The Amazing Spider-Man
Année
1990 (Sortie FR)
Edition (Europe)
Edition (Etats-Unis)
Distribution (France)
Distribution (Etats-Unis)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
109 votes


titre Présentation

«The Amazing Spider-Man» est le fruit d'une collaboration entre deux sociétés séparées par l'Océan Atlantique : Paragon Software aux Etats-Unis, Oxford Digital Enterprises en Angleterre. On ne sait pas trop comment l'idée leur est venue, cela pourrait être une initiative de leur éditeur commun en Europe, Empire - qui pourrait également être à l'origine de l'association entre The Assembly Line et Lucasfilm Games sur «Pipe Mania». Bref, Paragon avait les droits d'adaptation des héros Marvel Comics, Oxford Digital Enterprises s'est occupé du développement, et tout ce petit monde a communiqué par modem. Il ne fauit d'ailleurs pas longtemps pour sentir que «The Amazing Spider-Man» est un jeu anglais, tant on y perçoit l'influence des jeux de plateformes des années 80, les «Manic Miner», «Jet Set Willy» et autres «Pyjamarama», ces jeux composés d'un seul niveau occupant plusieurs dizaines d'écrans fixes, dont il fallait faire le plan pour avoir une chance d'en voir le bout.

Dans «The Amazing Spider-Man», l'homme-araignée doit venir à la rescousse de l'actrice Mary Jane, piégée par Mysterio dans un immense studio de cinéma bourré de pièges et d'ennemis plus ou moins malins et souvent familiers (RoboCop, R2D2, une momie, un lézard géant...). La plupart des écrans contiennent des leviers et manettes à actionner pour libérer des passages - ou déclencher des pièges, cela arrive. Il ne faut pas hésiter à bien noter les liens entre un interrupteur et son action, car il semble tout à fait possible de se retrouver coincé. Tout contact avec un ennemi ou une surface dangereuse fait baisser votre niveau d'énergie - votre portrait à droite se transforme petit à petit en squelette - et vous n'avez qu'une vie. Spider-Man a deux pouvoirs importants dont vous allez avoir rudement besoin. Le premier, c'est votre fil d'araignée : il immobilise les ennemis quelques secondes et permet de déclencher un interrupteur à distance ou d'accéder à une paroi en hauteur. Il suffit d'appuyer sur la barre d'espace, puis sur la direction du tir. Avec un tir en diagonale, vous pouvez tenter de vous balancer, mais les mouvements sont moins bien modélisés que dans «Fury of the Furries» : vous ne pouvez pas vous déplacer le long du fil, et ce dernier se rompt au moindre contact (ou si vous rappuyez sur 'Espace'). L'autre pouvoir, c'est la faculté de marcher sur les murs, et là un petit temps d'entraînement sera nécessaire. Une fois accroupi, Spider-Man peut se déplacer le long des parois, il suffit d'utiliser les touches de direction dans le sens absolu, et non relatif au personnage. Que vous soyez au sol ou au plafond, la touche 'droite' vous déplace vers la droite de l'écran. Si, toujours accroupi, vous arrivez à l'extrémité droite d'une plateforme, il faut appuyer sur 'bas' pour que Spider-Man pivote et poursuive sa route à la verticale. Pensez aussi à utiliser les diagonales pour marcher sur les escaliers. On se fait vite à ces manipulations, indispensables pour certains passages très délicats, mais Spider-Man aura parfois tendance à ne pas faire exactement ce que l'on attendait de lui. Autre précision importante : certaines parois verdâtres sont impraticables pour vous ou votre fil, d'autres vous feront glisser. Tout cela a l'air compliqué, mais heureusement les auteurs ne sont pas complètement sadiques et ont prévu des aires de repos : les salles avec un clap de cinéma géant. Non seulement vous régénérez votre énergie en marchant sur les cristaux bleus au sol, mais vous sauvegardez également votre position en activant le clap, et vous pourrez revenir ici par le menu d'accueil si vous perdez ou quittez la partie. Attention, la position est perdue si vous quittez le programme.

En 1991, les jeux d'action correctement adaptés sur PC n'étaient pas bien nombreux. «The Amazing Spider-Man» a aidé à combler cette lacune. Il faut dire que comme pour «Prince of Persia», l'absence de scrolling facilite grandement les choses. Cette version PC est très proche de la version Amiga, on peut néanmoins déplorer la disparition de la séquence d'introduction (pas très belle, mais tout de même) et la musique très vite fatigante. «The Amazing Spider-Man»  est un jeu modeste mais assez réussi, au maniement original, qui devrait convenir aux amateurs de jeux de plateformes compliqués.

titre Lancement sous DOSBox

Lancez le fichier SPIDEY.EXE.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure