LA Law
Année
1992 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
722 votes


titre Déclarations préliminaires

Pendant 8 saisons de 1986 à 1994, la série américaine LA Law raconta la vie d’un cabinet d’avocats de Los Angeles. Même si le feuilleton ne devint pas culte, sa popularité fut suffisante pour envisager le passage à d’autres médias, comme le jeu vidéo. Capstone, spécialiste du genre («Home Alone», «The Dark Half», etc), publia donc en 1992 «La Law the Computer Game », réalisé par Synergistic Software.


titre La parole est à la défense

Le jeu est sorti en France et, à ce titre, comporte une notice d’installation et d’utilisation en français. Il fonctionne très facilement sous DOSBox. Après le générique et la présentation, vous sélectionnez parmi les trois nouveaux assistants de la firme celui que vous incarnerez et l’on vous propose votre premier cas  "The wrathful race"  : lors d’une course entre deux voitures sur Mulholland Drive, les deux véhicules se sont heurtés. L’un d’eux a franchi la rambarde de sécurité, le choc a tué son conducteur sur le coup, l’autre chauffard s’est enfui… Vous représentez le conducteur survivant. Étant donné que ce cas ne rapportera que peu d’argent à votre cabinet, c’est l’affaire idéale pour un débutant. Son dossier vous attend sur votre bureau, sa lecture attentive vous suggérera quelques pistes que vous pourrez explorer à loisir pendant les neuf heures de préparation qui vous sont imparties. Votre accessoire principal est le téléphone, il vous permet de contacter les protagonistes de l’affaire pour peu que vous possédiez leur numéro si vous l’avez découvert dans le calepin fourni à cet effet dans la boîte du jeu (c’est l’unique protection contre le piratage). Vous solliciterez ensuite les avis éclairés des autres avocats. De témoignage en témoignage, vous obtiendrez une vision plus claire des tenants et aboutissants de l’affaire. Au bout de neuf heures, moins si vous avez terminé avant, votre affaire passe au tribunal où, face à l’accusateur, vous défendrez votre client. À la suite des déclarations préliminaires, les témoins de l’accusation et de la défense défileront à la barre, l’occasion pour votre adversaire et vous de les interroger. L’avancée de votre enquête déterminera le nombre de témoins favorables dans votre affaire. Si vous gagnez le procès, vous obtiendrez les félicitations des autres avocats de la firme et une nouvelle investigation. Attention, si vous ratez deux affaires de suite, c’est la porte, mais si vous remportez victoire après victoire, vous finirez comme associé principal  !

Le jeu n’est pas très difficile pour peu que l’on comprenne l’anglais correctement, car il y a beaucoup de textes. Vous pouvez y jouer de deux manières, soit en dénouant les enquêtes une à une, sans utiliser les sauvegardes, au risque d’affronter l’ire de vos associés en cas d’échecs, soit en sauvegardant scrupuleusement chaque étape pour reprendre le jeu avant l’erreur fatale et éviter d’être ignominieusement renvoyé. Dans les deux cas, le jeu est intéressant, les affaires proposées sont originales et les indices, bien dissimulés. Même si la plupart du temps, le joueur lit des rapports, il ne s’ennuie pas du tout. Les séquences de tribunal sont simples, mais efficaces. À ce niveau-là  ; le jeu est une réussite  !


titre Objection  !

Sur le plan de la réalisation, malheureusement, «LA Law» pêche par excès d’ambition. Pour coller à la série, les concepteurs utilisent des images numérisées  ; comme le jeu tient sur trois disquettes, le rendu est simplement horrible même pour l’époque. Quelques sons numérisés ont été rajoutés, toujours dans le but louable de renforcer l’ambiance, mais ceux-ci font bugger le jeu, il faut les désactiver dans le menu "options" avant le premier coup de téléphone pour éviter le plantage. Le maniement, lui, est très correct, complètement à la souris, et ne devrait guère poser de problèmes – à noter que l’on peut jouer en utilisant uniquement le clavier. Quant à la musique, deux morceaux vaguement inspirés de la série jouent en boucle, c’est très rapidement lassant, et, quoique les cartes sons principales soient reconnues, vous préférerez rapidement le silence.


titre Verdict

Lorsque le jeu est sorti, les critiques ont réagi de façon différente suivant qu’ils privilégiaient le fond ou la forme, néanmoins, la plupart ont reconnu que les enquêtes étaient intéressantes. À ce titre, je ne peux que vous conseiller de l’essayer.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure