Wing Commander
Titre provisoire
Wingleader
Année
1990 (Sortie US)
Développement
Distribution (Europe)
Distribution (Espagne)
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.65
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
811 votes


Vous est-il déjà arrivé de vouloir être aux commandes de votre vaisseau spatial, à contempler les étoiles ? De faire preuve d'une maîtrise parfaite de celui-ci tandis que vous vous retrouvez au beau milieu d'un champ d'astéroïdes ? Sans compter de travailler en parfaite osmose avec les membres de votre escouade en pleine escarmouche avec des vaisseaux ennemis ? Amateurs de Space Opera, «Wing Commander» est le jeu parfait pour vous !

titre La guerre, toujours la guerre
Bienvenue à votre nouveau poste, recrue ! En cette belle année 2654, votre transfert à bord du Tiger's Claw est effectif dès maintenant. Ne pensez pas que vous allez vous la couler douce : vous avez toutes vos preuves à faire. Car la guerre qui oppose la Confédération terrienne et l'empire des Kilrathi continue de faire rage, notamment dans ce secteur ! Votre implication et votre talent seront deux facteurs clés pour l'évolution du conflit, alors ne chômez pas. Mais vous ne serez pas seul : vous allez devoir apprendre à faire équipe avec les autres pilotes matelot ! Un bar est mis à votre disposition à bord du Tiger's Claw pour que vous fassiez connaissance avec chacun d'entre eux. Des questions recrue ? Non ? Rompez !

titre Un as parmi les as
Vous l'aurez compris, le jeu ne va pas se perdre dans des considérations scénaristiques dès le départ : vous êtes un pilote nouvellement transféré en période de conflit, et vous aurez à peine le temps de saisir l'univers dans lequel vous vous retrouvez avant d'être au commande de votre premier vaisseau. Pourtant, l'immersion est totale : le jeu vous propose de nommer votre pilote (je vous conseille de rentrer votre nom, rien n'est plus efficace pour se sentir impliqué!) ainsi que de choisir votre surnom de pilote (Retrowarrior!). Les discussions se déroulent sous forme de courtes scènes cinématiques, donnant ainsi une présence et une personnalité propre à votre personnage, au-delà de ses talents de pilote.
Pourtant, en tant que Wing Commander, vous allez devoir aussi faire preuve de capacité à coordonner vos actions avec vos coéquipiers et à vous adapter à leurs méthodes de vols. Chacun de vos camarades dispose de son propre caractère et donc de sa propre IA lors des combats : plus ou moins agressifs, agiles... et aussi, plus ou moins enclins à suivre vos ordres. Bref, apprenez à les connaître pour ne pas vous retrouver au dépourvu lorsque vous tenterez une nouvelle tactique.

titre Le jeu dont vous êtes le héros
«Wing Commander» se révèle aussi unique car il propose une véritable campagne dynamique en fonction de votre réussite ou non aux différentes missions qui vous sont confiées. Le jeu vous encourage en effet à préférer la prudence, c'est-à-dire à vous éjecter en situation critique ou à rentrer à la base lorsque votre vaisseau est trop endommagé, plutôt que de vous précipiter vers une mort certaine en souhaitant terminer la mission. Logique qui s'intègre plutôt bien à l'univers du jeu, un vaisseau réduit en morceaux dans l'espace et un pilote décédé ne participant plus à l'effort de guerre ! Mais tout cela n'est pas sans conséquence : perdez trop souvent, et l'ennemi prendra l'ascendant sur le conflit, rendant les missions à venir plus dangereuses encore !
Loin d'être binaire, ce système vous encourage au contraire à essayer les différentes combinaisons afin de profiter de toutes les évolutions scénaristiques. Sans compter qu'en ne finissant le jeu qu'une seule fois, vous serez loin d'avoir vu tout ce que le jeu a à offrir en terme de mission !


titre Et derrière la caméra
Pour réussir à mêler un univers unique, une simulation spatiale efficace et un véritable film interactif, il fallait bien un homme avec une vision : cet homme capable d'endosser autant de casquettes différentes, c'est Chris Roberts. Après quelques années chez Origin, il a la possibilité de développer son propre jeu. Comme tout bon auteur qui se respecte, Roberts rappelle avant tout les œuvres dont il s'est inspiré : la race féline des Kilrathi rappellent les Kzin du Ringworld de Larry Niven, la saga Star Wars (évidemment!), mais c'est surtout la seconde guerre mondiale qui va inspirer ce conflit militaire spatial. Une épopée qui va inspirer toute l'équipe de développement : je ne saurai que trop vous inviter à jeter un œil au manuel du jeu, rédigé comme un magazine à destination du personnel de bord du Tiger's Claw.

titre Une bombe technologique
En 1990, «Wing Commander» fait l'effet d'une bombe. A l'époque, tout le monde maintient que le PC n'est pas assez puissant pour gérer la vitesse des jeux d'arcades et des jeux d'actions de manière générale. De fait, on retrouve plutôt sur cette machine des jeux d'aventure, de stratégie ou des jeux de rôles, majoritairement en tour à tour. Alors quand arrive un jeu d'action nerveux, avec un système de 3D hybride, c'est-à-dire simulant un véritable effet 3D mais conservant des sprites en 2D à cette fin (et aussi pour ne pas tuer nos pauvres machines dépourvues de cartes 3D!), force est constater que le silence s'installe dans les rangs des anti-PCistes médisants ! Au même rang des innovations technologiques, le système musical dynamique vient également donner un nouveau sens à l'immersion, comparé aux pistes fixes par niveau de la plupart des autres jeux. Une innovation qui permettra à Creative de se frotter les mains, nombre de SoundBlaster 16 ayant été vendues grâce à «Wing Commander» !

titre Director's Cut
Avec l'important succès rencontré par cette nouvelle série, Origin a très vite réagi en sortant plusieurs disques additionnels intitulées « The Secret Missions », du contenu sur lequel Chris Roberts avait commencé à travailler mais qui n'avait pas pu être inclus dans le jeu original. Le premier disque additionnel, sobrement appelé « The Secret Missions », se déroule directement après «Wing Commander» : le Tiger's Claw reçoit un appel de détresse d'une colonie de la Confédération située dans le système Goddard, mais une nouvelle arme dévastatrice utilisée par les Kilrathi a déjà eu raison de celle-ci. Une opération de représailles est alors lancée, qui pourrait bien s'avérer déterminante pour contrer les Kilrathi et leurs avancées scientifiques.. Ce premier add-on vous permet d'importer votre partie originale et donc de conserver votre progression ; par ailleurs, la structure de branches scénaristiques est délaissée au profit d'une progression linéaire.
Le second disque additionnel se situe dans la continuité de ce premier, au point de n'être qu'un sous-titre : « The Secret Missions 2 : Crusade ». Cette fois-ci, le Tiger's Claw doit défendre la planète des Firekka, une espèce alien qui souhaite rejoindre la Confédération, face à une véritable guerre sainte lancée contre eux par les Kilrathi.
Loin d'être anecdotiques, ces deux disques additionnels s'avèrent prenants et surtout essentiels dans la continuité avec un certain «Wing Commander II». Car, avouez-le, vous avez encore envie de voler parmi les étoiles !



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.









Vous pouvez aussi faire un don via Paypal :


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure