Operation Panzer
Titre américain
Panzer General II
Année
1997 (Sortie US)
Distribution (France)
Distribution (Espagne)
Systèmes
systeme
Multijoueurs
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
737 votes


titre Présentation

«Panzer General» avait connu un gros succès en 1994 chez les adeptes des wargames, ce qui avait motivé SSI à sortir en l'espace de deux ans plusieurs jeux basés sur le même moteur mais dans des univers différents. Il faudra attendre 1997 pour en voir la suite officielle. Attention, je ne parle pas du jeu européen «Panzer General II», qui n'est autre que «Allied General» et que les distributeurs européens ont dû juger bon de traduire ainsi car il couvrait le même conflit que «Panzer General» (mais dans l'autre camp). Le vrai «Panzer General II» a donc dû être rebaptisé «Operation Panzer» en Europe pour éviter la confusion (c'est raté !).

Comme son prédécesseur, «Operation Panzer» se déroule donc pendant la Deuxième Guerre Mondiale et propose cinq campagnes (deux allemandes, une anglaise, une américaine et une russe), ainsi que des missions indépendantes, un éditeur de missions, et des parties à plusieurs que ce soit en réseau ou par courrier, comme du temps d'avant Internet. Il n'y a donc aucune inquiétude à avoir sur la durée de vie. Chaque mission fait intervenir deux camps ou plus et doit être achevée en un nombre défini de tours de jeu. Le taux de réussite d'une mission permet de remporter plus ou moins de points de prestige qui permettent d'obtenir du renfort, d'améliorer ses unités ou de donner des compétences spéciales aux unités "leaders".

Les auteurs ont cherché à respecter au maximum la réalité historique, que ce soit au niveau du terrain et de ses reliefs, du nombre des unités présentes, de leur disponibilité et de leurs caractéristiques. Par exemple, les tanks russes sont redoutables à courte portée, mais médiocres à distance moyenne, alors que c'est le contraire pour les chars allemands. Graphiquement, c'est magnifique : on a vraiment l'impression d'observer une carte topographique en gros plan, avec des unités à l'échelle. Les musiques sont adaptées à chaque camp, l'intelligence artificielle est bonne et tous les textes ont été traduits en français. «Operation Panzer» prouve ainsi que les wargames par tour pouvaient encore résister face aux jeux de stratégie en temps réel qui pullulaient déjà à l'époque, même si ces derniers ont fini par devenir la norme.


titre Lancement

«Operation Panzer» fonctionne parfaitement sous VirtualPC + Windows 98.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure