvez transformer vos moutons en chars d'assaut pour abattre des murs d'enceinte.
Vos ennemis (les vaches dans le niveau Etable dressée par exemple, ou les moissonneuses-batteuses dans les Champs Polygonaux) peuvent tuer vos moutons. Par contre, le berger que vous incarnez est immortel: si vous passez sous une moissonneuse, vous perdez quelques précieuses secondes, le temps de revenir à votre état de santé opérationnelle.
Des panneaux vous informent ou vous mettent en garde contre des clôtures électrifiées ou à propos de ressorts mal réglés qui propulsent vos moutons au milieu du canal au lieu de les envoyer sur l'autre berge. Le tout dans des décors colorés et proches de l'univers de «H.E.D.Z.» avec des musiques hilarantes de Marcus Fielding.



titre Conclusion



Lorsque «Sheep» débarque, en 2000 (Windows) et 2001 (Mac), le jeu de plate-formes à la «Lemmings» connaît un renouveau. Outre les nombreux clones et suites du fameux jeu de rongeurs, on a aussi multiplié les jeux où les animaux sont les héros de l'arcade: ver de terre dans «Earthworm Jim», lapin dans «Jazz Jackrabbit», voire dans «Toxic Bunny», cochon dans «Gruntz», crocodile dans «Croc». En saupoudrant le soft d'une vision isométrique à la «Cannon Fodder», les développeurs de Minds Eye Productions ont joué sur le registre de l'hommage, mais aussi et surtout sur celui de l'humour. So British, évidemment!
Il en résulte un jeu attachant et hilarant, frustrant parfois en raison de sa difficulté, qui mérite d'être (re)découvert par la communauté de l'abandonware. Mêêêêêhh! Y'a pas d'mais!


titre Lancement

Utilisez la version automatique.

Ou, si vous savez que vous utilisez Windows 95/98 ou Windows XP, vous pouvez directement installer le jeu depuis le CD.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure