M.A.X. 2 — Mechanized Assault & Exploration
Série
Année
1998 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
610 votes


Dans l'univers des jeux de stratégie, on reconnait bien sûr au premier coup d'œil les célèbres «Command & Conquer», «Warcraft», et compagnie. Des titres qui, à eux seuls, promettent de très nombreuses heures de conquête, de colonisation, de combats intenses. Il ne faut pas oublier un certain «M.A.X.» — Mechanized Assault & Exploration, peut-être un peu moins célèbre mais non sans qualités. Mais faisons maintenant un tout petit bond dans le futur : car aujourd'hui, il sera question de la suite des aventures et de l'exploration ; souhaitons la bienvenue à un certain «M.A.X. 2».

titre Yes my lord

«M.A.X. 2» commence alors que la race humaine passe du statut d'allié à celui de membre de la «Concord». Pour que tout se déroule le mieux du monde, il est tout d'abord nécessaire de procéder à quelques changements, comme régler certains problèmes de discorde sur la planète «Alshand-3» : des humains renégats l'ont illégalement colonisé, et doivent être supprimés pour protéger les ressources «Concord». Vous êtes donc assigné à cette difficile tâche : à savoir nettoyer la zone rebelle incriminée, et replacer le planète «Alshand-3» sous l'égide de la «Concord»… En trois mots : pas de quartiers !

Comme tout jeu de stratégie tout classique, «M.A.X. 2» — Mechanized Assault & Exploration se joue à la souris : car c'est une fois de plus grâce à elle que vous pourrez donner des ordres à vos troupes. Le principe du jeu sera de compléter des missions sur un ou plusieurs nouveaux mondes qui seront mis à votre disposition. Pour ce faire, il ne faudra pas hésiter à procéder à des constructions diverses, et assigner ainsi vos troupes à différentes tâches. Vos terrains d'attaque seront donc des environnements plus ou moins hostiles sur différentes planètes : on retrouvera les classiques plaines campagne, glaciers, forêts, lacs de lave, etc. En plus de vos ennemis, rencontrez un peu de faune locale : ceci donnera un peu de vie à certains environnements parfois un peu trop désertiques.
La mécanique de jeu, pratique et simple, mise en place ici a déjà fait ses preuves par ailleurs : le choix est donc très judicieux. Grâce à des constructeurs, ou des bâtiments conçus pour la construction, vous utiliserez les quelques ressources à collecter grâce aux mines, et les appliquerez à la confection de diverses unités militaires d'attaque/de défense, ainsi qu'à de nouveaux lieux de stockage divers. Vous pourrez aussi appliquer une caméra espion sur le terrain de votre choix, ainsi que mettre des options comme le grillage, le scanner, etc. Repérez également la situation de vos unités grâce au radar sur le côté, qui permet aussi d'afficher l'emplacement de certains minéraux à récolter. Tout se passe en un clic et quelques boutons, la notice est secondaire : on aime.
Vous vous retrouverez donc sur une carte dont les parties visibles sont constamment masquées par un brouillard de guerre — logique — qui vous empêchera de repérer avec une trop grande facilité les unités ennemis — et tout le reste. En effet, il ne faudra pas compter sur une tranquillité constante pour venir à bout de toutes les missions de chaque campagne — 4 au total. Vos divers ennemis que vous découvrirez au fil de l'aventure viendront vous mettre quelques bâtons dans les roues : donnez des ordres à vos unités pour assurer votre défense, mais aussi votre victoire. En plus, n'oublions pas que vous pourrez vous amuser en marge de l'histoire générale puisque le jeu vous propose de participer à des parties au scénario à personnaliser. D'ailleurs, au niveau des modes de jeu, vous seront proposés d'un côté le jeu multijoueurs en ligne (non testé), et de l'autre quelques missions simples en solo.

Assez 'original' : le titre est jouable soit en temps réel, soit au tour par tour. C'est au joueur de choisir les paramètres de la partie avant d'entrer sur le terrain. Ceci peut être un plus judicieux lorsque certaines missions consistent à attendre un certains nombre de tours pour remporter la victoire. Si le jeu en temps réel permet de participer à une partie plus active, le tour par tour, en revanche, sera très utile pour procéder de manière plus stratégique au sein du jeu. Tout dépendra les préférences de chacun, mais au moins tout le monde y trouvera son compte. Bien sûr, tout ne se joue pas non plus sur cet aspect, car il sera aussi possible de décider si le jeu s'interrompt dès qu'une attaque ennemie est sur le point de se produire, par exemple. Les menus d'options, s'ils ne sont pas apparentés à un annuaire, vous permettront tout de même de paramétrer pas mal d'options intéressantes.
Les différentes missions, si elles restent particulièrement banales (détruire base ennemie, construire différents édifices, protéger camp, etc.) vous permettront tout de même de rester un moment devant votre écran. L'avantage c'est que les parties sont assez longues à la base. L'inconvénient : des fois c'est un peu trop lent. Bien sûr, il est souvent possible de paramétrer la vitesse de jeu : mais ne vous laissez pas dépasser ensuite par les évènements qui arriveraient trop vite.

«M.A.X. 2» adopte une vue de dessus qu'il est possible de basculer légèrement sur le côté. Avec des possibilités de zoom, et des icônes assez claires et peu encombrantes, la lisibilité reste très correcte. Les différents menus sont assez simple au final pour que le joueur puisse s'en sortir sans une réelle notice : un réel plus pour s'immerger rapidement dans la partie. On déplorera peut-être l'absence d'un mini-tutoriel qui nous expliquerait, sans rentrer dans les détails, les fonctions de base ; mais étant finalement très facultatif, ce n'est pas un mauvais point en soi. Le graphisme n'est pas très coloré, arborant des teintes un peu 'militaires', mais du coup le tout ne dénote pas avec l'atmosphère générale. L'animation : c'est pas du Disney, mais c'est largement bon pour être jouable ; le scrolling est fluide et rapide, et du coup la jouabilité n'en souffre pas puisqu'elle ne posera pas de problèmes dans son ensemble même en pleine action.
L'ambiance musicale contribue de manière honnête pour que le joueur rentre dans la partie. Pas que ce soit très original, mais les mélodies sombres et inquiétantes sont adaptées au style du soft. Côté bruitage, rien à signaler, c'est du classique : «vroom», «boom boom» etc. Les voix françaises collent à l'ambiance générale, mais si parfois elles ont tendances à faire un peu bizarres. Rien de bien grave, et rien de choquant qui nous ferait détourner le regard de l'écran.
Quant à la durée de vie, elle est d'abord fonction de votre facilité à remplir les objectifs de mission. Ensuite, il faudra faire avec les différents niveaux de difficulté qui impacteront plus ou moins les parties. Au final, que le jeu soit en tour par tour, ou en temps réel, on passera un temps raisonnable sur chacune des mission. Si cela semble parfois même être un peu trop, on prendra son mal en patience pour voir la suite. Pas aussi passionnant que certains «Warcraft» et compagnie, un jeu qui trouvera plus son publique chez les débutants qui n'y connaissent pas grand chose. Le jeu pourra tout de même divertir les autres aussi, mais constitue une bonne entrée en matière dans le monde de la stratégie : «M.A.X. 2» — Mechanized Assault & Exploration est accessible, et ne s'en tire finalement pas trop mal sur le reste.


Voici donc un petit jeu de stratégie sans grande prétention, mais qui se révèle une bonne surprise. Sans être excellente, on se surprendra à accrocher à ce titre assez facilement. Quelques originalités, avec la possibilité de choisir entre un mode tour par tour ou temps réel à chaque mission, et des éléments plus classiques et connus du jeu de stratégie : le titre a opté pour les fonctions les plus simples, mais dont l'efficacité n'est plus à prouver ; constructions, attaques, défenses, possibilité de diriger des unités de plusieurs véhicules, etc., le tout en quelques clics. N'oublions pas que vous pourrez aussi bien suivre le scénario original que refaire l'histoire de «M.A.X. 2» à votre manière à travers les parties personnalisables ou le multijoueurs.
La réalisation du jeu ne fait pas feu d'artifice, mais reste tout de même honorable. L'atmosphère est assez bien retranscrite dans l'ensemble : sans être parfaite, elle est réussie. Le plus important, c'est que même si la durée de vie semble parfois artificiellement un peu trop longue, on s'amusera un moment pour accomplir les différentes missions des 4 campagnes disponibles. On ne reviendra peut-être pas tous les jours sur «M.A.X. 2», mais on le ressortira très certainement assez régulièrement. Le souvenir de ce jeu pourra rester en mémoire pendant longtemps : ce titre possède un petit plus indéniable que certains autres n'ont pas. Une histoire plutôt inexistante banale qui n'est que prétexte à l'existence de «M.A.X. 2», mais un bon petit jeu de stratégie qui plaira beaucoup aux novices — peut-être moins aux pro du genre. Finalement, la moyenne donne un jeu amusant et qui assume parfaitement sa simplicité.

titre Lancement du jeu

Pour lancer la démo, décompressez le fichier d'installation en mode compatibilité Windows 98 / ME + 65356 couleurs. Le jeu se lance selon les mêmes paramètres.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure