Fiche de la compagnie Inscape
NomInscape
PaysEtats-Unis
Création1995
Rôle(s)Développement, Edition
Développeur américain basé à Los Angeles, California (1994).

Co-entreprise entre Warner Music Group et Home Box Office, Inscape est dirigé par un certain Michael L. Nash. Ce dernier, transfuge de la société américaine The Voyager Company, a récidivé (voir Trivia 1) pour le premier titre d'Inscape : «The Residents' Bad Day on the Midway» (1995), comme son nom l'indique, avec The Residents, un collectif d'artistes californiens avant-gardistes.

Comme tout ce qui sort des chemins battus a tendance à être encensé par la presse, la critique de ce premier titre est dithyrambique et va conforter la société à produire des CD-ROM dans une thématique étrange ("quirky" dit-on dans la langue de Shakespeare), et qui sera en quelques sortes la marque de fabrique de la société. A raison ou à tort ? L'avenir nous le dira (j'aime cette expression qui permet de voir venir, et tenir son lectorat en haleine, ou pas) (second degré). Bref, citons la critique condensée du magazine américain CD-ROM Today : "One of the Top Ten Discs of All Time". C'est peut-être un tout petit peu exagéré, mais ça donne tout de même une idée de l'intérêt suscité par ce type de productions au milieu des années 90.


Au moment de son rachat par la société américaine Graphix Zone, il y a, pourrait-on dire, un peu de crachage dans la soupe quand on se roule par terre et s'extasie (voir Trivia 2) de cette nouvelle appartenance. Effectivement, du temps de la tutelle Warner Music Group, on avait du mal à exprimer ses idées, qui étaient finalement perdues dans les dédales d'une mégacorporation. Désormais, avec une tutelle plus légère ainsi que des intermédiaires moins nombreux, les talents s'exprimeront davantage et plus efficacement, afin de répondre sans délais aux attentes du marché. Pour ne rien gâcher, les synergies possibles avec Graphix Zone, en termes de contenus, sont de bonne augure (voir Trivia 3). Vu de l'extérieur, le mariage semble d'autant plus parfait que Graphix Zone rachète l'ensemble de l'équipe Inscape. De son côté, Graphix Zone a aussi intérêt à mettre la bague au doigt d'Inscape puisque son catalogue, pourtant déjà bien fourni, ne contient aucun jeu. Inscape devient donc la division "jeux" de Graphix Zone qui diversifie et complète ainsi son offre. D'autres acquisitions sont même évoquées à ce moment et parmi les candidates, on trouve le nom de GTE Interactive Media. Si GTE n'existe déjà plus, qu'à cela n'en tienne, les projets qu'elle a laissé en plan pourront désormais être repris.


Trivia 1
pour la société Voyager, Michael L. Nash avait produit, «The Residents: Freak Show», un CD-ROM un peu bizarre traitant des expositions de "monstruosités de la nature" ... utilisant la thématique musicale de l'album "Freak Show" des Residents.

Trivia 2
j'ai les noms, mais ça ne se fait pas de dénoncer.

Trivia 3
rappelons que Graphix Zone est avant tout un éditeur de contenus et dispose de licences exploitables comme «Tales from the Crypt», «Wheel of Fortune» ou encore «Jeopardy».

Médias

News dans Génération 4 n°99 (5/1997) p034

Jeux développés
Jeux édités








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure