Eric the Unready
Année
1993 (Sortie FR)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
23 votes




titre Toile de fond

Depuis 1987, le Point & Click est devenu la seule façon de concevoir les jeux d'aventure. Il y eut bien quelques expériences alternatives comme «The 7th Guest», mais elles ne furent ni légion ni forcément couronnées de succès. Les joueurs s'étaient bon an mal an habitués à cet état de fait. Il faut dire que les productions de plus en plus abouties faisaient du jeu d'aventure un classique de rayons de tout bon revendeur de jeux vidéos. C'est Sierra Online qui occupait alors le haut du pavé et qui définissait les standards tant graphiques que scénaristiques. Face à ces productions bon enfant, d'autres éditeurs misaient sur un ton décalé. Ce fut par exemple «Bargon Attack» sorti en 1992. De l'autre côté de l'Atlantique, Legend Entertainement Company s'était engouffré dans le créneau. Coup sur coup, l'entreprise américaine allait sortir «Companions of Xanth» puis «Eric the Unready». Si «Companions of Xanth» n'était pas pleinement convaincant malgré de bons moments, «Eric The Unready» fut lui acclamé par la critique et proclamé « jeu de l'année » pour la catégorie aventure.

titre Le jeu

Fan de Don Quichotte, bienvenue dans le monde d'Eric. L'introduction vous en donne le ton sous forme de saynètes mettant en scène notre chevalier aussi valeureux que stupide. Qu'il s'essaye à jouter contre un adversaire, et il lui faudra consulter un manuel avant de se lancer ! De toute manière, sa lance s'est prise dans un pommier, il fait tomber par accident son adversaire. Eric est victorieux ! Enfin, en empalant au passage son instructeur. La suite n'est guère mieux : Eric met le feu au château... Évidemment, les quêtes qui vous seront désormais attribuées ne sont pas celles d'un héros conventionnel.

Le ton est donné. La trame de fond est un mélange grotesque de plusieurs contes (Blanche-Neige...) et les quêtes sont invraisemblables. Ah bon il faut embrasser un cochon pour le transformer en princesse ? Ça change des crapauds !

Ne cherchez pas plus loin une once de cohérence ou de scénario grandiloquent : nous sommes là pour incarner un anti héros qui sabrera au passage tous les codes du jeu d'aventure. C'est la force et la limite de ce titre. Bien conçu techniquement, le jeu mérite assurément le détour.

titre Avis

A l'image de «Companions of Xanth», le titre se veut un vrai pavé dans la mare d'un point de vue scénaristique. Indubitablement, il mériterait le titre de "Don Quichotte du jeu d'aventure". Si du point de vue du contenu, les concepteurs se sont et nous ont amusé, force est de constater qu'il n'en est pas de même du point de vue du gameplay. A l'image d'«Orion Burger», le jeu est plaisant voire décapant mais faute d'innovations dans la manière d'imaginer le "pointer et cliquer", il est un tantinet trop rigide. On se retrouve à devoir faire avec les passages obligés envisagés par les créateurs comme si l'idée d'un monde ouvert où l'aventure pourrait se clore de différentes manières n'était pas envisageable. C'est ce qui a empêché le titre de passer de bon jeu à celui de légende du jeu vidéo.

titre Lancement

Utilisez DOSBox ou D-Fend Reloaded pour exécuter le jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure