F-15 Strike Eagle III
Année
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.74
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
381 votes


titre Présentation

En 1992, on avait la très nette impression qu'en matière de simulation, MicroProse s'endormait sur ses lauriers. «F-117A» et «ATAC» n'avaient rien d'exceptionnel. «Falcon 3.0» allait bien plus loin et «Comanche : Maximum Overkill» repoussait les limites techniques des moteurs 3D. Il était temps de réagir. Et pour cela, quoi de mieux qu'un nouvel épisode d'une série-phare ? Le projet «F-15 Strike Eagle III» a été supervisé par le vétéran Andy Hollis (ce sera son dernier jeu pour MicroProse avant de rejoindre Origin). Les progrès techniques sont notables : il y a du mapping au sol et dans le ciel, ainsi qu'un effet de brume dans les nuages. Les appareils restent en 3D surfaces pleines, mais vu leur niveau de détail, ce n'est pas bien grave. «F-15 Strike Eagle III» dame ainsi le pion à «Strike Commander», avec près de six mois d'avance. C'était d'ailleurs un regret exprimé par Chris Roberts dans le manuel de «Strike Commander» : en présentant le jeu trop tôt au CES de 1991, il avait montré qu'il était déjà possible de réaliser ce type de 3D sur PC et avait incité sans le vouloir ses concurrents à le suivre et à terminer leurs jeux avant le sien - nul doute que «F-15 Strike Eagle III» en a profité. Autre option nouvelle dans la série, et empruntée à «Falcon 3.0» : le jeu en réseau par modem, que ce soit en duel, en coopération ou dans le même avion (un joueur au pilotage, l'autre à la visée).

La seule chose qui ne change pas beaucoup, c'est le camp ennemi. «F-15 Strike Eagle III» propose trois théâtres d'opérations, toujours dans les mêmes coins du monde : le Moyen-Orient (l'Irak - comme c'est étonnant), l'Amérique du sud (Panama), et l'Asie (Corée du nord). La topographie et les infrastructures ont été scrupuleusement reproduits, notamment le ministère de la Défense et le palais de Saddam Hussein en Irak, qu'il faudra - paraît-il - détruire au cours d'une mission. Pour affronter des adversaires un peu plus originaux, on repassera - sur ce point, «Strike Commander» se démarquera. Par rapport à ses concurrents, «F-15 Strike Eagle III» n'est pas le plus pointu des simulateurs, «Falcon 3.0» reste indétrônable. C'est néanmoins un simulateur de haut vol, qui profite à fond du matériel de l'époque - processeurs 486, cartes VGA, carte-sons et double joystick Thrustmaster.


titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier F15.COM.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure