Operation Europe : Path to Victory 1939-45
Année
1994 (Sortie FR)
Développement
Edition
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.73


titre Toile de fond

Operation Europe : path to victory 1939-1945 est un jeu de guerre tactique sorti en 1994. Son éditeur KOEI avait une longue tradition de jeu de stratégie au tour par tour. Ses titres ont fait les beaux jours des amateurs du genre avec des titres comme «l Empereur», «Romance of the three kingdom 3» ou encore «Genghis Khan 2». Les simulations de type historique avaient donné une belle notoriété à l'entreprise japonaise. Fort de ces succès, KOEI allait produire à la chaîne des jeux possédant les mêmes mécanismes de jeux mais sur des théâtres d'opérations différents et en des lieux divers (Amérique du XVIIIème siècle, France Napoléonienne, Chine de l'antiquité...). L'une des caractéristiques de ces jeux est que l'on pouvait à la fois faire de la micro-gestion de villes pour préparer la guerre puis lancer ses armées. Ensuite, venait le temps d'un jeu de guerre tactique très limité.

titre Le jeu

KOEI a donc décidé de persévérer dans sa ligne de conduite. Le sous-jeu que constituait la bataille tactique de ses simulations allait devenir un jeu à part entière. Pour ceux qui connaissent les jeux KOEI, on y retrouvera les mêmes mécanismes. Nous avons à faire ici à un jeu de guerre tout à fait classique où vous jouez soit l'Axe soit les alliés sur le théâtre ouest-européen, d'Afrique du nord et de l'U.R.S.S. Au total, vous pouvez jouez jusqu'à six scénarios s'étalant de 1940 (la défaite française) à 1945 (la chute de Berlin). Ces moments choisis n'incluent pas tout les moments clés. Il sera ainsi impossible de jouer la bataille de Moscou. De même, n'espérez pas quelques scénarios alternatifs comme l'invasion de l'Angleterre. Hormis cette toile de fond, le caractère historique de ce jeu de guerre est peu poussé. Les cartes n'offrent que peu de diversité. Comme tout bon jeu de KOEI, le leader de la bataille possède des notes sur 100 . On retrouve quelques statistiques dont on se demande quelle utilité elles peuvent avoir à l'image de la santé (mentale?, physique?) du commandant en chef. Au total, ce sont 8 caractéristiques qui sont proposées : 3 concernent la gestion des hommes (leadership, charisme..), 3 pour la capacité à bien utiliser les troupes (infanteries, artillerie, blindés) et 2 qui semblent être des bonus (la santé du chef et son expérience). Quelle est l'influence au global de ces statistiques, cela semble mystérieux. En tout cas, à l'image des jeux de rôles, il est possible de relancer les statistiques... voilà qui ne fait pas très sérieux. Après avoir assigné les généraux à différents corps d'armée, vous voilà au c?“ur de la bataille. KOEI propose ici en fait un jeu miroir des jeux de stratégie. Alors que vous aviez la possibilité d'affiner votre stratégie et de jouer des batailles, le parti pris est ici inverse. Vous jouez une bataille avec des villes clés à remporter et pour cela vous aurez accès au ravitaillement, au renfort aérien... Certains diront que c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Ce n'est pas faux. Toutefois, pour les connaisseurs de KOEI, l'angle éditorial est légèrement différent et plus centré sur l'action. Dans «l Empereur» par exemple c'est « je décide d'une stratégie globale et j'enfonce ensuite les lignes ennemies ». Ici, cette stratégie globale suit les grandes lignes de la guerre. A vous de bien commander vos troupes pour suivre ou inverser le cours de l'histoire. Pour ce faire, on retrouve au niveau tactique, les mêmes options que dans les autres jeux KOEI : ravitaillement, renforts...On y voit quelques nouveautés comme la possibilité du sabotage ou encore l'ajout de ravitaillement en carburant. Sans être l'inflation de nouveautés, ces quelques ajouts sont plaisants et offrent un tout petit challenge supplémentaire en raison du grand nombre de paramètres à gérer. Au niveau des sons et des graphismes, ce n'était toujours pas cela. C'était en tout cas bien en deçà des standards attendus pour l'époque.

titre L'avis

Globalement, on sent que le moteur du jeu est identique aux autres productions. Aussi, passé le moment de la découverte, le jeu se révèle vite limité. Plutôt que de créer un jeu à part entière, il aurait été inspiré d'inclure ce jeu de guerre dans les simulations historiques comme «Genghis Khan 2» où elles auraient pu apporter un supplément de profondeur. Faute de perspective historique, le titre apparaît effectivement, comme son éditeur le plaisait à le souligner en introduction, comme une simulation... et pas l'une des meilleures. On se tournera donc plus volontiers vers «clash of Steel» ou «Panzer General», les références en la matière sorties en même temps que le jeu de KOEI.

titre Lancement

Utilisez Dosbox ou D-Fend Reloaded pour exécuter le jeu.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Des questions ? besoin d'aide ?

Vous pouvez trouver de nombreuses informations et vous pourrez poser des questions à la communauté en allant sur notre forum : Abandonware Forums.











Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure