Indiana Jones and the Last Crusade - The Action Game
Année
1989 (Sortie FR)
Développement
Développement
Edition
Distribution
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0,58
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
526 votes




titre Présentation

«Indiana Jones and the Last Crusade - The Action Game» est sorti dans la foulée du troisième opus des aventures cinématographiques d'Indiana Jones, en 1989, quasiment simultanément avec «The Graphic Adventures». Le premier devait privilégier l'action, en misant sur un jeu de plate-formes, et le second devait montrer le savoir-faire des studios de George Lucas en terme de rivalité avec Sierra.
Et si les aventures graphiques ont connu un succès international, vous avouerez que le jeu d'action est resté davantage confidentiel. Tâchons de savoir pourquoi.


titre Quatre niveaux à franchir en un quart d'heure

Le jeu reprend les moments forts du film, et se décompose en quatre niveaux.

  • La Croix de Coronado
  • : C'est le niveau le plus long. Vous devez trouver la relique de la croix, en parcourant un réseau de galeries souterraines, en sautant de plate-formes en plate-formes, avec des cordes pour jouer à Tarzan, par-dessus des nappes d'eau et en évitant les tirs d'ennemis à la gâchette facile, ou des poignards qui volent, envoyés par des desperados dévoyés.
    Les stalactites vous menacent, et il faudra récupérer les recharges pour votre fouet (!) et des torches pour vous repérer.
    Lorsque vous aurez la fameuse croix, vous vous enfuirez à bord d'un train, en sautant de wagons en wagons. Mais comme vous voyagez avec des animaux de cirque, il faudra éviter les cornes de rhinocéros et les girafes curieuses, qui surgissent sous vos pieds de façon aléatoire.

  • Le Château de Brunwald
  • : Le principe reste identique, mais il faut trouver le chemin à travers des catacombes sordides, entre des pots de feu qui tombent des plafonds et des rats qu'il faut éviter en sautant par-dessus eux. Une relique à récupérer, une sorte de blason.

  • Le Zeppelin
  • : Entre les Nazis qui virevoltent et vous recherchent, vous allez chercher à dérober une relique et trouver le chemin vers le petit monoplace qui vous permettra de vous échapper.

  • Le Saint Graal
  • : Des sauts à doser par-dessus des fossés, des pièges, pour atteindre la coupe sacrée.

Pour tout joueur qui mémorise les sprites et les pièges, le jeu peut se finir en un quart d'heure, d'après les diffèrents commentaires que vous lirez sur la toile. Mais quand on ne connaît pas le jeu, ne comptez pas vous en sortir à si bon compte!


titre Conclusion

Le jeu est sorti à quelques semaines d'intervalle du précédent opus, «Indiana Jones and the Temple of Doom», sorti depuis 1985 sur l'arcade, et adapté pour les PC en 1989 seulement. Alors oui, les graphismes du Temple of Doom peuvent apparaître dépassés, mais j'ai préféré cette version à ce jeu, censé être à la pointe des graphismes de la fin des années 1980.
En version EGA à 16 couleurs ou VGA à 4 couleurs, vous allez sans doute trouver que les graphismes accusent leur âge. Et personnellement, j'ai eu une préférence pour la version en 4 couleurs, qui sonnait davantage "rétro-gaming".
Pour le reste, le jeu m'aura paru d'une difficulté monstre: on perd de l'énergie en se cognant aux objets, et il est difficile d'éviter les objets qui vous tombent dessus en rafales, alors que vous subissez des attaques de la part de vos ennemis.
Le fouet se "recharge" avec l'objet du fouet, que l'on trouve au gré de nos péripéties. Chaque recharge procure cinq coups de fouet. Et en l'absence de fouet, la barre espace vous donne le droit d'utiliser vos poings. A condition d'avoir un bon timing. Ah, et ne comptez pas sur des pistolets, ils sont présents dans le film, mas pas in-game.
Un jeu qui, avec une difficulté bien dosée et un système de sauvegardes, aurait été bien plus addictif. En ce qui me concerne, après trois soirées passées à recommencer le jeu au début du premier niveau, en raison d'un gameplay approximatif et d'une difficulté presqu'aussi forte que pour «Ghosts'n Goblins», j'ai raccroché mes crampons et ai bouclé cette fiche. Ce soir, je me sens fâché avec Indiana Jones. Mon clavier aussi!


titre Lancement

Le jeu a été testé sous D-Fend Reloaded. Aucun bug à signaler.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure