Fiche de la compagnie Acclaim Entertainment
NomAcclaim Entertainment
Autres nomsAcclaim Entertainment, Inc. (Etats-Unis), Acclaim Distribution, Inc. (Etats-Unis), Acclaim Entertainment S.A. (France), Acclaim Coin-Operated Entertainment, Inc. (Etats-Unis), Acclaim Entertainment, Ltd., Acclaim Entertainment, GmbH, Acclaim Entertainment Espana SA
PaysEtats-Unis
Création1987
Fin2004
Rôle(s)Développement, Distribution, Edition
Développeur et éditeur américain basé à Glen Cove, New York (1987).

Acclaim Entertainment a produit des jeux pour consoles et micro-ordinateurs personnels, célèbre pour ses adaptations de jeux d'arcade Midway («Mortal Kombat», «NBA Jam») ou l'édition aux États-Unis et en Europe de jeux japonais dont l'éditeur n'avait pas encore d'implantation locale : «Double Dragon» de Technos et «Bust-A-Move» de Taito. Pour autant, avec sa division Acclaim Coin-Operated Entertainment produit également des machines à sous de casino et de foires, connues sous le nom de "ticket redemption games".

La première moitié des années 90 a été pour Acclaim une période faste de croissance par acquisitions : Acclaim Comics Inc. en 1994, Iguana Entertainment Inc., Lazer-Tron Corporation, Probe Entertainment et Sculptured Software, toutes quatre en 1995. Certains des personnages Acclaim Comics les plus célèbres deviendront des jeux vidéos : Turok et Shadow Man sont les plus connus.

L'année 1995 est la dernière année profitable d'Acclaim, puisqu'elle subit de plein fouet la baisse inexorable des ventes pour plateformes 16 bits, une mutation qu'elle n'avait pas anticipé. En mai 1996, Acclaim clôt ainsi son trimestre fiscal par sa première perte, s'élevant "seulement" à 4 millions de dollars, mais résultant d'un chiffre catastrophique, un recul de 42% de chiffre d'affaires, par rapport au même trimestre de l'année précédente. Pour endiguer cette chute vertigineuse, quatre mesures sont prises : arrêter de développer pour plateformes 16 bits, capitaliser sur ses licences les plus profitables (voir Trivia 1), développer des titres accrocheurs pour plateformes 32 bits (voir Trivia 2), mais surtout, diminuer ses coûts de fonctionnement en ayant recours à un licenciement massif de plus de 10% de ses effectifs (voir Trivia 3).

Par ailleurs, Acclaim et Interplay vont lancer blackmArket, une joint-venture et une collection de rééditions uniquement sur le marché européen. Chacun des deux éditeurs cède quatre titres. Interplay cède «Warcraft», «Cyberia», «Dungeon Master 2» et «Descent» alors qu'Acclaim cède «Wrestle Mania», «Bad Mojo», «NBA Jam Tournament Edition» et «Mortal Kombat». Une ouverture à d'autres éditeurs est prévue et le lancement est programmé le 7 Novembre 1996.

Ces mesures ne portant pas leurs fruits immédiatement, Robert Holmes, en tant que président et directeur général prend sur lui la responsabilité de la situation et est contraint à la démission. Il est remplacé dans ses fonctions par Gregory Fischbach, le cofondateur d'Acclaim. Ce dernier doit remettre de l'ordre au sein de la société et promeut à cet effet un certain Jim DeRose à la tête de l'exécutif nord-américain. La fermeture définitive d'Acclaim Coin-Operated Entertainment est l'une des premières mesures à être prise au premier trimestre de l'année 1998. Même si la société avait des projets en cours autour de la technologie Open Arcade d'Intel, tous ses développements en la matière sont stoppés puisque la volonté d'Acclaim est de ne plus s'adresser qu'au marché domestique.

Une réorganisation de l'ensemble des studio de développement est même opérée, et sa division "sports" fait appel à des personnalités présentes à son stand de l'E3 d'Atlanta en 1998 : Brett Favre de la NFL, Keith Van Horn de la NBA ou encore le champion de motocross Jeremy McGrath. Mais c'est une autre personne qui a davantage marqué les mémoires, une "jeune fille abandonnée" qui signe des autographes sous le nom de "Donna D" (voir Trivia 4). Malgré tous ces efforts, les ventes ne suivent plus et la société connaît des difficultés financières à patrir de l'année 2000 et à la fermeture, deux ans plus tard, du studio Acclaim Studios Teesside (ex-Iguana UK) puis début 2004 à la fermeture des autres studios anglais : Acclaim Studios Cheltenham (anciennement, Probe Entertainment) et Acclaim Studios Manchester (anciennement, Software Creations). En septembre 2004, Acclaim est déclaré en banqueroute et les quelques studios américains restants sont fermés. R.I.P.

En 2005, Howard Marcks, ancien directeur général d'Activision, rachète le nom et le logo Acclaim pour créer une nouvelle société, Acclaim Games, dont l'activité principale est la distribution de MMORPGs asiatiques en Amérique du Nord et en Europe.

Son adresse postale (US) : One Acclaim Plaza, Glen Cove, NY 11542.
Son adresse postale (AU) : 96-106 Pelham Street, Carlton, Victoria, 3053.
Son adresse postale (JP) : 3F Minami-Aoyama Building, 1st Floor, 6-11-1, Minami-Aoyama, Minato-ku, Tokyo 107-0062.
Son adresse postale (UK) : Moreau House, 112-120 Brompton Road, Knightsbridge, London SW3 1JJ.
Son adresse postale (DE) : Leuchtenbergring 20, 81677 München.
Son adresse postale (FR) : 12/14 Rond Point des Champs Elysées, 75008 Paris.
Son adresse postale (SP) : New Software Center Company, C/Pedro Muguruza, 6/1st Floor, 28036 Madrid.


Trivia 1
les titres les plus "juteux" d'Acclaim ont historiquement été «Mortal Kombat», «Mortal Kombat II» et «NBA Jam». La société, et c'est je pense un raté, s'est néanmoins débarrassé de la licence «Mortal Kombat» auprès des sociétés américaines Williams et Midway. Elle ne profitera ainsi pas de «Mortal Kombat 3» ni de «Mortal Kombat 4». Pour autant, «NBA Jam Tournament Edition» aura bien une suite avec «NBA Jam Extreme» qui sera naturellement disponible pour Windows 95, consoles PlayStation et Saturn.

Trivia 2
parmi une trentaine, trois titres sont évoqués dans cette optique par un communiqué de presse : «Space Jam», pour DOS, PlayStation et Saturn, doit accompagner la sortie du film éponyme qui fait le buzz grâce aux featurings de Michael Jordan et de Bugs Bunny. «Battlecruiser 3000 A.D.» est lui aussi annoncé, mais il fait figure d'arlésienne, après sept (7) années de développement. Le titre qui fait le plus sensation est néanmoins «Magic: The Gathering - Battlemage», que nous vous proposons sur le site. Annoncé tout comme «Space Jam», pour DOS, PlayStation et Saturn, cette dernière version a finalement été annulée suite à un dépassement de budget. Quant à «Magic: The Gathering - Battlemage», s'il a fait du bruit, ce n'est pas uniquement grâce à la licence Magic, mais aussi parce qu'il a damé le pion à «Magic: The Gathering» de MicroProse Software et ce, malgré un accord passé entre les deux sociétés.

Trivia 3
avant que la direction d'Acclaim ne soit remerciée, 100 personnels des implantations Acclaim des états de New-York, du Texas, de l'Utah et du Royaune-Uni seront purement licenciés, sur un total de 930 salariés. Les licenciements touchent des postes administratifs et non de développement.

Trivia 4
sur la fiche du jeu «Forsaken», vous ne manquerez pas de consulter ses publicités étastuniennes ! Là-bas, le jeu bénéficie également d'un boitage avantageux, alors qu'en Europe, il est franchement plus triste ... Acclaim ne semble jamais avoir dévoilé l'identité complète de la personne en question (à défaut d'autre chose, je me suis tapé tous ses communiqués de presse). Après quelques recherches assez ardues et pénibles (nan, je déconne), la demoiselle abandonnée en question serait un modèle de romans-photo et de séries soft. On retrouve ses photos sur des sites archivés parfois un peu louches, ainsi que des vidéos de présentation d'elle et de sa famille, tout aussi louches. Assurément, elle évolue au sein d'un micro-climat si favorable qui l'oblige à porter des maillots de bains fortement échancrés ! Comme nous ne mangeons pas de ce pain là, je ne propose aucun lien, mais comme Acclaim n'a pas crédité son modèle, je le fais à sa place : Donna DeCianni.

Catalogues

Médias

Article dans ACE n°9 (6/1988) p033
News dans Joystick n°14 (3/1991) p018
News dans Génération 4 n°33 (5/1991) p159
News dans Joystick n°25 (3/1992) p011
Reportage dans ASM n°6 (6/1992) p124
News dans Joystick n°40 (7/1993) p031
News dans Joystick n°41 (9/1993) p016-017
Reportage dans Génération 4 n°67 (6/1994) p028
News dans Joystick n°50 (6/1994) p012
News dans Joystick n°52 (9/1994) p009
Article dans PC Format n°36 (9/1994) p014
News dans Joystick n°57 (2/1995) p022
News dans Joystick n°59 (4/1995) p013
News dans Génération 4 n°77 (5/1995) p020
News dans Joystick n°61 (6/1995) p009
Reportage dans Play Time n°6/95 (6/1995) p020
News dans Joystick n°65 (11/1995) p015
News dans Joystick n°65 (11/1995) p020
News dans Génération 4 n°83 (12/1995) p026
Article dans Génération 4 n°86 (3/1996) p074
News dans Joystick n°72 (6/1996) p011
Article dans PC Player n°17 (11/1996) p056
News dans Joystick n°77 (12/1996) p026
News dans Joystick n°83 (6/1997) p026
News dans Joystick n°88 (12/1997) p024
Interview dans Edge n°59 (6/1998) p022

Compilations








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure