The Dark Eye
Année
1995 (Sortie FR)
Développement
Distribution (Etats-Unis)
Systèmes
systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
426 votes


titre Présentation

Aux alentours de l'année 1993, un outil s'est imposé progressivement dans le monde de jeu vidéo sur PC : Macromedia Director. Ce logiciel permettait de créer des présentations interactives contenant tous les formats multimédias les plus courants (vidéos, son, animations pré-calculées, images fixes), et pouvait donc servir à créer des jeux qui ne nécessitent pas d'animations calculées en temps réel. Il était facile à prendre en main, très adapté aux logiciels culturels ou ludiques sur CD-Rom, qui étaient souvent volumineux, et surtout compatible à la fois Windows et Mac, ce qui permettait fréquemment de stocker les deux versions sur un même CD. L'outil a été donc été rapidement adopté par tous les grands groupes de médias qui se sont lancés sur le marché du CD-Rom, et cela a donné naissance à toute une vague de jeux pas toujours très riches (car constitués d'images fixes avec de multiples zones cliquables), mais très sophistiqués d'un point vue ergonomique et esthétique. En voici un exemple parfait.

«The Dark Eye» est un jeu d'aventure basé sur l'oeuvre d'Edgar Allan Poe. Il permet de revivre plusieurs de ses nouvelles à travers les points de vue de leurs principaux protagonistes. On se déplace dans un très grand manoir à la manière de «Myst», tout en croisant des personnages représentés par des marionnettes créées spécialement pour le jeu. L'histoire est parfois interrompue par des scènes non interactives, comme la lecture du "Masque de la mort rouge" par William Burroughs. Autant le dire tout de suite : esthétiquement, «The Dark Eye» est un bijou rarement égalé. L'idée d'utiliser des marionnettes est judicieuse et novatrice, l'ambiance est macabre à souhait. Mais en tant que jeu, «The Dark Eye» est aussi très limité. Bien sûr, il était impensable de ré-écrire l'oeuvre de Poe ou d'ajouter des rebondissements. Le joueur n'a d'autre choix que de guider les personnages vers leur destin (à ce titre, leur représentation sous forme de marionettes prend une signification particulière). A chaque instant, seul un clic sur une zone bien précise fait avancer l'histoire, les autres zones déclenchent simplement des visions et des hallucinations. On sort donc de «The Dark Eye» à la fois marqué par l'histoire et la beauté du jeu et déçu par son manque de profondeur. Les critiques étaient d'ailleurs partagées à sa sortie : soit très élogieuses, soit mitigées. Le test était même parfois rangé dans la section "culture". A chacun de se faire son opinion.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure