Carriers at War
Année
1992 (Sortie FR)
Systèmes
systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
569 votes


titre Présentation

«Carriers at War» est un remake du soft du même nom sur Apple II, publié lui aussi par SSG (à ne pas confondre avec SSI), et qui bénéficie d'une réalisation similaire à «Warlords» (graphismes haute résolution, gestion de la carte son). Ce wargame retrace 6 batailles de la guerre du Pacifique : Pearl Harbour, Coral Sea, Midway, Eastern Solomons, Santa Cruz, Philippine Sea. Pas de tours ou de cases hexagonales, le temps avance par tranches de 5 minutes, avec la possibilité de l'interrompre à tout moment.

La première tâche consiste à répartir les rôles au sein des deux camps (américain et japonais) : chacun d'eux a un commandant de base et au moins un commandant de porte-avions (le nombre varie selon les scénarios). Chaque rôle peut être joué par un humain ou par l'ordinateur : cela laisse le choix entre un contrôle total ou partiel du camp choisi, et le jeu seul ou à plusieurs devant l'écran. Les bases disposent d'avions que l'on doit envoyer en repérage, en leur indiquant les directions à suivre. Il faut également les ravitailler au retour. Il y a plusieurs modèles d'avions, certains adaptés aux bombardements, d'autres au ravitaillement. Les porte-avions peuvent être déplacés directement en pointant une destination. Ils doivent faire l'objet d'une attention particulière : ce sont en effet les cibles à détruire pour remporter une partie.

Lorsque les avions et les porte-avions se déplacent, ils envoient des rapports chaque fois qu'ils repèrent quelque chose de suspect. C'est là que le jeu devient subtil : l'exactitude de ces rapports varie selon plusieurs facteurs. La nuit et les mauvaise conditions météo nuisent à la fiabilité des rapports et à leur longévité. Il faut donc les traiter assez rapidement en envoyant plusieurs avions, c'est alors que la validité du repérage est confirmée ou non. Si c'est une cible ennemie, on pourra planifier un bombardement simple ou concerté (un peu plus long à mettre en place). Là encore, lors du bombardement (animé à l'écran), le souci du détail est poussé, un incendie sur un porte-avions peut se propager s'il n'est pas éteint rapidement. L'ordinateur ne joue pas de façon prévisible et peut lui aussi être trompé par des rapports imprécis.

En l'absence de manuel, je ne peux pas détailler «Carriers at War» plus que cela, d'autant que l'interface et les abréviations utilisées ne sont pas claires, mais la place qu'il a obtenu au classement Computer Gaming World des 150 meilleurs jeux sur micro en 1996 laisse penser qu'il devrait plaire aux amateurs de stratégie maritime, et notamment à ceux qui ont apprécié son concurrent «Harpoon».


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier CAW.BAT.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure