Olympic Soccer
Année
1996 (Sortie FR)
Genre
Développement
Edition
Distribution (Italie)
Systèmes
systeme
Multijoueurs
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
504 votes


titre Présentation

On l'a vu avec «Olympic Games», U.S. Gold a obtenu la licence pour l'adaptation des jeux olympiques d'Atlanta 1996 sur micros. Or, 1996, c'est aussi l'année du Championnat d'Europe, et là c'est Gremlin qui a décroché les droits d'adaptation. Comment faire malgré tout pour exploiter une licence juteuse à moindres frais ? U.S. Gold a eu la révélation : sortir un jeu appelé «Olympic Soccer», qui pourrait aussi bien attirer les (nombreux) fans de foot que profiter de l'engouement pour les JO. On peut dire que c'est joué assez finement, mais hélas, l'opportunisme du projet saute rapidement aux yeux. Tout d'abord, du point de vue sportif, «Olympic Soccer» est on ne peut moins rigoureux. L'épreuve masculine de football des JO accueille seulement 16 équipes nationales triées sur le volet; elles doivent avoir remporté une compétition locale pour être sélectionnées (à l'exception du pays hôte, les Etats-Unis, qui est qualifié d'office). U.S. Gold a dû juger que 16 équipes, c'était un peu maigre; «Olympic Soccer» en propose donc 33. Gros problème : cette sélection est totalement déséquilibrée. Afin de ne vexer aucun client potentiel, les pays occidentaux sont sur-représentés. On compte ainsi pas moins de 23 "pays" européens, et je mets "pays" entre guillemets car l'Irlande du nord, l'Ecosse et le Pays de Galles ont chacun leur propre équipe ! Pas de doute, c'est bien un jeu anglais ! L'Afrique est totalement absente, alors qu'elle comptait trois pays dans la compétition : le Ghana, la Tunisie et le Nigéria, qui remportera finalement la médaille d'or, devenant ainsi le premier pays africain champion olympique de football. Sacré flair, U.S. Gold ! Les noms des joueurs ne correspondent pas non plus à la réalité, l'équipe de France est donc constituée de parfaits inconnus du nom de Fraysee, Moget ou Villemure. Dernière faille embarrassante : cette édition 1996 des jeux olympiques d'été fut la première à intégrer une épreuve de football féminin. U.S. Gold a raté l'occasion de proposer le premier jeu de foot sur micros proposant des équipes féminines; visiblement, les programmeurs n'en avaient cure et ont fait le strict minimum.

Tout comme «Olympic Games», «Olympic Soccer» présente des sportifs en 3D à grosses facettes. Comme ils sont généralement vus d'assez loin, c'est nettement moins gênant ici. Pour accéder au menu des options en pleine partie, il faut apputer sur 'Tab'; de là, vous pourrez notamment régler la vue (angle par rapport au sol, point de vue, caméra fixe ou non). En effet, on ne peut pas choisir une vue prédéfinie à la volée, et c'est assez regrettable. Autre défaut : l'ordinateur ne joue pas très bien. Les joueurs font un peu n'importe quoi, ils font des coups de pied retournés en plein milieu du terrain ou font sortir bêtement la balle. Pour le reste, la réalisation de «Olympic Soccer» est comparable à celle de «Olympic Games», avec apparemment nettement moins de bugs. Sinon, pas de surprise, «Olympic Soccer» n'est pas très enthousiasmant et ne faisait pas le poids face à «FIFA Soccer 96» ou «Actua Soccer».


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier INSTALL.BAT de l'image-disque. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et lancez SOCCER.EXE.
SETUP.EXE permet de reconfigurer le son.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure