Olympic Games
Année
Genre
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
383 votes


titre Présentation

Il fut un temps où les éditeurs se bousculaient au portillon sortir des jeux de sports olympiques tous les quatre ans, au moment adéquat. Mais au milieu des années 90, les mêmes éditeurs semblaient avoir compris que compiler une quinzaine d'épreuves superficielles n'intéressait plus grand-monde, et qu'il valait mieux approfondir chaque sport séparément. Le seul éditeur qui ne l'a pas compris, c'est U.S. Gold, qui nous propose donc «Olympic Games» pour les jeux d'été d'Atlanta en 1996 - ce sera leur dernier jeu avant que la marque U.S. Gold disparaisse définitivement, engloutie par Eidos Interactive. «Olympic Games» propose pas moins de quinze épreuves, et comme on peut s'en douter, elles se ressemblent souvent beaucoup. En voici la liste par type :
- 100m, 400m, natation : pas de surprise, comme au temps des jeux Epyx, il faut appuyer en rythme sur les trois boutons pour avancer le plus vite possible.
- Saut en hauteur, saut en hauteur, saut en longueur, triple saut : un peu comme les précédents, mais on court moins longtemps, et il faut déclencher le saut au bon moment.
- Javelot, disque, marteau : il faut prendre de l'élan et envoyer le projectile aussi loin que possible.
- Haltérophilie : encore une épreuve de frappe acharnée des boutons.
- Escrime : cette fois, il faut toucher l'adversaire avant qu'il ne vous touche. La manche s'arrête alors immédiatement. C'est évidemment moins drôle que les duels de «Pirates! Gold».
- Tir au pistolet, tir à l'arc : il faut viser la cible et tirer. Dans la première épreuve, on n'a que quelques secondes pour tirer avant de passer à la cible suivante; dans la seconde, on peut prendre son temps, mais il faut tenir compte du vent.
- Ball-trap : un peu comme les précédentes, mais cette fois il faut viser des cibles mouvantes.

On l'aura compris, les épreuves ne sont guère passionnantes, ce qui était amusant sur Apple II et C64 ne l'est pas toujours sur Pentium, même lorsque la réalisation a évolué. De ce point de vue, c'est plutôt correct : commentaires audio digitalisés, animation rapide. Curieusement, les personnages sont en 3D polygonale sans textures : c'est un choix comme un autre, mais le choix des couleurs sur les faces des objets 3D est parfois malheureux (les nageurs en gros plan sont par exemple d'une redoutable laideur). A titre de comparaison, c'est moins réussi que la 3D de jeux SEGA comme «Virtua Cop». Déjà moyen à la base, «Olympic Games» est entâché par des bugs et des lourdeurs d'interface héritées des consoles qui ne font que confirmer l'impression que le jeu a été développé à la va-vite pour sortir à temps avant l'été 1996. Par exemple, en théorie, le menu des options permet de changer le nom des participants. Ce nom ne peut faire que trois lettres, qu'il faut faire défiler une par une (serait-ce trop demander d'exploiter les touches du clavier ?), et en pleine sélection, le programme s'interrompt et passe à la démo automatique ! Autre problème quand on veut quitter une épreuve : les programmeurs ont dû trouver que le choix de la touche 'Echap' était trop pratique et évident et ont préféré conserver le sytème pour consoles, à savoir 'F1' (pause), puis 'F2' (select), puis encore 'F1' pour valider son choix. Bref, on se passera aisément de ce «Olympic Games»; mieux vaut installer un émulateur Apple II et se lancer un bon vieux «Summer Games».


titre Lancement sous DOSBox

Exécutez le fichier INSTALL.BAT de l'image-disque. Après l'installation, allez dans le répertoire créé sur le disque dur virtuel et exécutez OGAMES.BAT.
SETUP.BAT permet de reconfigurer le son.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure