Hercule
Titre anglais
Hercules
Titre commercial
Hercule, jeu d'action
Année
1997 (Sortie FR)
Développement
Systèmes
systeme systeme
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
156 votes


titre Présentation

En novembre 1997, le 35 ème classique d'animation des studios Disney débarque sur les grands écrans européens. Le film est réalisé par John Musker et Ron Clements, le duo qui a redonné de l'éclat à Disney avec La Petite Sirène (1989) et le cultissime Aladdin (1992).
Le film reçoit un accueil mitigé, mais on ne peut parler de réel échec. En France, le public est au rendez-vous, et l'adaptation du film en jeu vidéo (PlayStation, Game Boy et PC) est quasi simultanée, ce qui contribue à son succès d'ensemble.

L'histoire dans le jeu est directement inspirée du scénario du film d'animation : Hadès, Dieu des Enfers, garde l'espoir de remplacer son frère Zeus au sommet de l'Olympe. Une divination lui enseigne que l'alignement des planètes permettra, dans 18 ans, de mettre en oeuvre le plan qu'il s'est tracé : libérer les Titans que Zeus avait jadis enfermés, et éliminer Zeus.
Oui mais un Dieu peut l'en empêcher, plus fort encore que Zeus, et qui vient juste de naître : Hercule, fils de Zeus.
Tonton Hadès fait enlever le petit Hercule et lui fait administrer une potion capable de le rendre mortel. Le breuvage est bu, mais une goutte ultime n'a pas été absorbée. Du coup, Hercule devient un mortel mais doué d'une force surhumaine.
Hercule est adopté par deux humains et grandit sans se douter de son origine divine. Jusqu'au jour où ses parents adoptifs lui révèlent sa nature divine. Pour pouvoir retourner auprès de Zeus, sur le Mont Olympe, Hercule doit s'entraîner et devenir un Héros. Philoctète, le satyre, accepte de s'occuper de lui, et dans l'ombre, Hadès est bien décidé à l'empêcher de retrouver sa place de Dieu. C'est ici que commence le film, et c'est ici aussi que commence le jeu et ses dix niveaux.

titre Commandes

  • Flèches directionnelles : Aller à gauche, à droite, s'accroupir
  • W : Sauter
  • C : Frapper
  • X : Se servir de l'épée
  • S : Changer de pouvoirs (épée)
  • D : Appuyer sur cette touche jusqu'à ce que l'on entende un bruit de cloche : coup de poing ravageur

titre Gameplay


Comme tout jeu de plates-formes, le personnage principal doit traverser des décors, de gauche à droite, ramasser des pièces, des power-up et combattre des ennemis.
Au gré de votre progression, ces ennemis vont devenir de plus en plus tenaces, et cette ténacité dépendra aussi du niveau choisi dans les options (facile, moyen et herculéen).
Pour abattre vos ennemis, vous utiliserez votre épée, et les pouvoirs que cette épée peut obtenir (foudre, boules de feu, par exemple) en les trouvant dans les environnements. Vous pouvez également utiliser votre force herculéenne en usant de votre coup de poing destructeur.
Vous allez sauter, déplacer des rochers pour vous percher plus haut, utiliser des axes pour vous hisser en vous agrippant dessus, et affronter des Boss de plus en plus forts.
Votre itinéraire sera agrémenté de zones secrètes, à explorer à la faveur d'une fissure sur laquelle vous sauterez pour trouver l'entrée, un buisson épais, la cîme d'un arbre.
Vous devrez trouver les huit lettres de Hercule (H.E.R.C.U.L.E.S., oui en anglais in y a un "s" à la fin du mot) pour vous rapprocher de l'excellence, et mettre la main sur quatre amphores qui, à la fin du niveau, vous révéleront le code du niveau. Car ne comptez pas sur une sauvegarde à la manière d'un jeu d'aventure ou d'action : au cours du niveau, vous allez rencontrer plusieurs fois Hermès. En cas de mort, vous reprendrez au dernier point de rencontre / sauvegarde. Mais une fois terminée, votre partie ne recommencera jamais au dernier niveau. Pour éviter de tout avoir à refaire, il faudra user de votre mot de passe, en sélectionnant les symboles (10 choix au total) sur chacune des amphores désignées par Meg.
Pendant la partie, vous allez ramasser des potions de vie, mais aussi des casques qui vous rendent invincibles pour un laps de temps court, et des pieds magiques qui vous permettent d'accélérer ou de vous transformer en rouleau compresseur pour un temps limité.
Les déplacements se font de gauche à droite, mais vous trouverez aussi des sentiers qui permettent d'explorer le décor en allant dans la profondeur.

titre Conclusion


Le jeu est plutôt court, si l'on en croit les critiques parues dans les magazines de l'époque. Mais le jeu est fluide et les graphismes sont magnifiques. Chaque niveau a été travaillé avec soin et professionnalisme. Les équipes de Creative Capers Entertainment et de Eurocom ont de nouveau travaillé ensemble («Donald in Cold Shadow», c'était déjà eux) mais ont su tenir compte des critiques par rapport aux décors peu travaillés dans le premier opus. Le résultat est non seulement magnifique, il est aussi réjouissant. Depuis «Toy Story», Disney Interactive a produit son meilleur jeu de plates-formes, en attendant «1001 Pattes».

titre Lancement

Jeu testé avec VPC et PCem et Win 98.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.








Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure