The Terminator : Future Shock
Année
Développement
Systèmes
systeme
Dosbox
Compatible avec la version 0.72
note0note1note2note3note4note5note6note7note8note9note10 notesnotesnotesnotes
497 votes


Après 2 films (le début et sa suite), des jeux vidéos de genre différent (shoot, plateforme, échecs), des figurines, des jeux de société, voici qu'en 1996 Bethesda Softworks débarque avec un nouveau titre de la saga à gros sous : "Terminator"... Le nouveau né : «The Terminator : Future Shock» !

Il est vrai que le scénario des films "Terminator" laisse grande place à la création de jeux d'action : Los Angeles, 2015, se déroule depuis 20 ans une guerre sans merci entre l'Homme et la Machine. Suite de nombreuses explosions nucléaires orchestrées via l'armement humain par le grand réseau informatique SkyNet, qui considéra en quelques nanosecondes, lors de sa mise en route, que l'espèce humaine était une grande menace, des millions de gens moururent et le monde devint ruine... Considérant les derniers survivants comme une menace, Skynet élabora alors son redoutable plan pour ceux restant en créant des machines toujours plus sophistiquées et devenant autonomes afin de remporter la guerre...

Dans le jeu «The Terminator : Future Shock», vous incarnez, à l'instar de John Connor, ou encore Kyle Reese, un simple humain témoin du premier assaut des machines et survivant au début de cette terrible guerre... Malheureusement, vous avez été fait prisonnier par les machines dans un camp de mort, et n'ayant alors plus rien à perdre, vous trouvez une occasion pour votre évasion. Echappant à la vigilance des robots-gardes, mais pas au monstre arachnide d'acier qui vous poursuit peu après, vous apercevez un autre homme caché dans les décombres où vous couriez, désespéré, afin de vous réfugier. Le Sergent Roberts, prêt à vous secourir, lance une grenade en direction du monstre, son explosion vous sauve la mise pour cette fois ! Il est cependant trop tard pour le sergent qui se révèle bien mal en point, mais il vous apprend qu'une résistance, certes encore mal organisée, à été construite, et que vous devez absolument contacter le colonel John Connor, grâce à la radio dans la voiture, afin qu'il vous guide jusqu'au QG de cette résistance ! Le sergent succombant alors à ses blessures, vous voilà décidé à accomplir sa dernière volonté qui deviendra votre...

Le jeu est de type First Person Shooting, à savoir plus communément appelé FPS ! Autrement dit, nous voici face à un Doom-Like dans toute sa splendeur... Vos objectifs vous sont donnés en début de mission, il vous faudra les remplir afin de réussir, et vous frayer un chemin dans cet univers post-apocalyptique à souhait ! Parfois même vous devrez conduire des véhicules ou piloter des engins volants, mais la majeur partie sera d'avancer à pied, le doigt sur la gâchette avec les armes dont vous disposerez : lance-grenade, fusil à pompe, fusil laser, pistolet plasma, que du joli attirail de soldat du futur !

Ces armes, vous les utiliserez donc contre vos ennemis, de la simple mine auto-guidée aux dangereux Terminators, en passant par les Raptors, les Flencers, etc, que du beau monde !
Et si vous êtes comme moi, vous passerez votre temps à regarder dans tous les sens où sont vos ennemis, déjà s'il y en a, c'est préférable, puis à vous planquer pour ne pas être remarqué, puis finalement à foncer dans le tas avec votre bâton en espérant éviter toutes les rafales de laser ! Ah puis n'oubliez pas cet engin volant qui vous a repéré aussi et qui vous traque sans cesse maintenant ! Car on est vite coulé dans ce jeu par les ennemis aux tirs puissants, alors il faut un peu calculer son coup et surtout éviter d'être vu sans avoir de moyen de riposte efficace... Comme au début, vous trouverez une simple barre de fer pour vous défendre, soyez prudent, ce n'est pas très efficace !

Pour parler du jeu dans son aspect technique, la partie est représentée dans un univers en 3D temps réel intégrale, sombre à souhait, et assez bien fait. L'animation reste assez fluide, et on se surprend à écouter les bruits venants de chaque côté pour détecter des présences étrangères malvenues... Terrible ! Les musiques, un peu moins prenantes, sont très classique de la série des Terminators : sombres et synthétiques, elles remplissent leur rôle... Mais un peu trop rendu MIDI cependant, dommage...

Le jeu se joue au clavier / souris ou au joystick, vous pourrez configurer ceux-ci via le menu principal d'options ! Les maniements deviennent assez vite instinctifs, seul petit défaut, pensez à modifier l'action de la souris inversée sur le haut / bas si vous y êtes allergique, c'est parfois déconcertant quand on n'est pas dans un avion !
Vous aurez bien sûr droit à votre barre d'état classique avec votre vie, vos munitions, un radar bien utile, et aussi, dans vos poches, notamment une carte 3D des lieux que vous avez explorés! Le parfait attirail pour mener à bien votre destinée...
Il reste cependant dommage, pour les anglophobes, que le jeu fasse la part belle à la langue de Shakespeare et non de Molière... Malgré tout, les textes sont, comme dans tout jeu d'action qui se respecte, pas très littéraires non plus et donc assez facilement compréhensibles ! Rien de bien handicapant donc, et tant mieux pour tous !

Pour conclure, voici donc un jeu particulièrement sympathique, qui possède une ambiance Terminator à souhait, plutôt bien fait, et en plus on s'amuse bien avec... Remplir les missions, dégommer du robot, un FPS plutôt réussi donc dans sa définition, et qui pourrait bien vous accrocher via son ambiance post-apocalyptique unique ! En plus, ça change des «Doom» et autres où il faut décalquer les monstres, ici ce sont des machines... Bien entendu, sans être le jeu du siècle mais suffisamment au-dessus du lot, pour qui aime le genre ce sera nickel, pour qui ne connait pas trop, il pourrait peut-être bien vous plaire... Hasta la vista Baby !


titre Lancement sous DOSBox

1>Je vous conseille avant tout de modifier votre fichier de configuration DOSBox afin de jouer à ce jeu dans des conditions optimales de vitesse. Aux lignes suivantes, modifiez, si ce n'est déjà fait, comme suit :

core=auto
cycles=max


2>Sous DOSBox, après avoir monté vos lecteurs habituels (disque dur et CD (réel ou virtuel selon que vous utiliserez le CD gravé, original, ou l'image de CD), pointez le CD, tapez INSTALL.EXE et validez > Suivez ensuite les instructions !

* Vous devrez installer le jeu sur le disque dur, je vous conseille l'installation maximale dans le dossier par défaut que le programme vous indiquera...
* Réglez ensuite vos cartes sons : je vous conseille la Sound Blaster 16 (220 1 5) afin d'avoir un son stéréo de bonne qualité. Validez vos choix et quittez le programme d'installation...
* Retour sous DOSBox au prompt D:\>: tapez C:, et validez. Pour jouer, allez dans le répertoire que vous avez créé, tapez SHOCK.EXE et validez ! C'est parti !

Note : Le jeu se joue en VGA 320x200. Si vous installez sa suite («SkyNET») qui bénéficie d'un rendu SVGA 640x480, vous pourrez jouer à «Future Shock» avec ce rendu SVGA (dans le menu "New game" de «SkyNET»).
Jusqu'à la version 0.72 de DOSBox, Skynet ne détectait pas «Future Shock» et empêchait l'upgrade graphique.
Depuis la version 0.73, c'est corrigé et vous pouvez donc maintenant massacrer du T-800 en SVGA dans les 2 jeux.

Pour lancer la démo, exécutez le fichier SHOCK.EXE.

SETSOUND.EXE permet de configurer la partie sonore.



titre Complétez cette fiche

Vous avez des screenshots, un avis personnel, des fichiers que nous ne possédons pas et qui concernent ce jeu ? Vous avez remarqué une erreur dans nos textes ?
Dans ce cas, aidez-nous à améliorer cette fiche : en nous contactant via le forum.

titre Liens divers

Vous pouvez trouver de nombreuses informations en allant sur les sites du Réseau Abandonware Francophone :
- Abandonware Forums pour trouver une aide technique, une astuce...
- La clinique des jeux vidéo, pour ceux qui veulent jouer avec DOSBox ou VDMS.





Vous souhaitez nous aider ?


Partenaires : Hébergement web - WoW - Association MO5 - Megatest.fr - Emu-France - Association WDA - Another Retro World - Planète Aventure